L'affaire Snowden, comment les Etats-Unis espionnent le monde, Antoine Lefébure, aux éditions La découverte

Publié le par dan29000

Faut-il encore présenter Edward Snowden ?

 

Sans doute, car au-delà du personnage médiatique de lanceurs d'alerte désormais célèbre dans le monde entier, le cas Snowden est emblématique de notre société de contrôle mise en place depuis quelques années. Alors le livre d'Antoine Lefébure tombe particulièrement bien. Créateur de la revue critique des médias électroniques "Interférences", il participa aussi au mouvement des radios libres. Il est aujourd'hui historien et consultant, auteur entre autres, de "Explorateurs et photographes" (La découverte, 2003).

 

En trois temps, il nous fait mieux découvrir le personnage surprenant de Snowden, citoyen déçu par l'armée, révolté par les méthodes de la CIA, cet informaticien de la NSA a donc permis au monde entier de bien comprendre la réalité du danger de cette agence gouvernementale américaine. Un des dangers déterminants dans notre monde de surveillance.

 

D'abord Lefébure retrace le parcours de Snowden, des USA à la Russie, en passant par Hong Kong, en expliquant aussi comment l'information est sortie, avec le blogueur engagé Glenn Greenwald ou la documentariste Laura Poitras. L'affaire "Prism" et un nécessaire rappel de ce que fut le scandale "Échelon" dans les années 90. La NSA sévit depuis déjà bien longtemps, en toute impunité, malgré d'autres lanceurs d'alerte, comme le jeune universitaire britannique, Duncan Campbell, dès 1976.

Le second mouvement de cet essai est une étude approfondie de la NSA en forme d' un historique utile pour comprendre que cette menace est déjà ancienne et bénéficie d'un allié de poids, le Royaume-Uni avec son GCHQ (Government Communications Headquarters) subventionné depuis 2009 par la NSA. Avec une grande ambition pour toutes ces structures, arriver dans les années 90 à maîtriser internet. Vaste programme comprenant écoutes téléphoniques, interceptions d'e-mails, espionnage systématique de grandes entreprises et surveillance de gouvernement alliés...

 

Enfin une importante partie, une centaine de pages, est consacrée à la surveillance électronique depuis le changement du monde, à savoir le 11 septembre 2001. Après cette date, les budgets explosèrent, les ambitions et les paranos aussi. Comme une partie des forces armées américaines se privatisait, l'espionnage d'État devenait un business d'importance sous l'influence de la NSA. La cyberguerre débutait, les créations de virus informatiques se multipliaient (Stuxnet, Flame). Parallèlement le journalisme était criminalisé, avec Londres s'attaquant au courageux Guardian, avec un objectif précis, museler la presse. Une presse libre complémentaire de l'action héroïque de Snowden. Faire fuiter des milliers de documents ne suffit pas, ils doivent être divulgués dans le monde entier par la presse. Enfin ce qu'il demeure de presse libre dans un océan de médias aux ordres des gouvernements et des multinationales.

Antoine Lefébure a fait avec cet essai un formidable travail permettant de mieux saisir les menaces de ce terrorisme d'État que propagent les USA, le Royaume-Uni, sans oublier la France avec la DGSE qui coopère avec la NSA.

L'ébranlement de leur système fut planétaire, il n'est pas encore achevé. Secret et démocratie ne font pas bon ménage. Seul une vaste mobilisation citoyenne installée dans la durée peut soutenir les actions indispensables d'Edward Snowden, Bradley Manning ou Assange. En fin de volume, le discours de Snowden à la remise du "Prix des lanceurs d'alerte".

 

Dan29000

 

L'affaire Snowden

Comment les États-Unis espionnent le monde

Antoine Lefébure

Éditions La découverte

2014 / 276 p / 19 euros

 

A lire aussi notre article sur "Lanceurs d'alerte" de Florence Hartmann

 

 

Publié dans lectures

Commenter cet article