Intermittents : l'enfumage selon Valls, avec le Medef et la CFDT

Publié le par dan29000

Communiqué de la Cip-idf / Coordination des intermittents et précaires

Rien n’est réglé, tout commence

 

Une coordination nationale aura lieu les 2 et 3 juillet prochain à Avignon

 

Article mis en ligne le samedi 21 juin 2014

 

M. Valls veut enfumer les chômeurs, précaires, intermittents, intérimaires et tous les salariés…

M. Valls refuse d’entendre ce que les intermittents, intérimaires, chômeurs et précaires en lutte clament depuis le 22 Mars.
M. Valls ne veut pas comprendre que c’est l’ensemble de l’accord Unedic signé le 22 mars qui est inacceptable.
M. Valls prétend sauver les intermittents du spectacle en annonçant qu’il leur sera distribué un vague sédatif social et il se moque que 6 chômeurs sur 10 ne soient pas indemnisés. C’est bien l’ensemble des chômeurs et précaires qu’il méprise.

M. Valls a décidé d’agréer coûte que coûte l’accord du 22 mars sur l’assurance chômage pour appliquer un « pacte de responsabilité » conclu avec avec le Medef, la CFDT et la CFTC.
Ce « pacte » - pierre angulaire de la politique du gouvernement - prévoit de réaliser deux milliards d’économie sur les droits des chômeurs.

Ces annonces ne règlent rien. Par exemple, cet agrément aggravera l’insécurité sociale imposée aux intérimaires qui perdront plusieurs centaines d’euros par mois.

Ces annonces ne règlent pas non plus la situation des intermittents du spectacle.
On maintient le principe de capitalisation des droits du « protocole de 2003 » dont de très nombreux intermittents ont éprouvé la nocivité depuis 11 ans.
On dit vouloir pondérer les effets du différé d’indemnisation sans garantir en rien la pérennité de ce pansement et, qui plus est, en le réservant aux seuls intermittents du spectacle.
Ne reculant devant rien, on annonce le maintien d’un budget de la culture déjà sinistré comme un cadeau.

Excédés par ces manœuvres dilatoires, nous sommes plus que jamais en lutte.

Nous appelons les chômeurs, précaires, intermittents, intérimaires et tous les salariés à rejoindre les collectifs et coordinations existants et à en créer de nouveaux. Une coordination nationale aura lieu les 2 et 3 juillet prochain à Avignon.

Dès maintenant et partout, agissons afin d’empêcher que cette convention soit adoptée et appliquée.

Retour en haut de la pageSOURCE / MILLEBABORDS.ORG

Publié dans actualités

Commenter cet article