A Calais, la grève de la faim des exilés a commencé

Publié le par dan29000

EXILÉS DE CALAIS : LA GRÈVE DE LA FAIM A COMMENCÉ

 

 

 

 

 

Comme convenu, les exilés occupant le lieu de distribution des repas ont pris ensemble le petit déjeuner ce matin. Ils ont formé deux groupes, ceux qui vont continuer à manger et ceux qui vont jeûner. Ces derniers ont eu droit à un petit déjeuner amélioré. Ils se sont assis au milieu de la cour. Hier ils avaient dressé une liste de 53 personnes prêtes à s’impliquer. En fin de matinée ils étaient une grosse trentaine, mais attendaient que ceux qui ont essayé de passer cette nuit – ils ne pourront plus le faire pendant la durée du jeûne – les rejoignent. On devrait savoir plus dans l’après-midi combien sont en grève de la faim.

Leur porte-parole peut être joint au 07 53 93 21 53 (il parle anglais).

Voici le texte en français et en anglais de l’appel sur lequel ils se sont mis d’accord :

 

" DES EXILÉS DE CALAIS
AUX AUTORITÉS FRANÇAISES ET BRITANNIQUES

Suite à la destruction de nos campements et à notre occupation du lieu de distribution des repas, les autorités françaises sont venues deux fois nous rencontrer. Elles nous ont annoncé qu’elles viendraient nous rencontrer à nouveau le mardi 3 juin. Personne n’est venu, et nous sommes sans nouvelles.

Aujourd’hui mercredi 11 juin, une partie d’entre nous, soutenue par tous, commence une grève de la faim. Nous demandons aux autorités françaises et britanniques de reprendre le dialogue interrompu et de venir nous rencontrer sans délais.

Nous leur rappelons nos revendications :
- Des maisons à Calais pour tous les migrants qui souhaitent se rendre en Angleterre et les demandeurs d’asile forcés de vivre à la rue ;
- Des maisons avec des conditions d’hygiènes respectables : toilettes, douches, service de poubelle ;
- Des maisons où l’on peut aller et venir à n’importe quelle heure pour pouvoir continuer d’essayer de passer en Angleterre ;
- Des maisons à l’abri des contrôles policiers, de ses mauvais traitements et des expulsions
- Avoir accès à trois repas par jour ;
- Que des négociations soient ouvertes entre la France et le Royaume-uni pour que les personnes aient accès au territoire britannique.

 

FROM THE MIGRANTS OF CALAIS
TO THE FRENCH AND BRITISH AUTHORITIES

After the destruction of our camps and our occupation of the food distribution place, French authorities came two times to meet us. They announced us they will come again to meet us Thursday June 3. Nobody came and we are without any news from them.

Today Wednesday June 11, a part us, with the support of all of us, begins a hunger strike. We ask the French and British authorities to to resume the interrupted dialogue and meet with us without delay.

We remlind them our revendications :
- Houses in Calais for all the migrants who wish to go to England and the asylum seekers forced to live in the street ;
- Houses with proper hygienic conditions : toilets, showers, garbages ;
- Houses where we can come and go at anytime to be able to keep trying to cross to England ;
- Houses safe from the police controls and mistreatments and from evictions ;
- To have acces to three meals a day ;
- To open negociations between France and the United Kingdom in order that people can access the British territory."

 

Pentax Digital CameraBanderoles sur les grilles du lieu de distribution des repas.

 

 

Publié dans actualités

Commenter cet article