Lyon : Les 50 ans du statut des objecteurs de conscience en France

Publié le par dan29000

1963-2013 : 50 ans de statut pour les objecteurs de conscience

Publié le 10 janvier

 

 

Dans le cadre du cycle l’Archipel des résistances co-organisé par La Maison des Passages, Mediapart, Camedia (l’association des lecteurs de Mediapart) et le Lyon Bondy blog nous accueillons le Cedrats et l’Observatoire des armements sur le thème : « Les 50 ans du statut des objecteurs de conscience en France : quel antimilitarisme et quel pacifisme aujourd’hui ?

 

Intervention et débat avec :
- Maurice Montet, secré­taire natio­nal de l’Union Pacifiste de France : L’objec­tion de cons­cience 1963/2013 en France et en Europe
- Patrice Bouveret, direc­teur de l’Observatoire des arme­ments : Quelle résis­tance à la mili­ta­ri­sa­tion en 2014 ?

L’archipel des résistances : quel pacifisme et quel antimilitarisme aujourd’hui ?

Si les réfrac­tai­res à la guerre et à l’armée exis­tent depuis tou­jours, en France sous des formes variées (insou­mis­sion, déser­tion, etc.), l’objec­tion de cons­cience sera léga­li­sée en 1963 après — notam­ment — une cam­pa­gne d’opi­nion orga­ni­sée par Louis Lecoin, liber­taire paci­fiste, en par­ti­cu­lier dans son jour­nal Liberté et après sa grève de la faim de 22 jours en 1962 : il avait alors 74 ans ! Bataille relan­cée par le refus de par­ti­ci­per à la guerre d’Algérie.
De nom­breu­ses per­son­na­li­tés (Camus, Abbé Pierre…) inter­vien­dront dès la fin des années 1940, par let­tres, par péti­tions, par pro­po­si­tions de pro­jets de loi, par mani­fes­ta­tions artis­ti­ques ou autres, afin d’obte­nir la libé­ra­tion des objec­teurs de cons­cience et la léga­li­sa­tion de l’objec­tion. En effet, depuis la fin de la Seconde Guerre mon­diale les objec­teurs de cons­cience étaient sys­té­ma­ti­que­ment incar­cé­rés. Certains l’ont été pen­dant une dizaine d’années.
Aujourd’hui, après la sus­pen­sion du ser­vice mili­taire obli­ga­toire en 2001, pour­quoi et com­ment pour­sui­vre la lutte contre la mili­ta­ri­sa­tion de la société et favo­ri­ser des solu­tions non armées aux conflits ? Rendez-vous Jeudi 23 jan­vier de 19 heures à 21h30 à la Maison des Passages, 44 rue Saint-Georges, 69005 Lyon (métro Vieux Lyon).

P.-S.

Contact
- CEDRATS, Centre de documentation et de recherche sur les alternatives sociales M. M. Derrion • cedrats.actions@laposte.net
- Observatoire des armement, 187 montée de Choulans, 69005 Lyon • www.obsarm.org
- La Maison des Passages, www.maisondespassages.org
- Camedia, association des lecteurs de Mediapart • http://www.mediapart.fr/
- Lyon Bondy blog • http://lyonbondyblog.fr/

 

SOURCE / REBELLYON

Publié dans actualités, alternatives

Commenter cet article