François Schuiten, l'horloger du rêve, de Thierry Bellefroid, aux éditions Casterman

Publié le par dan29000

Si l'on pense à François Schuiten, la série Les Cités Obscures, vient aussitôt à l'esprit, écrite avec Benoît Peeters aux éditions Casterman. Une série qui s'étend sur de nombreuses années. Schuiten est un homme de séries. Auparavant il avait travaillé avec son frère Luc sur le cycle des Terres creuses, sans oublier sa collaboration avec Claude Renard pour Métamorphoses. Il faut préciser que notre homme a la BD dans le sang, puisqu'il publia sa première histoire dans le fameux journal Pilote dès l'âge de seize ans ! Un peu plus tard, il se fit également remarqué avec son frère dans une autre revue de référence de bandes dessinées, Métal hurlant dans les seventies. Mais c'est au début des eighties que parait Les murailles de Samaris, premier chapitre de la prestigieuse série Les Cites obscures, série nous transportant dans un monde parallèle.

Mais la grande particularité de François Schuiten est qu'il ne se limite pas à la bande dessinée. En artiste complet, il a créé de nombreuses affiches, sérigraphies, lithographies, films, scénographies, et aussi des aménagements intérieurs ou extérieurs, et même des timbres-poste pour la Poste belge ou un coffret pour le chanteur Gérard Manset. On pourrait d'ailleurs faire un article complet en listant ses créations dans les spectacles vivants (Opéra, danse), dans les musées de Bruxelles ou d'Amiens ou pour des pavillons lors d'Expositions Universelles ( Séville, Hanovre).

 

Face à cette œuvre protéiforme, on ne peut que se réjouir aujourd'hui de la publication d'un somptueux volume de 400 pages permettant aux lecteurs de découvrir l'ensemble surprenant d'une carrière s'étendant sur près de quarante ans. Un livre qui porte particulièrement bien son titre, L'horloger du rêve. Car dans les univers de Schuiten, il s'agit bien de cela, le rêve, ou plutôt les rêves, des histoires ou des mises en scène fantastiques, avec pour caractéristique principale une précision toute horlogère dans sa mécanique. C'est un journaliste à la télévision belge, spécialiste de la BD, ayant déjà publié plusieurs livres sur le neuvième art, Thierry Bellefroid, également enseignant à l'Université de Louvain qui signe ce surprenant ouvrage, véritable somme qui deviendra au fil des années, un ouvrage de référence, par la qualité du texte et le choix des 500 illustrations, dont de nombreux dessins inédits.

Une belle réussite des éditions Casterman pour un créateur-chercheur d'utopies, et surtout de micro-utopies. Avis que nous partageons totalement.

 

En conclusion, laissons lui la parole :

 

"Les utopies sociales du XXe siècle, comme le communisme, sont complétement dépassées aujourd'hui. Elles ne sont pas les seules. Il en va de même dans la technologie, car le progrès technologique est si rapide qu'il ne laisse pas le temps de rêver. Dès lors, il faut chercher ailleurs. Peut-être changer d'échelle, revenir à la taille humaine. Je crois beaucoup aux micro-utopies. Plus elles sont grandes, plus elles me font peur. Je crois à la capacité d'inventer des micro-sociétés. Je suis lassé des rêves de grandeur et d'immortalité." (page 390).

 

Un superbe cadeau pour ces fêtes de fin d'année qui approchent, même si ce livre d'exception vivra longtemps. Cet article achève notre série de quatre propositions de beaux livres que nous vous conseillons en priorité.

 

Dan29000

 

François Schuiten

L'horloger du rêve

Thierry Bellefroid

Éditions Casterman

2013 / 400 p / 59 euros

Édition luxe en coffret, avec un cahier supplémentaire de 32 p (150 euros)

 

 

François Schuiten, l'horloger du rêve, de Thierry Bellefroid, aux éditions Casterman

Publié dans lectures

Commenter cet article

anonyme 08/12/2013 20:35

bonne id, ce type a vraiment un don, il réussit tout ce qu'il touche, c bien de faire un bilan, merci pour cet article. Max