Un rassemblement pour la libération de tous les prisonniers révolutionnaires

Publié le par dan29000

 

Rassemblement pour la

libération de tous les prisonniers révolutionnaires !

 

JEUDI 26 JUIN 18 H, métro BELLEVILLE, PARIS 19e

Le 19 juin 1999 de nombreux prisonniers révolutionnaires, communistes, anarchistes, antifascistes et anti-impérialistes signaient ensemble une plate-forme qui sert depuis de base à une journée de mobilisation et de soutien aux prisonniers révolutionnaires à travers le monde. Cette date n'est pas un hasard, elle fut choisi en hommage aux plus de 300 prisonnières et prisonniers membres du Parti Communiste du Pérou assassinés par le gouvernement du Pérou pour avoir osé se révolter. Ce massacre eut lieu 14 ans plus tôt, le 19 juin 1986.

 

La France maintient encore aujourd'hui enfermés de nombreux prisonniers politiques. Que ce soient des militants contre l'aéroport de Notre Dame des Landes comme le militant indépendantiste de gauche breton Enguerrand Delanous ; le militant anarchiste antifasciste Damien Camelio ; des militants basques (environ 150 à être enfermés en France) ; ou bien encore le militant pro-palestinien et communiste Georges Ibrahim Abdallah qui est en captivité depuis 1984 pour sa lutte contre l'impérialisme et le sionisme. Sionisme qui continue par ailleurs à garder emprisonnés des milliers de palestiniens luttant pour leur indépendance.

 

Dans les pays du Maghreb avec la complicité de l'impérialisme français sont aussi détenus d'innombrable prisonniers progressistes et révolutionnaires comme en Tunisie ou bien au Maroc où il y a aujourd'hui plus de 280 prisonniers politiques incarcérés dans les prisons de la honte notamment suite à la répression du mouvement du 20 Février.

 

Dans tous les pays où des révolutionnaires se battent et représentent une menace pour la bourgeoisie et le capitalisme la répression frappe et l'enfer carcéral commence. C'est le cas en Inde où sont enfermés plus de 4000 prisonniers accusés de faire partie des naxalites tels que le professeur Saibaba de l'Université de New Delhi, c'est aussi le cas aux Philippines où sont notamment enfermés le président du Parti Communiste des Philippines et son épouse, elle aussi dirigeante communiste. Au Pérou depuis septembre 1992, le Président Gonzalo, dirigeant révolutionnaire du PCP, est pris en otage dans un isolement complet par les régimes corrompus et antipopulaires soutenus par l'impérialisme qui se sont succédé. De même en Turquie, les militants turcs et kurdes subissent une violente répression et la torture à l'intérieur des geôles du régime réactionnaire. Nous n'oublions pas également les « vieux » prisonniers politiques des prisons Etats-Uniennes tels que le militant du Black Panther Party Mumia Abu Jamal et le militant amérindien Leonard Peltier, parmi les nombreux autres.

 

Nous affirmons ainsi notre soutien à tous les prisonniers progressistes et révolutionnaires à travers le monde qui payent de leur liberté leur opposition aux injustices, à l'oppression et à l'exploitation dont les masses populaires souffrent tous les jours. Nous affirmons la justesse de leur combat qui est aussi le nôtre et nous exigeons leurs libérations.

Contre tous les impérialismes,
vive la solidarité internationale des peuples !

Liberté pour tous les prisonniers révolutionnaires !

Signataires :

  • Comité d'action et de soutien aux luttes du peuple marocain (Paris)
  • Secours rouge arabe
  • Comité anti-impérialiste
  • Bloc Rouge (Unification des maoïstes)
  • FRAP/La Cause du Peuple
  • OCML Voie Prolétarienne
  • Front Populaire de Tunisie - Coordination Ile de France
  • Comité pour la Libération de Georges Ibrahim Abdallah
  • Comité Solidarité Prisonniers Politiques (OTDK)
  • ACTIT
  • ICAD (Comité International Contre les Disparitions)

document au format PDF:

Lien : http://paris.demosphere.eu/rv/34074
Source : http://www.vp-partisan.org/article1286.html

 

Publié dans actualités

Commenter cet article