Afrique : soutien aux victimes du Groupe Bolloré, pétition

Publié le par dan29000

Soutien aux victimes du Groupe Bolloré en Afrique

 

Surveillé par des militaires, l’ancien parlementaire de la Sierra Léone Hon. Musa Sama, parle dans un mégaphone dans une plantation de palmiers à huileNon à l’intimidation des habitants faisant valoir leurs droits contre l’accaparement de leurs terres !

 

 

Les entreprises étrangères s’approprient des superficies énormes de terres en Afrique- souvent contre le gré des habitants. A Pujehun-Distrikt au sud-est de la Sierra Léone, le gouvernement a cédé 65 km2 en bail au groupe belgo-luxembourgeois Socfin.

Ces terres seront exploitées pour la culture de l'huile de palme, au détriment de l'environnement et des cultures traditionnelles, remplacées par une monoculture destinée à l'export en Europe dans l'industrie agroalimentaire, chimique et des agro-carburants.

Les habitants n'ont pas été consultés et sont menacés de ruine. Ils doivent céder leurs terres pour au moins cinquante ans à Socfin

Les 24 villages concernés se sont regroupés dans l’association MALOA afin de défendre leurs droits. Mais ceux qui s'opposent à l'accaparement de leurs terres se trouvent menacés. Début octobre, cinq responsables de MALOA ont été emprisonnés après avoir été accusés d'avoir arraché des plants de palmiers à huile de Socfin.

«Ce groupe a besoin de soutien de toute urgence, il est en permanence victime de persécutions», explique Joseph Rahall, directeur de l'ONG Green Scenery, qui milite pour l'environnement et les droits de l'homme. Cette organisation ainsi que plusieurs journalistes et médias ont été également poursuivis pour diffamation et ont dû verser des dommages et intérêts. Green Scenery et 10 organisations demandent au groupe Bolloré de mettre un terme à ces poursuites.

Informations supplémentaires

L'actionnaire principal de Socfin est le groupe Bolloré, qui détient 38,7 % des parts de la société. Son propriétaire, le magnat Vincent Bolloré, est également membre du conseil d’administration de Socfin.

Merci de signer notre pétition adressée au groupe Bolloré, à Socfin et aux autorités judiciaires de Sierra Léone.

Début de l'action: 7 nov. 2013

 

SOURCE/ sauvonslaforet.org

Publié dans environnement

Commenter cet article