Lille, mercredi : Marche pour l'égalité et contre le racisme

Publié le par dan29000

COMITE DES SANS PAPIERS 59  *CSP59* – 42 RUE BERNOS – 59800 Lille – Tel : 06.80.57.50.61 -  csp59@wanadoo.fr  -  http://leblogducsp59.over-blog.com
 
CONTINUONS LA MARCHE POUR L’EGALITE ET CONTRE LE RACISME

MERCREDI 18 DECEMBRE A LILLE – PLACE DE LA REPUBLIQUE A 18H


Hollande/Vals continuent Sarkozy/Hortefeux/Guéant/Besson : 128 dossiers instruits par la préfecture, 35 avis favorables alors que 44 étaient « régularisables »’ après une première instruction, 93 avis défavorables, 5/5 sur refus de la Codrese, tout cela bien sûr avec « bienveillance », refus du droit à la défense argumentée en préfecture par le CSP59. Tels sont les résultats de la grève de la faim des sans papiers du 2 novembre 2012 au 13 janvier 2013.

C’est la déception, l’humiliation, la colère chez les sans papiers. A notre demande de respect de la parole de « bienveillance » donnée le préfet du nord déclarent distribuer 10.000 papiers en raison de 300 euros, ce qui fait un impôt caché de régularisation et de renouvellement de la carte d’un an de 3 millions d’euros.
Pendant ce temps la promesse du « droit de vote aux résidents étrangers » est jetée aux oubliettes. L’Etat et les fascistes s’en donnent à cœur joie par des agressions et crimes islamophobes, des insultes racistes, y compris la ministre de la justice Taubira, la Rromophobie, la négrophobie, l’arabophobie, l’immigrophobie.

Dans les années d’après guerre, pour forger la « société de consommation » à crédit, les patrons sont allés chercher par centaines de milliers des « hommes jeunes valides » pour en faire des OS dans les usines, les mines, l’agriculture et le bâtiments. Puis les enfants français nés du regroupement familial ont été discriminés et victimes de crimes racistes.
Ensuite aujourd’hui l’immigration, les sans papiers et les musulmans sont présentés comme « ennemis intérieurs » responsables de la délinquance, de l’insécurité, de la toxicomanie, du terrorisme, du chômage, des déficits publics. Auxquels sont ajoutés les Rroms qui sont stigmatisés tout comme les Bretons qui, selon un rapport d’Etat de 1851 sur « l’immigration bretonne dans la ville de Nantes » de l’ingénieur polytechnicien A. Chérot, sont des « populations étrangères à notre département, chez lesquelles la malpropreté la plus repoussante est une seconde nature, et dont la dégradation morale est descendue à un niveau effrayant viennent périodiquement encombrer nos quartiers. Chacun de leurs séjours est une véritable infection. (…) C'est un véritable fléau.  (…) Parmi les nombreux faits qui ont affectés profondément la commission,… Ainsi un hangar sans fenêtre, dont le sol et les murs étaient pour ainsi dire putréfiés, était occupé par deux jeunes filles, deux soeurs, toutes deux mères, ne comprenant pas un mot de français et n'ayant d'autres moyens d'existence que la plus abjecte prostitution… nous trouvons père, mère, enfants (…) sans autre ressource que la mendicité. Puis, quand ils ont obtenu quelques monnaies de la charité privée, le père et souvent la mère se hâtent de plonger dans une affreuse ivresse et scandalisent ensuite le voisinage par des luttes féroces et des actes d'immoralité révoltante...» (l’Humanité Dimanche, octobre 2013).

Il y a 30 ans en 1983, la marche pour l’égalité et contre le racisme prolongeait avec l’émergence des
« jeunes issus de l’immigration » sur la scène sociale et citoyenne les luttes ouvrières des premières générations de sans papiers et d’immigrés dans les usines et dans les foyers de travailleurs « isolés »
immigrés.
Malgré les promesses non tenues, les trahisons, la longue marche pour l’égalité et contre le racisme continue à travers celle qui dure depuis 17 ans des sans papiers, à travers les grèves et occupations des lieux de travail par les travailleurs sans papiers, à travers les luttes pour les logements sociaux, à travers les mobilisations contre les crimes racistes et islamophobes, à travers les résistances aux expulsions des Rroms.
 
LA MARCHE CONTINUE POUR LE VIVRE ENSEMBLE DANS L’EGALITE
A L’OCCASION DE LA JOURNEE MONDIALE DES TRAVAILLEURS MIGRANTS
MANIFESTATION REGIONALE MERCREDI 18 DECEMBRE A 18H

PLACE DE LA REPUBLIQUE/PARVIS DES DROITS DE L’HOMME A LILLE                        
_____________________________________________
ZPAJOL liste sur les mouvements de sans papiers

Publié dans actualités

Commenter cet article