L'idéologie sportive. Chiens de garde, courtisans et idiots utiles du sport, éditions L'échappée

Publié le par dan29000

Quel Sport ? à propos du Mondial de foot au Brésil, et la parution du livre L'Idéologie sportive. Chiens de garde, courtisans, et idiots utiles du sport.
En librairies, éditions L'échappée, 2014

« À l'occasion des grandes compétitions internationales de football - autant de foires aux bestiaux organisées par les honorables multinationales du ballon rond (FIFA, UEFA) -, les journalistes sportifs, chroniqueurs, essayistes, supporters, sociologues, psychologues, politologues et politiciens entonnent à l'unisson les hymnes ou les « chants des partisans » à la gloire du football. Pour le prochain Mondial au Brésil, « la Mecque du football » accueillera des troupeaux de pèlerins-supporters qui arpenteront la « terre bénie » pour assister à un « événement planétaire » dans un pays ravagé par la misère, le crime organisé, les violences policières, la pollution urbaine et la déforestation massive de l'Amazonie. La finale dans le « mythique » stade de Maracaña produira un déluge mondial de panégyriques démagogiques sur la « religion populaire du football ». Ce bavardage sportif qui sature l'espace public dans tous les pays est non seulement la forme ordinaire de l'abrutissement des consciences, mais plus subtilement encore le discours légitime de l'alignement des masses sur les doxas réactionnaires de l'idéologie dominante. L'aliénation sportive sera d'autant moins visible que la servitude volontaire se dissimulera derrière le déferlement médiatique associant dans la même crétinisation unanimiste les hommes politiques, de l'extrême gauche à l'extrême droite, les responsables religieux, les dirigeants de toutes les disciplines sportives, les intellectuels de la « passion foot », les vedettes du spectacle, et bien sûr les entreprises multinationales partenaires du foot business. La dépolitisation massive par le football représente aujourd'hui la forme la plus insidieuse de l'endoctrinement idéologique, qui consiste à occulter les questions essentielles de l'existence sociale au profit de préoccupations infantilisantes, d'anecdotes futiles, de faits divers dérisoires. La fausse conscience sportive est même la diversion par excellence... » Quel Sport ? (23 mai 2014)

Dans L'Idéologie sportive. Chiens de garde, courtisans et idiots utiles du sport, Quel Sport ? entend justement analyser cette mystification intégratrice à partir des textes des innombrables adeptes de l'opium sportif qui font aujourd'hui office de pourvoyeurs du prêt-à-penser (ou du prêt-à-rêver) dominant.


L'IDÉOLOGIE SPORTIVE
Chiens de garde, courtisans et idiots utiles du sport
par Quel sport ?

 



COLLECTION POUR EN FINIR AVEC
____________________________________


368 pages | 12 x 18,5 cm
isbn 978-29158308-0-4
16 euros
____________________________________


GRANDES LIGNES
Déconstruire le prêt-à-penser sportif (sport-culture, sport-éducatif, sport-santé, sport-fête, etc.) pour contrer la disparition d'un esprit critique authentique.

____________________________________


ARGUMENTAIRE
Depuis la fin des années 1960, le sport se trouve au coeur des industries culturelles et de divertissement des masses. Puissance matériellement dominante de la société capitaliste par la production et la marchandisation des « hauts-faits musculaires de l'humanité », l'institution sportive est en même temps la puissance spirituelle dominante.
Elle s'est adjoint les services de penseurs qui distillent l'idéologie sportive. Ces sportologues professionnels ou amateurs, issus de tous les secteurs de la culture, de la science ou de l'art, donnent à un sport gangréné par les affaires (dopage, violence, corruption, mafia) ses lettres de noblesse. Masquant, distordant ou refoulant la réalité effective des conséquences délétères de la compétition sportive, ils s'unissent pour défendre les « passions sportives » et les « extases de la victoire ».
Qui sont ces « chiens de garde », ces « courtisans » et ces « idiots utiles » du sport ?
Quelle vision du monde et quel imaginaire social légitiment-ils par leurs théories-écrans ?
Quel sport ?, revue théorique et militante, déconstruit le prêt-à-penser sportif (sport-culture, sport-éducatif, sport-santé, sport-fête, etc.) qui participe de la disparition d'un esprit critique authentique.


Sommaire
Introduction
Le sport, nouveau lieu commun

Première partie
Les catégories politiques du système sportif

La totalité organique du sport capitaliste
L'impérialisme du sport-spectacle de compétition
Les fonctions sociopolitiques de l'opium sportif


Deuxième partie
Le combat idéologique contre la critique du sport

Les résistances à la théorie critique du sport
La fragmentation positiviste de la totalité sportive
Le confusionnisme postmoderne du sport protéiforme


Troisième partie
Les archétypes de l'idéologie sportive

Les apologies philosophiques de l'Ovalie profonde
Les sophismes de la « culture foot »
Les ambiguïtés relativistes sur le dopage généralisé
Les épistémologies post-humanistes du corps augmenté


Quatrième partie
Les politiques de l'aliénation sportive

L'union sacrée sportive des partis politiques
L'écran de rêve de l'« émancipation sportive »
Le mythe frelaté du sport pacificateur


Conclusion
Le sport, arme de diversion massive
____________________________________


L'AUTEUR
Quel Sport ?
est la section française de la critique internationale du sport.
La revue théorique et militante qu'elle publie analyse le sport comme un opium du peuple.
www.quelsport.org
____________________________________

 

Publié dans lectures

Commenter cet article