Manifestations contre le blocage des pensions de retraite

Publié le par dan29000

Manifestation

Non au blocage des pensions de retraite

 

Rassemblement à 14h30 devant la Préfecture de région,
5 rue Leblanc Paris 15e, en face de l'hôpital Pompidou.
Suivi d'une manifestation jusqu'à France Télévisions.

Cette année, les pensions ne seront pas revalorisées. Celles inférieures à 1200€ devaient l'être. Même pas 4 €!!! Et c'est déjà reporté !

Partout dans toute la France, le 30 septembre disons au patronat, au gouvernement: Non au blocage des pensions de retraite

Rappel des faits

  • Le gouvernement, suivant le MEDEF, a décidé de bloquer la revalorisation des pensions de retraite au-delà de 1200 €.
  • Le MEDEF a bloqué la revalorisation des compélémentaires ARRCO, AGIRC pour 2014
  • C'est aussi une hausse de la TVA qui touche les plus défavorisés.
  • C'est aussi la fiscalisation de la bonification des pensions des retraités ayant eu trois enfants et plus.
  • La perte est le résultat aussi du passage de 10 à 25 ans pour les salariés du privé, l'indexation des pensions sur les prix et non sur l'évolution des salaires moyens,les décotes, l'allongement des durées de cotisation et, depuis le 1er avril 2013, l'instauration d'une taxe de 0,3% pour les retraites imposables (CASA),

La liste serait longue à rappeler tous les mauvais coups contre les retraités.

Retraites : une colère forte

Au début de l'année des milliers de cartes pétitions ont été remises au Président de la République pour lui dire que les retraités ne sont pas des nantis. Et le 3 juin à l'appel de 9 organisations de retraités venants de toute la France, nous avons manifesté notre colère pour nos retraites, la santé, le droit à l'autonomie..

Le gouvernement est injuste pour les salariés, les chômeurs,les retraités mais généreux pour les actionnaires.

En France le chômage progresse, la création de richesses est en panne, la demande intérieure est moribonde. Le pouvoir d'achat des salariés, comme des retraités, ne cesse de baisser. Des résultats catastrophiques qui sont le fruit de la politique d'austérité de la baisse des salaires, pensions et des cadeaux accrus au monde de la finance.

De l'argent pour les salaires, nos pensions :

IL Y EN A 220 milliards d'euros d'aides publiques ont été donnés aux entreprises qui ne sont soumises à aucune évaluation alors que tous les observateurs attentifs constatent que cela n'a servi ni à l'investissement, ni l'emploi. De 6,9 milliards d'euros en 1978, ils sont passés en dividendes pour les sociétés non financières, à 247,6 milliards en 2008, année du déclenchement de la crise. En trente ans, si le montant des dividendes a été multiplié par 36, la masse salariale ne l'était que par 4,5.

Pour la revalorisation de nos pensions

Les organisations syndicales, associations qui avaient réussi l'énorme manifestation des retraités le 3 juin, ont décidé de rappeler leur volonté de voir revaloriser l'ensemble des pensions comme cela avait lieu le 1er janvier de chaque année. Et maintenant le gouvernement, le patronat, ont décidé de reporter aux calendes grecques les revalorisations de nos pensions. C'est insupportable.

Le 30 septembre avec les autres organisations exigeons:

  • Un rattrapage immédiat de 300 € par mois pour tous les retraités.
  • La revalorisation des pensions et des retraites complémentaires au 1er janvier indexées sur les salaires moyens
  • Le minimum retraite égale au Smic que la CGT revendique à 1700€ brut pour une carrière complète.
  • Le relèvement des pensions de reversion à 75% de la retraite initiale
  • Le rétablissement de la 1/2 part pour le calcul de l'impôt sur le revenu.

