Roms Lille, appel communiqué unitaire : les reniements cela suffit

Publié le par dan29000

Communiqué unitaire des organisations
CGT Nord – FSU 59/62 – Solidaires 59/62
et du collectif solidarité-roms de Lille

 

*Quand les intérêts politiques créent *
*une crise humanitaire, sanitaire et sociale*

 

Depuis le 28 octobre, les organisations syndicales FSU, Solidaires, CGT, le collectif solidarité Roms de Lille-Métropole et les réfugiés Roms hébergés dans les locaux de la Bourse du Travail cherchent à obtenir des réponses cohérentes et justes des pouvoirs publics quant à leur situation.

 

Au terme d'un rapport de forces, et après avoir décrypté de nombreuses versions contradictoires, ils ont obtenu de pouvoir récupérer les caravanes confisquées sur le parking P4 il y a dix jours.

Dans le souci de dénouer la crise liée à l'accueil des Roms à la Bourse du Travail, les syndicats, les associations et les Roms ont tenté, ce vendredi 8 novembre, d'aller chercher les caravanes dans les fourrières de Lys-lez-Lannoy et Marquette et de les installer sur le parking sécurisé de la Bourse du Travail.

Alors qu'elles avaient obtenu l'accord des services préfectoraux le matin, elles se sont heurtées vers 16 h à un cordon de CRS barrant l'accès au parking.

Les caravanes ne peuvent donc se poser nulle part ! Comment comprendre que les Roms puissent rester dans les bureaux de la Bourse et ne puissent pas s'installer sur le parking de cette même Bourse ?

C'est Ubu au pays de LMCU et dans la République !

Confrontés à une telle absurdité, à un tel irrespect humain, quelles solutions ont les Roms de la Bourse du Travail ? A part ne pas exister, que doivent-ils faire ?

Confrontés à une telle incurie et à une telle inhumanité, les organisations qui accompagnent et soutiennent les Roms ont-elles d'autre issue que la révolte ?

Elles restent déterminées à obtenir justice et porteront ce scandale humanitaire et politique à l'échelon national.

Pour tout contact :
Vincent Delbar UD CGT Nord
Didier Costenoble FSU Nord
Vladimir Nieddu Solidaires 5962
Bertrand Verfaillie Collectif Solidarité- rom de Lille                      

==================================================

Roms Lille : Je souhaite être signataire de cet appel...

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Appel

Les reniements ça suffit !

Les élus, le Gouvernement, doivent agir sans délai !

Depuis les 28 octobre 120 Rom dont cinquante enfants et nourrissons sont accueillis à la Bourse du travail de Lille, dans les conditions les plus précaires et insupportables, suite à une honteuse expulsion sans solution de logement, du parking P4 de l’université de Villeneuve d’Ascq.

Nous le disons clairement les droits fondamentaux : droit à la dignité humaine, droits de l’enfant, interdiction des discriminations, droit à la santé et à l’éducation, etc.. inclus dans les traités internationaux, directives européennes, préambule de la constitution de 1946 devenue le préambule de la constitution de 1958, le code de l’enfance et de la famille ont été violés.

La circulaire interministérielle du 26 août 2012, indique que les évacuations ne sauraient avoir lieu sans recherche préalable de solutions d'hébergement, sans concertation avec les associations, ni établissement d'un diagnostic social et sanitaire de la situation individuelle des personnes concernées. Rien de tout cela n’a été fait.

Les populations ROMS sont les otages d’une politique répressive et discriminatoire qui leur dénie les droits des citoyens européens. Nous ne pouvons qu’être révoltés devant «inhumanité d’Etat» froidement programmée et politiquement assumée. Nous ne pouvons tolérer  cet épisode de plus parmi les dizaines d’évacuations répétées réalisées ces derniers mois, qui enfoncent à chaque fois dans plus de pauvreté, plus de précarité, plus de misère ces migrants européens comme tant d’autres migrants.

Les syndicats de la Bourse du Travail sont les otages du pouvoir politique et des élus locaux qui jusqu’à ce jour refusent de proposer une issue et recherchent la paralysie de l’action syndicale. Nous nous insurgeons contre l’immobilisme des élus et du gouvernement et exigeons une solution immédiate humaine et digne.

Cela passe par le règlement immédiat de la crise humanitaire qui se noue à la bourse du travail de Lille par une proposition alternative mise en œuvre par les pouvoir publics.

Au-delà cela nécessite un moratoire de toutes les expulsions et une conférence permanente incluant les pouvoirs publics et l’ensemble des organisations et associations qui agissent quotidiennement avec et pour la sauvegarde de la dignité, l’insertion des ROMS, l’éducation de leurs enfants, la préservation de leur santé.

C’est à la misère croissante, à la pauvreté de masse, à une austérité sans rivage, qu’il faut s’attaquer. Ce sont les droits sociaux de tous les humains quelle que soit leur origine, leur dignité qu’il faut respecter.

Céder devant ces principes c’est donner le feu vert à la xénophobie au racisme et à une extrême droite qui a déjà réussi à réussit à banaliser l’inconcevable.

 

Lille le

Premiers signataires : Vincent Delbar, Vladimir Nieddu

Organisations signataires : UD CGT Nord,  Solidaires 59/62,

 

 

Publié dans actualités

Commenter cet article