Prix Nobel de la paix 2014 : Chelsea Manning et Edward Snowden proposés par les Pirates

Publié le par dan29000

Prix Nobel de la Paix 2014

4 février 2014
 

Les Pirates proposent Chelsea Manning et Edward Snowden pour le Nobel 2014

 

Amelia Andersdotter et Christian Engström, Membres du parlement Européen pour le Parti Pirate en Suède, ainsi que Birgitta Jónsdóttir, Jón Þór Ólafsson et Helgi Hrafn Gunnarsson, membres du parlement national islandais pour le Parti Pirate, proposent la candidature conjointe des lanceurs d’alerte américains Chelsea Manning et Edward Snowden pour le Prix Nobel de la Paix.

Depuis 1901, la dotation de 900.000€ liée au Prix Nobel de la Paix est attribuée chaque année le 10 décembre à Oslo. Cette récompense est remise à la personnalité ayant « le plus ou le mieux contribué au rapprochement des peuples, à la suppression ou à la réduction des armées permanentes, à la réunion et à la propagation des progrès pour la paix ».

Les membres de parlements nationaux et supranationaux sont habilités à soumettre des candidatures pour le Prix Nobel de la Paix et la date limite est fixée au 1er février.

Voici la traduction de la lettre envoyé au comité Nobel :

« Cher comité de nomination du Prix Nobel de la Paix,

Nous souhaitons désigner deux candidats exceptionnels pour le Prix Nobel de la Paix 2014. Nous sommes intimement convaincus que Chelsea Manning et Edward Snowden ont rempli et largement excédé tous les critères requis pour être des lauréats dignes du Prix Nobel de la Paix.

Les nominés sont tous deux des lanceurs d’alerte qui ont inspiré un certain changement et favorisé le débat public. Ils ont contribué à des modifications dans les politiques publiques, menant à un monde plus stable et plus pacifique.

Chelsea Elizabeth Manning (née Bradley Edward Manning, le 17 décembre 1987) travaillait dans l’armée des États-Unis et a été condamnée en 2013 à une peine de 35 ans en prison militaire pour avoir fourni des centaines de milliers de documents au site de lancement d’alerte WikiLeaks. En matière de relations diplomatiques, les documents publiés révélaient un long historique de corruption, de crimes de guerre sérieux, et un manque de respect pour la souveraineté d’autres nations démocratiques par le gouvernement des Etats-Unis.

Ces révélations ont suscité des soulèvements populaires de par le monde, y compris une révolution démocratique en Tunisie. Selon certains journalistes, intellectuels ou professeurs, ces actions ont permis :

  • de motiver les mouvements démocratiques du printemps arabe,
  • de montrer l’influence exercée secrètement sur les politiques étrangères et intérieures des nations européennes,
  • et ont poussé l’administration Obama à approuver le retrait de toutes les troupes américaines en Irak.

La profondeur des informations révélées par cette lanceuse d’alerte courageuse ont alimenté le débat public sur les enjeux et la pertinence des interventions militaires menées par les troupes américaines en Irak et en Afghanistan. La publication de ces documents a conduit directement à de nombreux appels exigeant le retrait complet des forces militaires de ces pays, ainsi que des commissions d’enquête sur le traitement des détenus dans le camp de Guantanamo Bay.

Ces documents et informations n’auraient jamais dû être cachés au public. Les révélations - y compris la documentation vidéo d’un incident au cours duquel des soldats américains ont abattu des journalistes du groupe Reuters en Irak - ont alimenté un débat mondial sur les engagements américains à l’étranger, les victimes civiles de la guerre, et les règles d’intervention militaire. Les citoyens du monde entier sont redevables envers l’informateur de Wikileaks pour avoir mis en lumière ces questions problématiques.

Edward Joseph Snowden (né le 21 juin 1983) est spécialiste en informatique américain, ancien employé de l’Agence centrale de renseignement (CIA ) et consultant pour la National Security Agency (NSA). Il a divulgué des documents top secret de la NSA à plusieurs médias, lançant ainsi le "NSA leak", qui révèlent en détails le fonctionnement d’un système mondial de surveillance dirigée par la NSA et d’autres membres de " The Five Eyes Alliance", ainsi que de nombreux partenaires commerciaux et internationaux.

ll a, au péril de son bien-être et de son avenir, révélé la portée terrifiante du réseau d’espionnage mondial des agences de renseignement anglo-américain. En divulguant les documents concernant les activités de ces agences clandestines, il a dévoilé l’ampleur globale de cette surveillance de masse qui met en danger un large éventail de libertés civiles telles que la liberté d’expression et le droit à la vie privée. Il a aussi donné aux citoyens du monde les outils nécessaires pour lutter contre ces atteintes aux libertés fondamentales que représente la surveillance de masse.

