Journée mondiale contre les animaux dans les laboratoires

Publié le par dan29000

journée mondiale des animaux dans les laboratoires

Animée et relayée en France par le collectif International Campaigns, la campagne intitulée Journée Mondiale des Animaux dans les Laboratoires (JMAL) remplace désormais dans l’Hexagone la Semaine Mondiale pour la libération des « Animaux de Laboratoire » (SMAL)

 

La Journée Mondiale des Animaux dans les Laboratoires, reconnue par les Nations Unies, sert aussi de date de référence aux campagnes anglo-saxonnes World Week for Animals In Laboratories (IDA) et World Laboratory Animal Liberation Week (SAEN) aux États-Unis et World Day for Animal in Laboratories au Royaume-Uni et à la SMAL (IC) version francophone de ces campagnes animée en France jusqu’en 2012.

En 2014, la Journée Mondiale des Animaux dans les Laboratoires sera le JEUDI 24 avril 2014 avec outre l’organisation d’actions de sensibilisation locales à travers le pays entre les samedis 19 et 26 avril 2014, un appel à l’observation d’une Minute de Silence Internationale à 12h.

Déjà près de 10 actions JMAL 2014 à travers la France

Communiqué de presse

L’objectif de la Journée Mondiale des Animaux dans les Laboratoires est double :

  • MOBILISER les personnes de bonne volonté qui sont révoltées par l’utilisation des animaux à des fins expérimentales et de tests en tout genre (vivisection) dont la dissection et le prélèvement de tissus et d’organes
  • DÉNONCER sans compromis toutes ces pratiques, et exiger leur ABOLITION, en SENSIBILISANT le public aux sévices que supportent les animaux dans les laboratoires et à l’inutilité et à la dangerosité de ces méthodes de test et de recherche à la fois barbares envers les animaux et dangereuses pour la santé humaine
Le principe de la JMAL est la multiplication d’actions organisées par des groupements locaux ou des associations de toute taille. Aller à la rencontre du public, l’informer sur ce qui se passe dans les laboratoires de recherche et de tests locaux ou nationaux, dénoncer la cruauté, l’inutilité ainsi que les méfaits et dangers de l’expérimentation animale, proposer des produits non testés et informer sur les méthodes de substitution à l’animal sont autant de moyens d’agir concrètement contre l’utilisation et la souffrance des animaux dans les laboratoires.

Quelques idées d’actions en fonction de votre capacité de mobilisation :

  • Stand d’information, avec autorisation, avec des posters et autres supports graphiques montrant le vrai visage de l’expérimentation animale. Outre la distribution du tract STOP aux animaux dans les labos, tous les documents abolitionnistes dénonçant la vivisection sont les bienvenus pour renseigner plus précisément le public soucieux de s’informer. Il vous suffit de regrouper quelques amis pour la tenue de ce stand. La présence d’un militant en costume d’«animal de laboratoire» (lapin, rongeur, chien, chat, primate, grenouille,……) et distribuant des tracts est vivement encouragée pour attirer davantage l’attention sur votre stand.
  • Manifestation mobile (défilé) ou statique (rassemblement), toujours autorisé. Devant ou à proximité d’un établissement pratiquant la vivisection (laboratoire d’expérimentation privé ou public, faculté, CHU, élevage et/ou pourvoyeur d’« animaux de laboratoire »), en vous assurant que le lieu est passant. Pensez à un service d’ordre, le cas échéant.
  • Veillée silencieuse (et médiatisée), avec autorisation, devant ou à proximité d’un laboratoire ou autre établissement pratiquant l’expérimentation sur les animaux dont vous auriez connaissance. Munissez-vous de bougies dans un récipient paravent.
  • Signature de pétitions contre l’expérimentation animale (voir la rubrique RESSOURCES du site).

Plus le grand public sera informé et sensibilisé, plus il y aura d’opposants à ces cruelles pratiques et plus la pression augmentera sur les pouvoirs publics et les décideurs.

L’information des médias locaux/régionaux est également une démarche essentielle pour diffuser le message abolitionniste international auprès du public et attirer davantage l’attention sur le sort des animaux de laboratoire victimes de pratiques cruelles et inutiles.
Pas de quoi s’endormir ou rester les bras croisés quand, rien qu’en France, plus de 7000 animaux réduits à l’état de matériel de laboratoire, et traités comme tel, souffrent systématiquement (physiquement et/ou psychologiquement), agonisent souvent et meurent à coup sûr chaque jour dans les laboratoires français.

De plus, toute l’année, International Campaigns invite les militants à informer le public sur la vivisection et sur les expériences et les tests sur les animaux en général le plus régulièrement possible via des actions de sensibilisation locales (happenings, stands, etc.) dans le cadre de la campagne abolitionniste Stop aux Animaux dans les Laboratoires d’Expérimentation animée par International Campaigns.

L’expérimentation sur les animaux ne va ni régresser ni cesser si les personnes sensibles au sort des animaux ne s’organisent pas pour sensibiliser, informer et protester !

Publié dans environnement

Commenter cet article