BDS : Solidaires Industrie rejoint la campagne Boycott, Désinvestissement, Sanction contre Israël

Publié le par dan29000

Union syndicale Solidaires Industrie

 

Boycott Israël !

 

L’Union syndicale Solidaires Industrie rejoint la campagne nationale et internationale de Boycott, Désinvestissement, Sanction (campagne BDS) contre Israël lancée par les organisations palestiniennes en 2005.

 

Israël impose un régime d’Apartheid aux palestiniens. Le monde a refusé l’apartheid en Afrique du Sud, il le refuse aussi en Palestine. La société civile palestinienne a lancé un appel à une campagne non-violente de boycott, désinvestissement et sanctions (BDS) en 2005 tant qu’Israël ne respectera pas le droit international. Quasiment aucune des résolutions de l’ONU n’ont été respectées depuis 1948 par cet état colonial qui discrimine la population palestinienne et qui étend sans limite le territoire de ses colonies. La fiction de deux Etats initiée aux accords d’Oslo en 1993 est largement mise à mal aujourd’hui et les ouvriers et paysans palestiniens vivent sous un régime d’occupation militaire.

Nous exigeons avec la société civile palestinienne qu’Israël respecte les préceptes du droit international en :
1. Mettant fin à son occupation et à sa colonisation de toutes les terres Arabes et en démantelant le Mur,
2. Reconnaissant les droits fondamentaux des citoyens Arabo-Palestiniens d’Israël à une égalité absolue
3. Respectant, protégeant et favorisant les droits des réfugiés palestiniens à revenir dans leurs maisons et propriétés, comme stipulé dans la résolution 194 de l’ONU.

Déjà, plus de 200 organisations et syndicats par le monde ont signé cet appel. Dans un cadre syndical les TUC britanniques viennent de s’y associer ainsi que l’Union syndicale Solidaires en France. Nous les rejoignons après nos camarades de Sud Education, Sud Santé Sociaux, Sud Etudiant et Sud Recherche.

Au dela du boycott économique, universitaire, culturel et institutionnel nous insistons sur notre rôle d’organisation syndicale. Les droits des travailleurs palestiniens dans les frontières de 1948 ou dans celles de 1967 n’ont pas de rapport avec ceux des autres citoyens israéliens. La discrimination est patente, 50.000 ouvriers agricoles palestiniens travaillent dans les colonies et la vallée du Jourdain sans droits, avec des salaires inférieurs de moitié au salaire minimal israéliens.

Les ouvriers de l’industrie connaissent des conditions de travail très dangereuses dans des usines chimiques ou métallurgiques sans protection légale, avec de très nombreux accidents du travail et d’intoxication par les composants chimiques qu’ils manipulent, sans la possibilité de se faire soigner en Israël à cause du Mur.
De nombreuses sociétés françaises travaillent pour Israël. Dans les années 1980 la campagne de Boycott pour l’Afrique du sud avait entraîné des réactions syndicales dans les usines françaises Alstom qui construisaient les centrales nucléaires pour ce pays raciste.

Aujourd’hui toujours chez Alstom des réactions ont lieu contre la construction du tramway de Jérusalem qui va augmenter la discrimination à l’égard des palestiniens. En Languedoc Roussillon nos camarade de Solidaires 34 luttent contre la société israélienne Agrexco qui ne respecte pas les droits des palestiniens. Une action syndicale est possible.

Nous appelons tous les syndicats de Solidaires Industrie à participer à la campagne de Boycott d’Israël.

Solidaires Industrie est aux côtés et soutien dans leurs luttes les travailleurs palestiniens. 22/09/2009

PDF - 118.1 ko
Communiqué de Solidaires Industrie Boycott Israël

Publié dans Monde arabe - Israël

Commenter cet article