Interdire de médias les noirs qui dérangent... Un texte de Calixthe Beyala

Publié le par dan29000

INTERDIRE DE MÉDIAS LES NOIRS QUI DÉRANGENT, QUI SONT LIBRES DE PENSER N'EST PAS UNE NOUVEAUTÉ AVEC LE CAS DIEUDONNE ; LES AFFAMER NON PLUS.

IL FAUT le comprendre : ceux qui tiennent les institutions françaises ont toujours agi ainsi avec les noirs de France qui ont osé lever la tête et Dieudonné n'est pas le premier cas, ni le dernier.


Avant Dieudonné, il y a eu le cas AIMÉ CÉSAIRE ! Le poète et homme politique Martiniquais a été interdit des médias en France pendant quarante ans, à cause de sa lutte contre le colonialisme. Il ne fallait pas prononcer son nom. Il n'a survécu que parce qu'il était maire de sa ville... C'est juste à deux ou trois ans de sa mort, lorsqu'ils ont estimé qu'il n'était plus un danger, qu'ils ont bien voulu qu'on reparle de lui, qu'ils sont allés faire leur cirque sur sa tombe : le bal des hypocrites !

Avant Dieudonné, il y a eu moi, interdit dans énormément des médias dès l'instant où j'avais osé questionner sur le problème de la représentation des noirs dès 1998; certains médias m'avaient déjà censurée... Et dernièrement, ma prise de position contre les agressions militaires à l'encontre de l'Afrique et contre le meurtre de Khadafi ont fait pondre au gouvernement français, un document intimant l'ordre aux médias de ne pas recevoir ; je ne survis que parce que j'ai un background solide de lecteurs.

La France s'est toujours comportée ainsi avec les blancs ou les arabes qui ne la soutiennent pas dans leurs croisades en Afrique ou au Moyen orient ; avec les blancs ou les arabes qui osent dénoncer le système... Une véritable dictature qui ne s'assume pas, une dictature pire que celle que vous pouvez rencontrer en Afrique.



Avec Dieudonné, l'affaire est plus visible, parce qu'il s'agit d'un humoriste ; l'interdire est plus impactant... Ils n'ont pas pu le faire avec l'hypocrisie habituelle, puisque ce dernier, à une telle influence auprès de la jeunesse française, sait jouer avec eux qu'il les oblige à sortir officiellement du bois. Je ne supporte pas son humour, mais dans une vraie démocratie il a droit de cité... Il ne survit que parce qu'il a de milliers de spectateurs... Là ils veulent carrément le mettre à mort en lui interdisant de se produire partout.

En conclusion : la France s'est toujours comportée comme la pire des dictatures avec les Africainset les africains descendants qui peuvent éveiller les consciences... La France s'est toujours comportée comme la pire des dictatures avec les blancs récalcitrants qui osent dénoncer le système. Rien de nouveau sous le soleil.

Sauf qu'avec le cas de Dieudonné, Ils sont allés si loin dans l'arrogance, le mépris de l'Autre, qu'on a été tous obligés - sans soutenir l'humoriste de dire : basta, ça suffit ! Nous sommes des citoyens comme les autres, que la constitution nous garantie la liberté d'expression, qu'une minorité ne saurait confisquer tous les pouvoirs et museler les courants majoritaires de la société française.

Calixthe Beyala

 

SOURCE / FACEBOOK LE 11/ 01 / 2014

Publié dans actualités

Commenter cet article