Festival d'Avignon : appel à la grève et à l'action le 04 et 07 juillet

Publié le par dan29000

Coordination Nationale en Avignon - Communiqué du 3 juillet 2014

 

Publié, le jeudi 3 juillet 2014

Dernière modification : vendredi 4 juillet 2014

 

Nous, Coordination Nationale des chômeurs, chômeuses, précaires, intermittents, intermittentes, intérimaires, réunis ces 2 et 3 juillet 2014 en Avignon, exigeons l’abrogation de la convention anti-chômeurs, agréée le 26 juin par le gouvernement, mise en application depuis le 1er juillet.

Aujourd’hui, 6 chômeurs sur 10 ne sont pas indemnisés, et cet accord ne fera qu’exclure davantage de chômeurs de l’indemnisation. Comment osent-il nous parler d’avancée sociale ?!

Il s’agit d’une destruction pure et simple des droits sociaux de tous.

Ce pacte MEDEF/Hollande poursuit un objectif : faire des économies sur le dos des plus précaires, pour couvrir le transfert de 50 milliards vers les entreprises, par le pacte de responsabilité. Et cela, au nom de l’emploi ?

Ce pacte d’austérité génère 60 000 chômeurs supplémentaires : de qui se moque-t-on ?

Depuis 11 ans, nous luttons pour que l’assurance-chômage devienne un véritable système de solidarité interprofessionnel. Des propositions pour un modèle social juste et économiquement viable existent.

Pendant 10 ans, l’ensemble des membres du gouvernement ont soutenu ces mêmes propositions. Et aujourd’hui, ils reconduisent le protocole UNEDIC de 2003, qu’ils dénonçaient à nos côtés il y a encore quelques mois, en l’aggravant ! De qui se moque-t-on ?

Le gouvernement propose une parodie de négociation. Il cherche à diviser pour couvrir ses incohérences, ses trahisons et ses propres divisions internes. Nous ne sommes pas dupes de sa stratégie. Il redoute le rapport de forces qui est en train de se construire.

Nous ne renonçons pas !

Nos actions ne connaîtront pas de pause.

La coordination nationale appelle à amplifier le mouvement.

Nous appelons toutes les structures, organisations, syndicats, associations, partis politiques, qui ont dénoncé l’agrément, à rallier le mouvement et à passer de la solidarité à l’action. Les 4, 7, et 12 juillet 2014, nous appelons à des journées nationales de grève et d’action.

Ce que nous défendons, nous le défendons pour tous.

Et si nous sommes en Avignon, ce n’est pas anodin…

Avignon, le 3 juillet 2014

 

SOURCE / CIP-IDF.ORG

Publié dans actualités

Commenter cet article