Le chat Ponsard, un roman d'André Fortin, chez Jigal

Publié le par dan29000

André Fortin a eu deux vies. La première où il fut juge d'instruction, juge des enfants, président de correctionnelle. Autant dire qu'il a vu et analysé pas mal de choses sur notre société à la dérive. Dans sa seconde vie, venue avec l'âge, il est romancier, il écrit des romans noirs. Le chat Ponsard est son dernier roman paru chez Jigal.

 

D'abord il y a Lucien Ponsard, directeur financier d'une holding dans les Travaux Publics, qui un jour découvre des fausses factures. Il pourrait étouffer l'affaire, mais fait le choix de démissionner. Dès lors la vie va devenir très très compliquée pour lui.

L'homme est devenu encombrant.

Pour son patron.

Mais aussi pour un sénateur-maire affairiste, pardon pour ce pléonasme.

Ensuite il y a Léonard et Ali, deux jeunes un peu paumés qui se sont spécialisés dans les intimidations en tous genre, et parfois plus... si opportunités pécuniaires.

Comme dans tous bons romans noirs se respectant, il y a un inspecteur qui aimerait bien comprendre la finalité de ces financements occultes, doublés de règlements de compte !

Et au milieu de ce labyrinthe il y a le fameux chat, le chat Ponsard.

Qui observe et qui va un peu baliser le regard du lecteur...

L'intrigue est forte, bien charpentée et quand la mécanique bien huilée vient se détraquer, le lecteur est encore un peu plus subjugué. En effet Ali évoluant, il voudrait bien sortir du rôle macabre qui lui est destiné.

Pas facile.

André Fortin évite avec brio tous les stéréotypes du genre, avec des personnages bien dessinés qui prennent donc rapidement forme dans l'esprit du lecteur.

 

Une lecture-plaisir pour ces longues soirée d'hiver qui débutent. Et la lecture achevée, une envie de lire les romans précédents d'André Fortin.

 

Dan29000

 

Le chat Ponsard

André Fortin

Éditions Jigal

2013 / 18 euros / 248 p

 

 

 

 

Publié dans lectures

Commenter cet article