Rêves arctiques, de Barry Lopez, éditions Gallmeister

Publié le par dan29000

Quand l'on connait un peu le petit monde des livres, deux types d'ouvrages se dessinent. Les livres éphémères, succès d'été, de modes, de tendances, vite lus, vite oubliés. Les grands médias s'excitent pour vendre du papier ou de l'audimat, et six mois plus tard le livre disparait définitivement. Puis il y a l'autre catégorie. Le genre de livres qui est édité, puis réédité, et ainsi de suite. Les années passent, puis les décennies et le livre connait une nouvelle jeunesse.

 

C'est le cas de Rêves arctiques, de Barry Lopez.

 

Publié aux États-Unis en 1986, et récompensé par le National Book Award, il fut traduit en français l'année suivante aux éditions Albin Michel, puis paru en format poche en 1993 chez 10/18. Et devint ensuite indisponible durant de longues années, avant que les éditions Gallmeister ne nous propose une traduction entièrement révisée en mai dernier, dans leur belle collection Nature writing.

 

Cet épais volume est plus qu'un récit de voyage de Barry Lopez. C'est le produit de quatre ans de pérégrinations et de rencontres dans l'Arctique. C'est un subtil mélange d'aventures, de réflexions sur l'art de voyager, d'observations et d'histoires d'ours blancs et d'icebergs immenses... Au fil des pages, l'approche écologique de l'auteur permet au lecteur sensibilisé au devenir de notre planète, de partager la philosophie de Lopez, une philosophie simple mais parfois oubliée : il est encore possible de vivre bien sur cette terre, en la respectant. Si ce périple dans les terres arctiques fait office de grande respiration, il permet aussi de prolonger les méditations solitaires de Rousseau ou de Thoreau. De plus, agrémenté de plusieurs cartes, ces aventures de Barry Lopez permet au lecteur de bien situer des noms évocateurs : la Terre de Baffin, le Détroit de Béring, la Péninsule de Melville, l'Île du Prince de Galles...

 

Cet été, si vous n'avez pas prévu de partir loin, achetez donc ce livre, une vraie garantie de parcourir le Pôle Nord, avec le regard d'un géographe, d'un scientifique, mais aussi d'un humaniste, d'un philosophe, et parfois d'un poète.

Le regard de Barry Lopez.

 

Dan29000

 

 

Rêves arctiques

Imagination et désir dans un paysage nordique

Barry Lopez

Traduit de l'américain par Dominique Letellier

Éditions Gallmeister

Collection Nature writing

2014/ 504 p / 25 euros

 

 

EXTRAIT :

 

SIL est le fruit d’un intérêt de longue date pour l’Arctique, ce livre

trouve plus précisément ses origines dans deux moments privilégiés.

Un soir d’été, avec un ami, j’ai établi mon camp dans l’ouest de la

chaîne Brooks, en Alaska. Depuis le faîte de la colline où nous avons

planté la tente, nous surplombons des dizaines de kilomètres carrés

de la toundra qui forme le sud des terres où les hardes de caribous de

l’Arctique occidental viennent mettre bas leurs petits. Depuis quelques

jours, nous avons rencontré non seulement les caribous et les loups

que nous sommes venus étudier, mais aussi des gloutons et des renards

communs, des spermophiles, des courlis aux pattes graciles et des grands

labbes agressifs, et tous nous dévoilent leurs vies obscures. Une nuit,

nous observons avec angoisse un jeune grizzly qui tente de pénétrer

dans une tanière gardée par un jeune loup et où s’abrite toute une portée

de louveteaux. L’ours finit par renoncer et passe son chemin. Nous

voyons des harfangs des neiges et des buses pattues en train de chasser,

et des troupeaux de caribous inondant la vallée comme une fumée.

Le soir auquel je pense, le vent souffle sur Ilingnorak Ridge, et il

fait froid, mais le soleil de la nuit, aussi petit qu’un cerf-volant dans

le ciel septentrional, diffuse une telle énergie que je le sens brûler mes

pommettes. C’est ce soir-là que je pars me promener pour la première

fois parmi les oiseaux de la toundra. Ils construisent tous leurs nids

sur le sol, si bien qu’ils sont extrêmement vulnérables. Je me penche

sur une alouette hausse-col pas plus grosse que mon poing, et elle

me regarde droit dans les yeux, aussi résolue que si elle était en acier

trempé.

 

DANS LA PRESSE :


 

Cet ample et très informé récit de voyage peut se lire aussi bien comme un livre de sagesse.

Véronique Rossignol, LIVRES HEBDO

 

Des pages enchanteresses.

THE NEW YORK TIMES

 

L’un des plus grands ouvrages sur le Grand Nord, à l’écoute des forces qui façonnent la vie en territoire austère. Une formidable défense de la nature sauvage de l’Arctique.

PUBLISHERS WEEKLY

 

Riche, foisonnant, un texte d’une exceptionnelle vigueur.

THE BOSTON GLOBE

 

Incroyablement documenté et évocateur… Une étude magistrale rendue dans une langue délicate et saisissante.

THE CHICAGO TRIBUNE

 

Une méditation sur l’humanité incroyablement documentée et mesurée.

WIRED

 

Publié dans lectures

Commenter cet article