Rennes : mobilisation réussie contre le FN

Publié le par dan29000

Mobilisation réussie à Rennes contre le FN

dimanche 9 février 2014

Comité SR Bretagne

Le Comité Syndicaliste-Révolutionnaire (CSR) Bretagne se félicite du succès de la mobilisation antifasciste samedi 8 février à Rennes. De nombreux jeunes, travailleurs et syndicalistes ont manifesté dans la ville et autour de la Salle de la Cité où le Front National organisait une réunion publique.

Les Organisations Syndicales départementales CGT/FO/Solidaires demandaient seulement à la mairie PS/PC de donner une autre salle au FN parce que la Salle de la Cité où s’est tenu le meeting est l’ancienne Bourse du Travail de Rennes où s’organisait le mouvement syndical depuis 1925.

Pour les CSR, ce n’était pas suffisant. Notre objectif est que le FN ne puisse jamais se réunir publiquement. Le FN déclare être un parti politique comme les autres et revendiquent donc les droits démocratiques d’expression publique. C’est d’ailleurs la stratégie de la direction du parti de dé-diaboliser le FN pour élargir son électorat qui hésiterait à voter pour un parti raciste et fasciste.

Le FN a été fondé par des fascistes pour rassembler largement autour d’eux et leur permettre d’accéder au pouvoir. Son projet fasciste est camouflé derrière un discours raciste. Mais les cadres organisateurs du FN sont nombreux à être des fascistes et des groupes fascistes fournissent des militants au FN.

Par conséquent, on ne peut laisser ce parti s’exprimer à moins d’accepter le danger fasciste se renforcer dans le pays. Aujourd’hui à Rennes, des militants fascistes agressent des militants syndicaux et politiques dans la rue, tagguent des inscriptions nazies sur les locaux syndicaux. Le PS au pouvoir à l’Etat et à Rennes laisse le FN se renforcer par calcul électoraliste pour affaiblir la droite UMP et ainsi conserver le pouvoir aux élections. Sa politique de cadeaux au patronat sur le dos des travailleurs et du peuple accroît la misère, le chômage et le racisme déjà présent et par conséquent le vote FN.

Le fascisme peut venir au pouvoir légalement dans le cadre des institutions bourgeoises. En mars 1933, le parti nazi allemand gagne les élections. En France, Pétain le collaborateur est élu massivement par le Parlement en juillet 1940. Les lois de la République bourgeoise ne protègent donc pas du fascisme. Il faut mener un combat spécifique pour l’empêcher de se développer.

Le CSR combat pour l’interdiction du FN par l’action directe des travailleurs. Nous appelons à bloquer les entrées des meetings du FN par des manifestations de masse non-violente. C’est ce qui a été fait par la majorité de ceux qui sont restés présents pendant que d’autres manifestants attaquaient physiquement les policiers et les soutiens du FN. C’est l’ensemble des manifestants qui ont permis que seulement 100 personnes puissent assister au meeting du FN pour une salle de 300 places assises.

Nous appelons à continuer le combat antifasciste, à lutter pour l’interdiction du FN. Nous appelons aussi les travailleurs à rejoindre les organisations syndicales afin de combattre le développement de l’extrême-droite dans les entreprises et dans les quartiers. Les avancées de nos ennemis s’expliquent par nos reculs. Alors réinvestissons en masse les syndicats. Cela doit être une priorité. Le changement vient en se syndiquant.


1906 1re grève interpro = le repos du dimanche 1919 grèves interpros = journée de 8h et conventions collectives 1936 occupations d’usines = congés payés 1945 résistance armée et des millions de syndiqués = Sécurité Sociale…

http://breizh.syndicaliste.fr/

 

SOURCE / RENNES INFO

 

 

Publié dans actualités

Commenter cet article

fiadepaname 10/02/2014 12:37

je suis déçue, on a pas pu voir quelques fachos pendus haut et court (je rigole)...