Nelson Mandela, hommage des Indivisibles

Publié le par dan29000

Nelson Mandela

 

Les Indivisibles ont appris avec tristesse la disparition de Nelson Madela

Madiba est un modèle et une source d’inspiration pour nous comme pour bien d’autres à travers le monde. La nation arc-en-ciel Sud-Africaine qu’il a bâtit fait écho au nom de notre collectif « Les Indivisibles ».

Nombreux sont ceux qui exaltent sa non-violence et le pardon qu’il a accordé à ses oppresseurs. Mais nous n’oublions pas qu’il tenait ardemment à ce que la lutte contre le racisme ne se résume pas à une chasse aux vils racistes mais à une mobilisation des victimes du racisme pour recouvrer leur dignité. Ne disait-il pas : « Ce qui est fait pour nous sans nous est fait contre nous » ?

Nous nous souvenons surtout de la confiance inébranlable en la victoire qu’il insufflait autour de lui, de sa force malgré ses épreuves, et de la puissance de sa vision politique. Convaincu que rien n’arrêterait jamais longtemps la marche de chaque homme, que chaque femme sur cette Terre vers la dignité, la liberté et l’égalité.

Son engagement transcendait les frontières de l’apartheid en Afrique du Sud pour embrasser les luttes contre toutes les oppressions coloniales, racistes sur la planète. La lutte contre l’oppression des Palestiniens était aussi la sienne. Il disait ainsi : « Notre liberté est incomplète sans la liberté du peuple palestinien. » Et osons le dire, la discrimination des non-blancs en France aurait été aussi la sienne. N’a-t-il pas d’ailleurs déclaré lors de son procès en 1962 qui l’a condamné à la prison à vie :

« Je hais la discrimination raciale le plus intensément et dans toutes ses manifestations. Je l’ai combattu toute ma vie ; je la combat maintenant et le ferai de même jusqu’à la fin de ma vie. (…) Nous considérons le combat contre la discrimination de couleur de peau et pour l’obtention de la liberté et du bonheur comme la plus haute aspiration de l’être humain. »

Pour les Indivisibles, s’il y a un modèle de résistance porteur d’espoir dans ce monde morose, c’est chez Mandela que nous le trouvons dont l’humilité n’avait d’égal que son triomphe : « je n’étais pas un messie mais un homme ordinaire qui était devenu un leader en raison de circonstances extraordinaires ».

Nos pensées vont bien entendu aux nombreux proches de Nelson Mandela, mais aussi à toutes-celles et tous-ceux, en Afrique-du-Sud et partout dans le monde, qui se sentent un peu orphelins ce matin. Nous invitons tous ceux qui se reconnaissent dans l’engagement de Nelson Mandela à se joindre à un moment d’hommage demain à 13h, devant l’Église Saint-Bernard, avant la manifestation pour l’Égalité.

En conclusion nous vous laissons avec cette déclaration de Mandela d’un optimisme aussi débordant que profondément humain :

«Personne ne naît en haïssant une autre personne à cause de la couleur de sa peau, ou de son passé, ou de sa religion. Les gens doivent apprendre à haïr, et s’ils peuvent apprendre à haïr, on peut leur enseigner aussi à aimer, car l’amour naît plus naturellement dans le cœur de l’homme que son contraire. »

3 discours historiques de Nelson Mandela

 

SOURCE / LESINDIVISIBLES.FR

Publié dans actualités

Commenter cet article