Ouvrons + les bibliothèques, pétition

Publié le par dan29000

Ouvrons + les bibliothèques !

Pour l’ouverture des bibliothèques le soir et le week-end !



Insuffisants, inadaptés, les horaires d’ouverture des bibliothèques interdisent nombre d’entre nous d’y accéder, qui le midi, qui le soir, qui le dimanche. Calqués sur ceux des bureaux, ils pénalisent ceux qui devraient en être les premiers bénéficiaires : étudiants salariés, demandeurs d’emploi, enseignants, et tant d’autres. On n’apprend pas, on ne crée pas à horaire fixe, entre 9h30 et 18h, du lundi au samedi. L’accès à la connaissance et à la culture pour le plus grand nombre doit être une priorité. 

Comme Eliette Abecassis, Pierre AssoulineOlivier Barrot, Evelyne Bloch-DanoGeneviève Brisac, Catherine Cusset, Dany LaferrièreErik Orsenna, Bernard PivotLilian Thuram, Emmanuel ToddBenjamin Stora et tant d'autres, signez l'appel de Bibliothèques Sans Frontières pour l'ouverture des bibliothèques le soir, le week-end et pendant les vacances !

++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++

LA PETITION

A 18h, à la sortie des bureaux, la plupart des bibliothèques municipales ont fermé leurs portes. Le dimanche, étudiants, lycéens, chercheurs et professeurs subissent des files d’attente interminables devant les rares bibliothèques universitaires qui restent ouvertes. Aujourd’hui en France, les horaires d’ouverture des bibliothèques sont insuffisants et inadaptés.

Ailleurs en Europe, nombre de bibliothèques ouvrent jusqu’à 22h et systématiquement le dimanche. A Copenhague, à Amsterdam, les bibliothèques publiques frôlent les 100 heures d’ouverture hebdomadaire contre 30 heures en moyenne en France, 40h dans les plus grandes villes. Aux Etats-Unis, les bibliothèques universitaires restent ouvertes 20h sur 24 voire 24h sur 24 en période d’examens. On n’apprend pas, on ne crée pas à horaire fixe, entre 9h30 et 18h, du lundi au samedi !

Les bibliothèques doivent être ouvertes aux moments de disponibilité individuelle ou familiale. Leurs horaires actuels, calqués sur ceux des bureaux, pénalisent injustement ceux qui devraient en être les premiers bénéficiaires : étudiants salariés qui travaillent pour payer leurs études, demandeurs d’emploi en formation, enseignants et tant d’autres. Rien ne justifie que le soir, le dimanche et pendant les vacances scolaires, l’offre culturelle se limite aux seuls cinémas et théâtres.

Car à moyens équivalents, et dans le respect des agents, des solutions existent. Nos voisins européens et quelques bibliothèques pionnières en France appliquent par exemple : le décalage des horaires d’ouverture, le recours à des emplois étudiants et temporaires pour épauler les bibliothécaires, l’ouverture partielle des surfaces d’accueil, l’aménagement de plages de récupération et de compensations financières.

La bibliothèque a aujourd’hui bien plus à offrir qu’une collection de livres. Elle donne un accès privilégié à la culture, à l’information et aux nouvelles technologies. Elle peut être un lieu de travail individuel ou de réunion pour monter des projets (d’association, d’entreprise, etc.). Elle est essentielle pour la réussite des étudiants et des lycéens, notamment les plus modestes. Les citoyens ont besoin des bibliothèques, et les bibliothèques doivent s’adapter aux besoins de leurs publics pour assurer leur avenir. 

C’est pourquoi il est urgent de :
· Assurer l’ouverture des bibliothèques en soirée et pendant les vacances scolaires.
· Etendre l’ouverture des bibliothèques aux dimanches, lorsque cela fait sens localement.
· Systématiser une coordination entre bibliothèques municipales et universitaires afin d’offrir une continuité de services.
· Replacer l’accompagnement et l’accueil au cœur des bibliothèques.

Signez cet appel adressé à Aurélie Filippetti, ministre de la Culture et de la Communication, Geneviève Fioraso, ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche, Vincent Peillon, ministre de l’Education nationale, François Lamy, ministre de la Ville, aux présidents de conseils généraux, aux maires et aux candidats de tous les partis aux élections municipales, aux présidents d’université et d’établissement d’enseignement supérieur.

L’accès à la connaissance et à la culture pour le plus grand nombre doit être une priorité ! Au niveau national comme au niveau local, ouvrons les bibliothèques le soir, le week-end et pendant les vacances ! 

 

Publié dans lectures

Commenter cet article