Gaza under attack : un message d'une fille de Gaza, Maissa Halim

Publié le par dan29000

Ces mots sont uniquement adressés aux personnes qui ont encore une conscience dans ce monde injuste.

Mon texte s’intitule “Ici à Gaza” pour vous montrer plusieurs aspect de l’agression contre Gaza et du massacre commis contre mon peuple par les sionistes.

Après quatre jours de cette attaque contre Gaza, nous dénombrons plus de 700 blessés que nous ne pouvons pour l’instant même pas soigner à cause du siège, et plus de 100 martyrs. La majorité sont des enfants et des femmes.

Ici à Gaza, vous trouverez un garçon de 5 ans, qui, à cause de cette l’agression israélienne contre Gaza, se retrouve sans mère, sans père, sans famille, seul dans ce monde sombre. Il ne trouvera plus jamais de calin réconfortant quand il sera effrayé, sa mère ne pourra plus jamais lui chanter de berceuse avant qu’il s’endorme, son père ne pourra plus jamais prendre sa main quand la vie l’abandonne … Mais le monde est encore dans un sommeil profond parcequ’il s’agit d’un enfant palestinien …

Ici à Gaza, un autre jeune enfant serre fort dans ses bras sa sœur encore bébé, en lui disant « n’aie pas peur , tout ira mieux dans le ciel, dans cette vie le monde est silencieux et il n’y a pas de justice », puis les voisins les prennent et les éloignent des décombres. Le monde est surpris par ce joli calin sous les décombres, et il prend des photos, et il n’y a pas de cliché pour mettre fin à ce massacre, et les deux âmes volent comme des petits oiseaux vers le septième ciel …

Ces jours ci, la plupart des enfants du monde se préparent, achètent de nouveaux vêtements, de nouveaux jouets pour les festivités islamiques de fin du Ramadan, et ici à Gaza les enfants préparent les vêtements pour leur tombe, faisant face à la nuit sombre pour accueillir la mort …

Ici à Gaza, vous vous asseyez avec votre famille pour boire le café et vous ne savez pas d’où viennent ces maudites roquettes qui viennent vous retirer la vie …

Ici à Gaza, à minuit vous recevez un putain d’appel de l’armée israélienne, vous disant que vous avez dix minutes pour évacuer votre maison parce qu’ils s’apprêtent à la détruire, dix minutes et vous allez perdre vos souvenirs dans cette maison, vos rires et vos pleurs, vos sourires et vos larmes, seulement dix minutes et votre petite histoire sera écrasée pour ne laisser que quelques feuilles …

Ici à Gaza, le seul endroit vers lequel est mené la mariée est la morgue, pour voir son mari qui est maintenant un martyr …

Ici à Gaza, vous pouvez voir un père déchirer le livret de famille parce que toute sa famille a été tuée par l’agression israélienne contre Gaza …

Toutes ces choses et plus se déroulent dans la Bande de Gaza et quoi ? Que trouvons-nous ? Qu’entendons-nous ? Seulement le silence morbide du monde et leur collusion avec les massacres sionistes qui sont commis contre mon peuple. Nous vivons en état de siège, pas d’eau, pas d’électricité, nous ne pouvons même pas satisfaire nos besoins de base, et ensuite vous considérez cela comme une Guerre ? Laissez moi vous dire qu’une guerre se déroule entre deux armées de force équivalente, ça n’arrive pas contre des civils, ça n’arrive pas contre des personnes désarmées.

Au monde entier, réveillez-vous de votre léthargie, exprimez vous, criez au nom de l’humanité, agissez pour mettre fin à cette injustice, prouvez à vos enfants que votre conscience est encore vivante. Nous sommes des êtres humains, nous avons droit à une vie digne, la résistance est notre seule choix pour récupérer notre terre volée.

Amour et paix d’une terre à qui il manque la paix.

Une fille de Gaza

Maissa Abdul-Halim

Traduction : Vivian Petit pour l’Agence Média palestine

 

SOURCE / AGENCE MEDIA PALESTINE

Publié dans Monde arabe - Israël

Commenter cet article