Casse sociale : assurance maladie, 10 milliards d'économies

Publié le par dan29000

Assurance maladie: 10 milliards d'économies... comprenne qui peut !

 

 

 
 

Dix à onze milliards d’économies  sur l’assurance maladie d’ici à 2017, comment faire ?

 

S’attaquer aux actes et prescriptions inutiles, mettre en commun des blocs opératoires dans les hopitaux, réduire le personnel administratif,  réduire les lits ou le nombre d’hôpitaux... les pistes sont connues et toutes sont discutées à l’aune des besoins sanitaires et de l’organisation du système de santé. Mais on comprend mal pourquoi il n’est pas, ou si peu, évoqué le prix des médicaments. La fatalité économique s’est-elle  abattue sur les décideurs politiques ?

 Dernier exemple en date :  les nouveaux traitements contre l’hépatite C. Ils ont un coût de 60 000 à 100 000 euros par patient. Plus de 200 000 personnes sont porteuses du virus de l’hépatite C en France. Et même si on ne traite que les malades ayant une maladie du foie avancée (fibrose modérée, sévère ou cirrhose) c’est près de 100 000 patients qui devraient recevoir ces nouvelles molécules… rapide calcul 100 000 fois 60 000 euros (fourchette basse) c’est 6 milliards que l’assurance maladie versera à l’industrie pharmaceutique. Un de ces traitements prohibitifs est vendu 900 dollars en Egypte soit près de 80 fois moins cher. Le cout de production serait de l’ordre de 50 à 100 dollars d’après Médecins du Monde soit près de 600 fois moins que ce que doit payer l'assurance maladie en France.  

Les arguments pour justifier le prix sont peu audibles  : il y a eu un effort de recherche mais pas 6 milliards d’investissement pour le développement de ces thérapeutiques. Non, mais il y a eu un rachat pour 8 milliards d’euros d’une de ces nouvelles molécules à la faveur d’un pari boursier…pari gagné en France, les autorités semblent avoir acceptées le prix.

Dix milliards d’économies pour l’assurance maladie…six milliards aux entreprises pharmaceutiques.

Comprenne qui peut.

 

SOURCE / MEDIAPART

Publié dans actualités

Commenter cet article