Stoppons la ferme-usine dite des 1000 vaches

Publié le par dan29000

Extrait du Petit Livre Noir : Non à la ferme-usine dite des 1000 vaches !


alt

Le projet de ferme-usine dite des 1000 vaches situé à Drucat-Le Plessiel prévu dans la Somme (80) fait parti des grands projets inutiles présentés dans le Petit livre noir des grands projets inutiles paru aux éditions du Passager Clandestin.

Ce projet est à l'élevage ce que le projet d'aéroport de Notre-Dame des Landes est aux infrastructures de transport : inutile, contestable et contesté.

---------------------

Projet Ramery des 1000 vaches
 
EN PROJET

Cinq cent à 1000 vaches laitières, plus de 750 génisses, un méthaniseur producteur d'électricité de forte puissance (1,489 MW)... c'est ce que prévoit, entre autre, le projet agro-industriel Rameny dit « des 1000 vaches » dans la Somme. Le tout pour la modique somme de 13 millions d'euros.

Si les élus locaux, la ministre de l'Ecologie et son collègue de l'agriculture ou encore l'entreprise de BTP Rameny sont tout à fait favorables au projet, son inutilité n'en reste pas moins criante.

Un tel complexe agro-industriel n'a en effet aucune justification économique puisque la production de lait est suffisante en France, que les pâturages sont encore nombreux et que rien ne justifie une grande concentration d'animaux en milieu « hors sol » sans accès extérieur. L'élevage industriel engendre tout à la fois une maltraitance animale inadmissible et une malbouffe non moins scandaleuse ! Pourquoi s'embourber dans une folie des grandeurs quant on sait que d'autres modes d'élevage garantissent à l'éleveur des prix justes et permettent la viabilité d'exploitations de taille raisonnable. Pourquoi s'acharner quand on sait que de tels projets n’ont qu'un effet : accélérer la désertification rurale. Ces mégaprojets n’ont d’agricoles que le nom. Ce sont avant tout des pompes à subvention qui ont pour conséquence de détruire les emplois locaux.

Il semble alors incompréhensible qu'à l'heure de la transition énergétique et alors que l'équivalent d'un département en terres agricoles disparaît tous les 7 ans en France, un tel projet destructeur et climaticides puissent être mis en place.

Pourtant, il y a bien une raison qui pousse les décideurs politiques et économiques à réaliser ce projet des 1000 vaches : l'argent et la course effrénée aux profits. Pendant qu'un petit nombre maximise les profits, la création d'un tel projet agro-industriel entraîne de terribles conséquences sur l'environnement avec une pollution de l'eau due aux rejets de nitrate, d’énormes quantité de tourteaux de soja transgénique et autres maïs ensilages pour les animaux, l'utilisation de pesticides ou encore les risques réels d'explosion du méthaniseur installé à moins de 600 m des habitations etc.

Les vaches, considérées comme de simples machines à produire du lait industriel de piètre qualité, ne voient même pas leurs besoins fondamentaux respectés, engendrant détresses et maladies. Si l’univers concentrationnaire dans lequel « vivent » les animaux a pour conséquence un état sanitaire précaire, il en est de même pour celui des populations locales. Ces dernières seraient exposées, selon le promoteur du projet, aux risques de cancers « acceptables », à une pollution de l'air par le méthane et une contamination des terres et des eaux par les 4000 tonnes de résidus à épandre chaque année.

Face à ces risques et aberrations, Novicen, association locale de 2000 membres ayant le soutien d'une quarantaine d'associations est devenu le gros caillou dans la chaussure de M.Ramery qui l'empêche de courir encore et toujours plus vite ! La mobilisation locale reste également forte malgré une autorisation partielle à 500 vaches de la part du préfet de la Somme.

De nombreuses manifestations notamment à Abbeville, Amiens, Paris (durant le Salon de l'agriculture), Bruxelles ont eu lieu et la population se rassemble également sur le terrain pour entraver les travaux et marquer son opposition.

La commune de Drucat Le Plessiel est clairement engagée contre le projet Ramery alors que les deux présidents de communautés de communes concernées ne se sont jamais prononcés contre !
Pourtant, de nombreux élus rencontrés se sont retranchés derrière la décision du préfet... Au niveau politique, seuls les Verts et le Front de Gauche se sont engagés dès le début clairement contre le projet et ont agi pour son abandon.

Comme ce projet ne peut pas prétendre être d'intérêt général, Novissen réclame aujourd'hui un moratoire sur la construction de ces fermes-usines géantes qui méritent un débat public et ouvert. Une législation adaptée et précise doit contrôler voire interdire ces dérives insupportables de l'agro-industrie qui engagent l'agriculture de demain et compromettent le développement d'une agro-écologie respectueuse de l'environnement, des animaux et des hommes.

----------------------

Commandez le petit livre noir des grands projets inutiles sur la boutique en ligne d'Agir pour l'Environnement
Réservez une place dans le car au départ de Paris pour la manifestation d'opposition à la ferme-usine de Drucat
Plus d'infos sur le projet de la ferme-usine de Drucat en vous rendant sur le site de l'association Novissen

--

Pour ne rien manquer d'Agir pour l'Environnement et ses actions, comme plusieurs dizaines de milliers d'autres citoyens :

Publié dans environnement

Commenter cet article

isa 15/01/2014 07:58

ce n'est pas Rameny mais Ramery, non ?