Hemingway et Cuba en bandes dessinées

Publié le par dan29000

Hemingway et Cuba en BD

samedi 18 octobre 2014 par Michel Porcheron
 

On l’a pas lu, mais on en a entendu causer/ posté par M P


Des histoires à Cuba on les trouve aussi dans des bandes dessinées. Depuis le début de l’année, trois ont été publiées : « Perico », « Cuba libre » et « Le Vieil homme et la mer ». Leurs auteurs, Philippe Berthet et Régis Hautière, Régric et Roger Seiter et Thierry Murat. Les éditeurs Dargaud, Casterman et Futuropolis. A toutes fins utiles, le cas échéant, voici leurs références et quelques liens.
Thierry Murat a reçu l’accord de la famille de Ernest Hemingway avant la publication de sa libre adaptation du « Vieil homme et la mer ».

                                        Hemingway et Cuba en BD

                         On l’a pas lu, mais on en a entendu causer

Source : pagedeslibraires.fr / posté par M P

Le scénariste et dessinateur Thierry Murat, dans son troisième livre aux éditions Futuropolis, s’attaque avec talent à un texte monument de la littérature mondiale : Le Vieil Homme et la mer d’Ernest Hemingway.

 

·  Lire un extrait du livreLire un extrait

Par GUILLAUME BOUTREUX, Librairie M'Lire, Laval

À l’heure où les projets d’adaptation de romans en bandes dessinées semblent avoir particulièrement la cote dans le paysage éditorial actuel, Thierry Murat, qui n’est pas à son coup d’essai en la matière, sait singulièrement bien choisir les œuvres qu’il adapte.

 

Que ce soit avec le magnifique Les Larmes de l’assassin d’Anne-Laure Bondoux (Futuropolis), qui relate l’étrange relation entre un enfant et le meurtrier de ses parents au fin fond de la Patagonie, ou encore avec Elle ne pleure pas, elle chante (Delcourt), d’après le récit choc d’Amélie Sarn consacré au regard d’une jeune fille sur son père abusif tombé dans le coma, le dessinateur né à Périgueux (Dordogne) sait inscrire ces textes avec une parfaite cohérence au sein de sa bibliographie, explorant de son trait caractéristique les profondeurs de l’intime et les méandres de l’humanité.

Dans chacune de ses bandes dessinées, Thierry Murat s’attache en effet à nous montrer des personnages forts, se retrouvant à un carrefour de leur existence et qui, même si la vie les a parfois lourdement marqués, n’en demeurent pas moins acharnés à rester dignes et libres, et à refuser la fatalité. Ainsi, dans Au vent mauvais (Futuropolis), un homme tout juste sorti de prison réussit à saisir, malgré la perte du butin pour lequel il a purgé sa peine, l’étrange perche que lui tend la vie. Ainsi également de la biographie de Woody Guthrie (Nocturne), ce guitariste et chanteur folk américain qui, en dépit des nombreux coups du sort qui jalonnèrent son chemin, produisit une œuvre devenue une référence pour de nombreux musiciens et mélomanes.

C’est donc fort naturellement que Thierry Murat nous offre aujourd’hui sa vision du Vieil homme et la mer, accomplissant ainsi, de son propre aveu, « un rêve de gosse ». C’est d’ailleurs à travers le regard d’un enfant que l’on découvre Santiago, vieux Cubain tout autant capable de rêver des splendeurs de l’Afrique que de discuter avec un gamin des résultats de la ligue de baseball. Et l’on se prend d’affection pour le vieux pêcheur qui, malgré le poids des années, même s’il sent – comme nous le sentons aussi – que le dernier combat est proche, ne se résout pas à abandonner son métier de toujours. Arrive alors le fameux baroud d’honneur face à cette mer immense et éternelle, qui lui envoie comme champion un fantastique poisson. La lutte sera âpre. Et, bien sûr, mortelle… L’histoire, d’une simplicité désarmante, n’en est que plus saisissante. Simplicité d’autant plus saisissante que Thierry Murat lui fait correspondre à merveille l’épure de son trait. Une bande dessinée lumineuse, idéale pour découvrir ou redécouvrir un bijou littéraire.

Lu et conseillé (au 2/10/2014) par : Librairie L'étagère à Saint-Malo (Paramé) Brice VAUTHIER / Librairie Charlemagne à La Seyne-sur-Mer Elodie RAYMOND/ Librairie M'Lire à Laval Simon ROGUET/ Librairie Espace culturel à Andrézieux-Bouthéon Nathalie DEVIGNE / Librairie Georges à Talence Claire COUTHENX / Librairie Maupetit à Marseille Claire RÉMY /Librairie Arcadie à Luçon Anne-Claire DEMY

Le Vieil Homme et la mer, Futuropolis/ 195 x 265 mm/ 128 pages/ prix de vente : 19 €

Site de l’auteur : http://www.thierrymurat.com/

On peut lire : « Le Vieil Homme et la mer, Murat a su adapter Hemingway »

http://www.ligneclaire.info/futuropolis-hemingway-18576.html  

Présentation de l’éditeur :

« Cuba. Début des années 1950. Santiago, un vieux pêcheur rentre une fois encore la barque vide. Quatre vingt quatre jours qu’aucun poisson ne mord sa ligne. Tout le monde le pense trop vieux et devenu piètre marin. Seul Manolin, petit garçon, continue de croire en lui et veut l’accompagner dans ses sorties en mer. Mais ses parents l’obligent à regagner un navire plus chanceux, et l’enfant continuera le soir à visiter le vieil homme dans sa cabane. Le 85e jour, Santiago décide d’aller pêcher loin dans le golfe. Il est confronté à un espadon, poisson énorme et fort. La lutte homérique entre le vieil homme et le poisson prédateur durera trois jours et trois nuits ; à son retour sur la terre ferme, le vieil homme aura regagné sa dignité après une bataille courageuse.

