A Marseille, il faut soutenir la librairie Transit

Publié le par dan29000

Soutenez la librairie Transit

 

Article mis en ligne le vendredi 4 juillet 2014

 

La librairie associative Transit a un statut très précaire.

e

Elle fonctionne essentiellement sur le bénévolat et un mi-temps. Ce qui est très juste pour être présent à la librairie, sur tous les lieux où nous sommes invités et assurer une bonne gestion.

Elle ne reçoit aucune subvention, aucune aide, en dehors de celle de ses amis et fidèles, heureusement de plus en plus nombreux.

Nous en avons donc besoin de toutes celles et tous ceux qui tiennent à une librairie consacrée à la pensée critique, aux auteurs et éditeurs indépendants, aux écrivains des "suds", pour continuer cette belle aventure associative, envisager d’embaucher une autre personne et pérenniser nos activités.

Pour cela nous avons besoin de 2000 € d’ici la fin août pour assurer une rentrée correcte et passer de nouvelles commandes. Car si la librairie doit fermer pendant l’été (du 12 juillet au 18 août), les factures et les charges (loyer), elles, ne prennent pas de vacances.

Merci d’avance à tous pour vos soutiens, petits et grands !

Pour les dons :
• soit par chèque à l’ordre de Transit à envoyer à
Librairie Transit 45 bd de la libération 13001 Marseille
• soit par carte bleue : www.lepotcommun.fr/pot/10fajjgt

Et n’oubliez pas que le meilleur moyen de faire vivre une librairie indépendante c’est de lui achetez des livres et de lui passer des commandes.

Bonnes vacances à celles et ceux qui vont partir (avec des livres bien sûr).

Librairie Transit
45 boulevard de la Libération
13001 Marseille
http://transit.librairie.over-blog.com/
Tel : 04 13 04 02 60

 

SOURCE / MILLE BABORDS

Publié dans lectures

Commenter cet article

marseille 25/07/2014 17:00

Une association qui a beaucoup de difficultés en ces temps de crise et de maigres subventions, comme beaucoup d'autres en France. Il faut saluer le courage et le dévouement de tous ces bénévoles. Grâce à eux, toutes ces initiatives culturelles et sociales peuvent perdurer mais pour combien de temps ?