La marche pour l'égalité et contre le racisme, Abdellali Hajjat, éditions Amsterdam

Publié le par dan29000

La fin de l'année 2013 fut marquée par les trente ans de la Marche pour l'égalité et contre le racisme de l'automne 1983. Des manifestations, des réunions-débats, un long métrage en salles et un excellent documentaire à la télévision. Alors le livre d'Abdellali Hajjat, sociologue et maître de conférences en science politique à l'Université Paris-Ouest Nanterre tombe particulièrement bien.

Même si l'on ne peut mettre cet évènement sur un plan identique à Mai 68, il fut un moment fondateur pour toute la jeunesse immigrée où celle-ci prit enfin la parole contre les crimes racistes qui se multiplièrent durant les seventies. Mais ce fut aussi une prise de paroles pour une vraie égalité face à la justice et à la police, ou le droit au logement ou à la culture.

Cet essai s'ouvre sur une petite histoire d'un quartier populaire, celui des Minguettes, quartier de Vénissieux, ville populaire limitrophe de Lyon et de Bron. En quelques pages, et à l'aide de divers graphiques, l'auteur nous offre tous les éléments du contexte. Ségrégation résidentielle, présence de la colonie algérienne rapatriée, sans oublier une crise d'encadrement de la jeunesse ouvrière et déjà le mythe habituel de l'insécurité, engendrant pétitions et autodéfense.

Les deux parties suivantes tournent autour de la notion essentielle de rébellion. D'abord une forte contestation de l'autorité policière, symptôme d'une rupture réelle entre les jeunes et les forces répressives. Il fallut alors plus d'une émeute pour basculer par la suite vers l'action non-violente politique, les jeunes ayant fait le constat que l'affrontement militaire avec la police ne leur était pas vraiment favorable. Grève de la faim et création en avril 83 de l'association SOS Avenir Minguettes. C'est aussi à cette époque que les jeunes vont faire connaissance, face aux exactions policières, de la justice de classe, et même d'une justice de caste comme le souligne avec justesse l'auteur. C'est dans ce contexte où plus d'un jeune rencontrait les balles policières, que SOS Avenir Minguettes et la Cimade décident d'organiser la Marche pour l'égalité et contre le racisme.

Cette première moitié du livre est sans doute la plus passionnante, amenant au lecteur nombre d'informations peu ou pas connues. Sont ensuite examinés l'improbable consensus national "antiraciste" (Champ politique hors extrême droite, syndicats, associations antiracistes, médias), et aussi les ambiguïtés de la démonstration de force parisienne (100 000 manifestants)...

Ce livre, aussi nécessaire qu'intelligent et documenté, fera date.

Signalons enfin, et c'est à notre avis une des forces de cet essai, la quarantaine de pages, en fin de volume, consacrée au terrible tableau des Maghrébins tués pour des motifs racistes entre 1980 et 1990 (4 morts rien que pour janvier 1980). Proposé aussi le Manifeste de soutien à la Marche Marseille-Paris.

Indispensable.

 

Dan29000

 

La marche pour l'égalité et contre le racisme

Abdellali Hajjat

Éditions Amsterdam

2013 / 264 p / 14 euros

 

Publié dans lectures

Commenter cet article