De graves atteintes aux droits humains fondamentaux ont été institutionnalisées par les agences gouvernementales américaines, alors que la vie privée est un élément-clé de toutes les grandes chartes et déclarations internationales sur les droits humains. Le débat sur la surveillance de masse ne peut avoir lieu sans la divulgation des mécanismes de base et des méthodes des programmes secrets de renseignement.

Les citoyens, les chercheurs et les responsables politiques doivent comprendre ces méthodes pour être en capables de mesurer les conséquences sociales et les dommages sociétaux qui en résultent. La surveillance de masse érode les fondements des démocraties modernes. Les lois locales de protection de la vie privée n’ont pas de sens dans le cadre global. Edward Snowden nous a montré que les journalistes ne peuvent plus protéger leurs sources, les avocats ne peuvent plus protéger leurs clients et les médecins ne peuvent plus protéger leurs patients. Ses actions ont montré au reste du monde et à ses décideurs qu’une action mondiale conjointe doit avoir lieu afin de rétablir des droits constitutionnels à la vie privée, ce qui est essentiel pour des démocraties saines.

En divulguant ces documents à des journalistes d’investigation de médias indépendants, Edward Snowden a pris soigneusement en considération l’équilibre entre l’intérêt public et la sécurité nationale. En révisant les documents-sources, lui et ses partisans ont évité une fuite d’informations très sensibles qui auraient pu mettre en danger des opérations en cours et les personnes impliquées dans leur exécution.

Certains pourraient soutenir que Snowden a agi contre la loi, cependant la surveillance secrète est illégitime car elle sape la souveraineté du peuple sur l’appareil d’État. Il est très connu qu’en temps de tromperie universelle, simplement dire la vérité devient un acte révolutionnaire.

Lorsque les États sortent du cadre légal, il appartient aux citoyens de dénoncer une telle illégalité pour le bien de tous les peuples et les principes d’un futur durable. Snowden et Manning ont fait preuve de courage et nous pouvons grâce à eux aspirer à un monde plus stable et pacifique, avec de meilleures chances de soutenir des véritables modèles démocratiques.

La raison pour laquelle nous désignons conjointement Chelsea Manning et Edward Snowden est que le courage de Manning a inspiré Snowden et que tous deux ont inspiré des milliers de personnes à travers le monde à dire la vérité au pouvoir, à demander des comptes et la transparence au sein de leurs sociétés.

Signataires :
Amelia Andersdotter - Pirate Party Sweden | Member of European Parliament
Christian Engström - Pirate Party Sweden | Member of European Parliament
Birgitta Jónsdóttir - Pirate Party Iceland | Member of Icelandic Parliament
Jón Þór Ólafsson - Pirate Party Iceland | Member of Icelandic Parliament
Helgi Hrafn Gunnarsson - Pirate Party Iceland | Member of Icelandic Parliament »

Les candidatures pour le Prix Nobel sont proposées par les membres de parlements nationaux ou transnationaux, ainsi que par des universitaires et les anciens récipiendaires du prix. Après sélection, il ne restera plus qu’une liste de 199 personnalités parmi lesquelles seront choisies les futurs Nobels de la paix 2014.

Remarque  : Les pirates européens défendent une protection accrue des lanceurs d’alerte dans leur programme commun pour les élections européennes de 2014 : "Nous, Pirates européens, plaidons pour une législation plus complète et générale qui protège les lanceurs d’alerte révélant des faits concernant l’intérêt public, tels que la corruption, les délits d’initiés, des problèmes d’éthiques ou des violations des droits humains." [Common European Election Program - 2.2 Transparency - Whistle-blower Protection Law]

Voir en ligne : l’article du Pirate Times

 

SOURCE / partipirate.org

Publié dans écrans

Commenter cet article