The fear, une mini-série avec Peter Mullan, en DVD aux éditions Montparnasse

Publié le par dan29000

Nous sommes à Brighton, une ville balnéaire un peu en difficulté, avec des quartiers laissés à l'abandon. Comme West Pier. Durant longtemps la mafia locale a régné sur la ville. Une mafia qui portait un nom, Richie Beckett. Mais le temps a fait son office, et de nos jours nombre de mafieux sont reconvertis dans les affaires. Des affaires rentables, comme la future rénovation de West Pier par exemple.

 

Quand débute le premier épisode de cette série britannique, on pense se trouver, une fois de plus, face à un film de gangsters. Et sur cette catégorie, depuis Les Sopranos et Breaking bad, on voit mal comme faire mieux... Heureusement il y a la présence de Peter Mullan. Peter Mullan qui nous fut révélé par Ken Loach, dès 1991, avec Riff-Raff, puis My name is Joe. Depuis presque trois décennies, ce formidable acteur écossais alterne cinéma et télévision, avec un parcours tout à fait surprenant dont les sommets se nomment : Petits meurtres entre amis, Trainspotting, le magnifique The Magdalene sisters (réalisateur et scénariste) ou encore The red riding trilogy, sans oublier la prenante mini-série de Jane Campion, Top of the lake, vue l'an passé sur Arte.

 

Une fois de plus, Peter Mullan est à la hauteur de nos attentes.

 

Mais assez vite, l'on comprend que la très bonne surprise de cette mini-série de quatre épisodes est qu'elle va bien au-delà du classique film de gangsters. Certes la bande à Beckett et à ses deux fils se trouve confronter à l'arrivée de la mafia albanaise. Mais un élément central vient s'installer dans l'histoire, Alzheimer.

Quand un chef de bande règne et qu'il commence à faiblir, perdant lentement la mémoire, le doute s'installe dans la famille. Richie Beckett va subir alors une double pression, celle de cette nouvelle mafia albanaise s'installant sur son territoire, et celle de la maladie en forme de démence précoce.

 

Dès le début du deuxième épisode de cette série de Channel4, il est clair que la tragédie aura lieu, une tragédie familiale, en forme de double chaos. Chaos dans la cité, et chaos dans le cerveau de Beckett. Tout cela fonctionne à merveille et nous confirme encore que Peter Mullan est grand, et que thriller et étude psychologique ne sont pas incompatibles.

 

Dan29000

 

THE FEAR

Peter Mullan, Harry Lloyd

Réalisation : Michael Samuels

2012, Royaume-Uni, Channel4, 4 épisodes

 

Éditions Montparnasse

2 DVD / 2014 / VOSF-VF / 4X50' / 20 euros

Sortie depuis le 06 mai 2014

 

Publié dans écrans

Commenter cet article