Campagnes solidaires, la revue de la Confédération paysanne

Publié le par dan29000

Editorial

Résistants d'hier, d'aujourd'hui, de demain

 

Il y a un an, en juin 2013, la Pac arrivait au terme de deux années de négociation.  Elle y avait perdu sa vocation communautaire, laissant aux Etats de nombreuses marges de manœuvre pour une application à la sauce nationale, préservant les intérêts des lobbys agro-industriels.  Aux élections du 25 mai, c'est l'ambition européenne elle-même qui a été sacrifiée sur l'autel des  désenchantements et des replis nationaux.

Les pouvoirs politiques peuvent battre leur coulpe : ils portent la responsabilité de cette débâcle qui fait de la France le premier pays « facho » d'Europe. Cette France envoie au Parlement de Strasbourg des fossoyeurs de l'idée européenne à quelques jours des commémorations du débarquement en Normandie où une coalition mondiale mettait fin à la barbarie fasciste. Oui, la colère le dispute au dégoût envers « ceux » qui ont permis que la désespérance pousse à un vote de repli sur soi et d'exclusion de l'autre.

Combattre l'exclusion, c'est ce que nous n'avons cessé de faire lors des discussions sur l'application française de la Pac. Mais le 27 mai, au ministère, lors du rendu des derniers arbitrages, nous n'avons  pu que constater  que si notre détermination a permis d'obtenir des aides aux légumineuses, d'introduire de la dégressivité ou de diminuer les seuils d'accessibilité aux soutiens publics, nous n'avons pas réussi à faire disparaître ces seuils, excluantpar définition, ni à faire reconnaître une aide aux fruits et légumes frais, pourtant bien en difficulté, ou aux petites fermes… 

La Pac favorisant l'emploi, l'environnement, l'équité entre paysans et l'équilibre des territoires ne sera pas celle-ci. Pour la suivante, celle d'après 2020, pour qu'elle soit au service d'une alimentation de qualité avec des paysans nombreux, nous devrons plus que jamais convaincre les citoyens de nous rejoindre, nombreux.

Où et comment se fera l'alimentation de demain ? Avec combien de paysans ? Ces questions sont au cœur de notre combat contre la ferme-usine des 1000 vaches. C'est ce qu'a rappelé  notre porte parole, Laurent Pinatel, à l'issue de sa nouvelle garde à vue, en réclamant la tenue d'un débat citoyen pour y répondre. Car loin d'amoindrir notre détermination, la garde à vue de nos cinq camarades paysans à l'issue du démontage de la salle de traite de la ferme-usine nous a conforté dans notre volonté de refuser de tels projets nuisibles pour l'avenir des paysans et de la société.

Nos révoltes, nos combats, nos actions, de  Notre-Dame-des-Landes à Drucat, dans la Somme, en passant par tant de projets inutiles, ruineux et gaspilleurs de terres et de paysans, sont autant de « bombes à graines » lancées dans les failles d'un système périmé.

Nous semons pour faire perdurer cette idée : «  résister c'est  créer ! créer c'est résister ! ». Nous ferons ainsi reculer ces nouvelles barbaries.

 

Marie-Noëlle Orain,
paysanne dans la Loire-Atlantique,
secrétaire générale de la Confédération paysanne

 

Sommaire

 

1000 vaches : la Conf' ne se démonte pas !

A la une 

1000 vaches : la Conf' ne se démonte pas !

Actualité

Vie syndicale : OGM et Mac Do dans l'agroécologie

OGM : Le semis de la provocation planté par les Faucheurs

Événements : Deux caravanes pour la défense d'une agro-écologie paysanne et pour la santé

MSA* : Ne pas rater les élections MSA* de janvier 2015 !

Social : Transférer les cotisations maladie vers la CSG

Lait : De notre existence, et du rôle que nous tenons dans la société

Lait : Des vaches par milliers

Paysans de la mer : Cocktail mortel pour les moules de Charente et Vendée

Les deuxièmes Rencontres nationales des agricultures : Une mobilisation nationale pour le travail… Au-delà des mots

Internationales

Grèce : Un ancien aéroport transformé en champ d'alternatives

Pays-Bas : Une prospérité sans goût et sans scrupule

Initiative

Paris : Le maître composteur dans son bio jardin parisien

Agriculture paysanne

Vendée : L'installation en porc gascon d'un jeune passionné

Terrain

Ardèche : No bouclaran !

Aude : Le poison près de chez nous

Béarn : Des pépins sur la route inutile

Calvados : La Basse-Normandie fête l'agriculture paysanne

Le journal

Une page se tourne

Annonces

Culture

Jacques Caplat : Transition agricole

Action

Arrêtez les fermes-usines, pas les paysans !

LE SYNDICAT PRÈS DE CHEZ VOUS

Pour connaître la délégation locale la plus proche :

MOBILISATIONS
Procès des 1000 vaches

1er juillet 2014 à Amiens, mobilisation en soutien aux militants de la Conf'

en savoir +

5 - 6 juillet 2014 : Notre-Dame-des-Landes - L'abandon, c'est maintenant !

Grand festival d'opposition au projet d'aéroport de Notre-Dame-des-Landes sur les terres de Bellevue

en savoir +

Stop TAFTA !

Le Grand marché transatlantique ne se fera pas !

en savoir +
LA CONF SUR LE WEB
Suivez-nous sur Twitter !Suivez-nous sur Facebook ! Voir nos vidéos sur Dailymotion Flux rss des communiqués de presse

Publié dans environnement

Commenter cet article