Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

S'il y a une idée que nous défendons, c'est bien celle de la décroissance, cette pensée qui a d'ailleurs le vent en poupe, même si elle ne date pas d'hier.

 

Produire toujours plus et donc consommer toujours plus, dans un monde qui lui est fini, est un non-sens. Un des précurseurs de cette pensée fut Cornelius Castoriadis (1922-1997).

Il est donc nécessaire en 2014 de ne pas oublier sa pensée, toujours en mouvement. Ce que fait Serge Latouche dans la collection "Les précurseurs de la décroissance" aux éditions Le passager clandestin.

 

Deux parties dans ce livre.

D'abord l'auteur nous cadre les grandes idées de Castoriadis, avec notamment la démocratie directe, ou la décolonisation nécessaire de l'imaginaire, en concluant avec justesse que l'alternative est assez claire : décroissance ou barbarie...

 

Dans un second temps, plusieurs textes de Castoriadis sont proposés au lecteur :

 

De l'autonomie en politique

Écologie et autonomie

L'institution imaginaire de l'économie

Réflexions sur le développement de la rationalité

Une interrogation sans fin

 

Une des grandes idées toujours actuelles de Castoriadis est la nécessité de déconstruire l'idéologie mortifère de la croissance, une idéologie productiviste bien partagée hélas entre gauche et droite.

 

Dan29000

 

Cornelius Castoriadis

ou l'autonomie radicale

Serge Latouche

Collection Les précurseurs de la décroissance

Éditions Le passager clandestin

2014 / 96 p / 8 euros

 

 

Tag(s) : #lectures

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :