Larzac : GFA, TSL, association de gestion du foncier, assemblées générales

Publié le par dan29000

GFA, TSL, association de gestion du foncier …. Assemblées générales le 11 janvier 2014


Le combat du Larzac contre l'extension du camp militaire a inventé beaucoup de moyens de lutte. Un des plus originaux fut la création des Groupements Fonciers Agricoles. Il s'agissait de proposer aux militants «d'investir » dans des parts de groupement pour acheter des terres convoitées par l'armée, et y maintenir ou installer des paysans. Quatre groupements furent créés plus de mille personnes investirent pour un montant de 609 796 € représentant 5 641 parts à mille francs et 1 000 hectares de terre achetés.

 
Ce n'était pas un «investissement » à rentabilité financière, mais il a été doublement productif : il a contribué à la victoire de la lutte, et aujourd'hui 1 206 ha permettent à 29 agriculteurs de disposer de terres en fermage sans avoir à supporter l'achat du foncier.
L'outil de lutte est devenu un outil de développement ; même après la fin de la lutte, en faisant appel à prise de parts, des terres ont encore été acquises pour aider des fermiers à s'installer ou s'agrandir.

 

tsl-logoD'un outil de lutte faire un instrument de développement. 
Mais il a été nécessaire d'adapter le fonctionnement des GFA en passant d'un contexte de lutte à celui d'une gestion à long terme. 
Le problème majeur était la relation avec les porteurs de part. Nombreux étaient ceux qui se sont tournés vers d'autres luttes ou
ne souhaitaient plus suivre directement la gestion des groupements. Il leur a été proposé d'apporter leur part à l'association de Gestion du Foncier Agricole du Larzac dont ils sont devenus membre. Celle-ci est devenu le porteur de la majorité des parts des GFA ; mais pour cette évolution il a fallu un ajustement juridique en transformant les quatre anciens groupements fonciers en quatre sociétés civiles qui ont été dénommées : Terres Solidaires du Larzac - TSL.
 
Aux assemblées générales du 11 janvier 2014 une nouvelle étape consistera en une simplification administrative : regrouper les quatre TSL en une seule société, Société Civile de Gestion Foncière du Larzac, qui retrouvera ainsi la dénomination abrégée : GFA Larzac. A noter que cette opération est en totale transparence pour les apporteurs de parts (nombre et valeur de part dans la nouvelle société identiques) et pour les fermiers (continuité des baux). 

Il faudra aussi désigner les gérants de ce GFA unique, certains gérants actuels, présents depuis la lutte, vont se retirer. L'appel à candidature est lancé. 

Mais l'essentiel de la vie des GFA est bien la gestion du foncier agricole. Le Larzac est entré dans une phase où les paysans qui ont mené la lutte se retirent progressivement. Le GFA joue un rôle essentiel, en étroite collaboration avec la Société Civile des Terres du Larzac, pour assurer le renouvellement de génération de fermier avec comme objectif prioritaire : favoriser des exploitations paysannes pour un développement durable du territoire du Larzac.
 

Aux assemblées générales du 11 janvier, venez suivre la vie du Larzac,

et y participer en vous proposant comme gérant du GFA.

 

François Boé, gérant TSL

SOURCE / LARZAC.ORG

Publié dans actualités

Commenter cet article