NDDL : Quand Auxiette, président "socialiste" de la région menace des associations !

Publié le par dan29000

Notre-Dame-des-Landes : le président de la région menace les associations

par

 

C’est un courrier peu commun que plusieurs organisations paysannes et environnementales basées en Pays-de-la-Loire viennent de trouver dans leurs boites aux lettres. « J’attends de votre organisation qu’elle exprime une position claire concernant les évènements de Nantes mais aussi l’ensemble des exactions, méfaits et occupation illégales sur la "ZAD" (zone d’aménagement différée, ndlr) », écrit le 28 février Jacques Auxiette, président socialiste du Conseil régional. Le courrier, publié par le site Reporterre, fait référence à la manifestation organisée le 22 février à Nantes contre l’aéroport de Notre-Dame-des-Landes. Jacques Auxiette y nourrit l’amalgame entre les « casseurs » et les dizaines de milliers de manifestants pacifiques (lire notre reportage sur cet événement et notre article sur les blessés).

 

Et pour que le message soit bien entendu, Jacques Auxiette ajoute : « A défaut c’est votre crédibilité qui sera en cause, d’autant que votre organisation est bénéficiaire de nombreux fonds publics, notamment régionaux ». En clair, l’élu régional, également président du syndicat mixte aéroportuaire (sic), demande aux associations de se désolidariser des opposants au projet d’aéroport de Notre-Dame-des-Landes. Pour les occupants de la Zad, « l’élu socialiste de la République, qui tient d’une main la bourse des subventions publiques, agite de l’autre la matraque de la répression ».

Indignation des élus écologistes

Choqués par la démarche, les élus écologistes de la région se sont fendus d’une lettre ouverte à Jacques Auxiette. « Si ces organisations sont soutenues par le Conseil régional, quasiment toutes à l’appui de votes unanimes, c’est parce qu’elles font un travail de qualité et sont des partenaires incontournables pour la mise en œuvre de nos politiques régionales, en matière de biodiversité mais aussi d’agriculture durable, écrivent-ils. Vous êtes donc aujourd’hui prêt à remettre en cause ces partenariats de longue date, pour régler vos comptes avec les opposants/tes au projet de nouvel aéroport ? » Les écologistes lui suggèrent en conséquence « moins de passion et plus de raison ».

Pour rappel, Jacques Auxiette a demandé le 26 février à François Hollande l’évacuation des 150 à 200 « zadistes » occupant le site de Notre-Dame-des-Landes, arguant des « violences » ayant émaillé la manifestation du 22 février. Deux jours plus tard, le Premier ministre Jean-Marc Ayrault l’a désavoué. « Ce projet avance mais il faut laisser les recours être examinés par l’autorité judiciaire parce que (...) nous sommes dans un État de droit », a souligné le chef du gouvernement, lui-même très favorable au projet mais soucieux de ne pas braquer ses alliés écologistes. Résultat, Jacques Auxiette s’est lancé dans la rédaction de ce courrier un peu menaçant envers les associations. A quelques jours du premier tour des élections municipales, pas sûr que ce genre de manœuvre soit bien accueillie par le gouvernement comme par les citoyens.

 

SOURCE / BASTAMAG.NET

Publié dans environnement

Commenter cet article

de gussem liliane 20/03/2014 14:22

pardi j'espère que les électeurs auront le cran de ne pas voter PS mais bien pour des élus écologistes qui sont près de la réalité pour défendre plutôt notre agriculture et la biodiversité d’autant plus qu'il faut arrêter de vouloir remplir les poches des impérialistes financier qui n'arrêtent pas de vouloir à tout prix accaparer notre bien vital qu'est la terre !