Rapport du GIEC : un record vieux de 800 000 ans est tombé

Publié le par dan29000

Un record vieux de 800 000 ans vient de tomber

 

 
Cela craque de partout.Cela craque de partout. © pol

Le nouveau rapport du GIEC sur le dérèglement climatique vient d’être publié alors que la concentration de CO2 dans l'atmosphère atteint son plus haut niveau depuis 800 000 ans ! Puisque François Hollande nomme au Ministère de l’écologie une femme qui occupait ce poste il y a une vingtaine d’années, je pourrais dire – pour polémiquer – qu’en France nous retournons vingt ans en arrière. Mais alors je ne ferais que répéter les informations qui encombrent la Une des journaux alors que je veux parler des vraies questions d’actualité.

 

Je préfère donc lire les informations venant de Belgique qui sont plus dans l’époque. Jean-Pascal van Ypersele, professeur en climatologie à l'Université Catholique de Louvain et membre du GIEC explique:  "Nous avons pu remonter à 800 000 ans grâce à l'analyse de bulles d'air dans la glace de l'Antarctique et nous devons nous rappeler que la dernière fois que le taux de gaz carbonique dans l’atmosphère a dépassé les 400 ppm, c'était il y a 2 à 3 millions d'années. A l'époque, la température de la Terre était d'un à deux degrés plus chaude qu'aujourd'hui. Si ce scénario se répète, la glace au Groenland devrait fondre en 500 à 1000 ans, ce qui ferait monter le niveau des eaux d'environ six mètres". Selon Jean-Pascal Van Ypersele, ce niveau de concentration de CO2 dans l'atmosphère est équivalent à une canette de gaz carbonique par m³ d'air.

 

Dans un entretien pour la RTBF, le chercheur explique que le rapport du GIEC n’est pas fait pour alarmer :« Ce rapport c’est une piqûre de rappel pour les décideurs. Le GIEC a travaillé le plus objectivement possible sur la base de faits scientifiques, et ils sont là: le climat est en train de changer et les impacts deviennent visibles aujourd’hui. Le GIEC le dit depuis son premier rapport publié en 1990, (…) ce qui me surprend le plus c’est que les décideurs aient prêté aussi peu d’attention aux différents rapports du GIEC et n’aient pas pris des mesures tant dans le domaine de la prévention, pour diminuer les gaz à effets de serre que dans le domaine de l’adaptation, de protection qui soient à la hauteur des défis du changement climatique. »

 

Comme le disent tous ce chercheurs, maintenant, il y a des changements inévitables, et donc il va falloir s’adapter ce qui n’est pas aussi simple que ce semble dire cette phrase.

 

http://www.notre-planete.info/actualites/3812-rapport-5-changement-climatique-GIEC

 

http://www.rtbf.be/info/societe/detail_jean-pascal-van-ypersele-ce-rapport-c-est-une-piqure-de-rappel?id=8235517

 

 

SOURCE / MEDIAPART

Publié dans environnement

Commenter cet article

nivat maurice 10/04/2014 05:30

les dinosaures ne se sont pas adaptés, c'est dommage pour eux, mais nous serons peut-être les prochains dinosaures