Comme dans toute la France, à l'appel DE LA CGT, FO, SOLIDAIRE, FSU, CGC, UNRPA, LSR, FGR, CFTC :

Rappelons nos revendications au patronat au gouvernement mardi 30 septembre

document au format PDF:

document au format PDF:

Lien : http://paris.demosphere.eu/rv/34802
Source : http://cgtparis.fr/30-septembre-non-au-blocag...
Source : http://www.ucr.cgt.fr/home.php


Retraités : mobilisation le 30 septembre

Communiqué CGT et Union confédérale des retraités

La CGT a demandé, hier en Conseil d'administration de la CNAV (Caisse Nationale d'Assurance Vieillesse), quand et de combien seraient revalorisées les « basses pensions ». Rappelons que les retraites sont gelées jusqu'au 1er octobre 2015, mais que celles dont le niveau ne dépassent pas 1200 euros (toutes pensions confondues) bénéficieraient de la revalorisation prévue légalement au 1er octobre 2014.

Dans leurs réponses, la direction de la CNAV et les représentants du gouvernement ont confirmé ce que nous craignions : les obstacles juridiques et techniques ne sont pas levés, il n'y aura pas de revalorisation des petites pensions au 1er octobre prochain. Ni le niveau ni la nouvelle date n'ont pu nous être précisés.

Il s'agissait bien, comme nous l'avions dénoncé, d'un effet d'annonce destiné à faire passer la pilule du gel des retraites. Le gouvernement a fait une promesse démagogique, qui n'était pas réalisable lors de son annonce, et qu'il n'a toujours pas rendue applicable puisque, quelques jours avant sa mise en œuvre, les décrets nécessaires ne sont toujours pas publiés !

Il est par ailleurs incompréhensible que le montant de cette réévaluation, aussi minuscule soit-il, ne soit toujours pas officiellement arrêté alors que les données prévues par le code de la Sécurité sociale (article L 161-23-1) sont connues. Le gouvernement s'apprête-t-il à modifier encore une fois les règles, pour faire encore moins, au motif que l'inflation est décidément plus basse que prévu ? Et cela sur le dos des retraités les plus modestes !

Alors que les « simplifications » et les avantages financiers sont à l'ordre du jour pour les entreprises, la complexification et les restrictions croissent tous les jours un peu plus en matière de Sécurité sociale et notamment de retraite.

Rappelons que la CGT, avec son Union Confédérale des Retraités, demande une revalorisation de toutes les retraites, revalorisation basée sur l'évolution du salaire moyen. Dans l'immédiat, elle appelle, avec neuf autres organisations de retraités, à des rassemblements dans tous les départements le 30 septembre prochain.

Source : http://www.communcommune.com/article-non-au-b...
Source : http://cgtparis.fr/Retraites-mobilisation-le-...


Journée d'action unitaire

Retraités : pouvoir d'achat, de santé et de perte d'autonomie

Communiqué de L'Union Fédérale des retraités CGT des Finances

Après un premier semestre 2014 marqué par une forte activité revendicative des retraité(e)s et notamment l'extraordinaire manifestation du 03 juin qui a rassemblé plus de 20 000 manifestants à Paris, le gouvernement entend poursuivre sa politique d'austérité, particulièrement néfaste pour les retraité(e)s.

Dans ce contexte, l'Union Confédérale des Retraité-e-s CGT et huit autres organisations syndicales et associatives au plan national ont décidé de faire du mardi 30 septembre prochain une journée d'action unitaire sur les questions de pouvoir d'achat, de santé et de perte d'autonomie.

Cette journée devra rassembler autant, voire plus de manifestants que le 03 juin afin de se faire entendre en agissant auprès des décideurs (élus, pouvoirs publics, préfectures, sous-préfectures, chambres patronales).

L'Union Fédérale des Retraité-e-s des Finances CGT s'inscrit pleinement dans cette journée d'action. L'UFR CGT Finances entend participer à sa réussite en créant les conditions de la mobilisation des retraité-e-s du Ministère des Finances. C'est pourquoi, dès à présent, l'UFR Finances CGT appelle tous ses collectifs à réfléchir à la mise en œuvre concrète de cette action afin de permettre à notre organisation d'être vue, de faire connaître les revendications des ses retraité-e-s et d'attirer le plus grand nombre de retraités des finances à participer à l'action du 30 septembre.

Source : http://www.financespubliques.cgt.fr/spip.php?...

Publié dans actualités

Commenter cet article