Publié en 1952, Le vieil homme et la mer reçu aux Etats Unis  le Prix Pulitzer et permit à Hemingway de recevoir deux ans plus tard le prix Nobel de littérature pour l’ensemble de son œuvre.

Ce chef-d’œuvre est adapté avec élégance et empathie par Thierry Murat dont le graphisme transcende le texte de l’écrivain, tout en respectant son style et le rythme du récit. 

Thierry Murat est né en 1966 à Périgueux et vit actuellement dans les Landes. Après des études d’arts appliqués à Poitiers, il devient graphiste et illustrateur. Son premier lire date de 2002. En parallèle il se lance dans la bande dessinée (2004). 

Dans un entretien de mars 2013 pour chrysopee.net/, à la question : Sur quel projet travailles-tu actuellement ? Thierry Murat répondait :
« Attention c’est un scoop ! Depuis plus de 6 mois, nous sommes (avec les éditions Futuropolis) sur un gros coup... Un gros poisson ! J'ai manifesté un jour, l'envie d'adapter « Le vieil homme et la mer » en bande dessinée. Une libre adaptation, une relecture personnelle et donc subjective, réécriture, etc... Bref, une vraie adaptation. Pas une version « classique illustré ». Un truc d'auteur, quoi...

Futuro était partant en me prévenant quand même que ce n’était pas gagné, que c'était vraiment un challenge incroyable d'essayer d'obtenir les droits d'un monument pareil, surtout pour de la bd. J'ai donc fait une note d'intention allant dans ce sens (libre adaptation, réécriture, respect de l'œuvre, hommage, etc...) et 5 planches (pas les 5 premières. Plutôt vers le milieu du récit...) histoire d'appâter le poisson. Le dossier est parti chez les ayants droits de la famille Hemingway en juin 2012.
Donc, voilà… depuis 1 mois, c’est officiel, la famille Hemingway a enfin signé !
Je n'en reviens encore pas ! Maintenant, il faut faire le livre... 120 pages sur la mer. 3 jours, 3 nuits, une barque, un vieux cubain qui radote et un poisson opiniâtre...
Je viens juste de signer le contrat avec Futuro et le livre devrait sortir en 2014 »

                         

               Guy Lefranc à Cuba, invité par Hemingway  

 

« Cuba Libre, un cocktail explosif pour Lefranc / Destination Cuba en pleine révolution castriste pour Lefranc. Invité par Hemingway, Lefranc se trouve plongé dans les luttes qui opposent pouvoir en place, maffia américaine, CIA et les troupes de Fidel Castro en 1958. Un Cuba Libre bien balancé de Roger Seiter et Régric au dessin. On retrouve un Lefranc en grande forme ».

 

Pour lire la suite : http://www.ligneclaire.info/regric-seiter-18464.html

 

« Cuba libre », Régric et Roger Seiter, Lefranc T 25 (série créée par Jacques Martin), Casterman, 48 pages, 10,40 € , format Kindle 5,99 euros.

Brèves de bios : Régric/ De son vrai nom Frédéric Legrain, Régric rencontre en 2003 Jacques Martin, qui lui propose de réaliser les Voyages de Lefranc consacrés à l’histoire de l’aviation. En 2009, il signe sa première aventure de Lefranc, Noël noir, sur un scénario de Michel Jacquemart, suivi en 2012 de L’Éternel Shogun.

Roger Seiter/ Historien de formation, Roger Seiter travaille comme scénariste depuis 1989. Chez Casterman, il est l’auteur des séries Fog (dessin Cyril Bonin), Dies Irae et Dark (co-scénarisées par Isabelle Mercier, dessin Max) et Mysteries avec le dessinateur Vincent Wagner. Il vit à Strasbourg.

Jacques Martin : Né en 1921 et disparu début 2010, Jacques Martin est la référence de la bande dessinée historique.

On peut lire :  http://lessor.fr/2014/09/24/bd-lefranc-a-cuba/

http://9990045v.esidoc.fr/search.php?pid=&action=Record&id=9990045v_26213&num=2&total=26

Rappel « PERICO » (TOME 1, sortie mars 2014), de Philippe Berthet et Régis Hautière, Editions Dargaud, 64 pages, 14, 99 euros. http://www.dargaud.com/perico/album-6610/perico-tome-1/ ( avec les premières planches)

 

« Dans Perico, dont voici le 1er des 2 tomes, Régis Hautière et Philippe Berthet nous entraînent dans le Cuba de 1958, quelques mois avant la révolution castriste...Ce premier épisode de Perico s'ouvre sur le meurtre d'un Américain à la sortie d'un casino de La Havane, à Cuba. L'incident met le chef de la pègre locale, Santo Trafficante, et le président Batista sur les dents.. » Une série qui inaugure une nouvelle collection de bandes dessinées, dédiée aux histoires noires : « Ligne noire ».  

On peut lire : http://focus.levif.be/culture/livres-bd/la-bd-de-la-semaine-perico-de-berthet-et-hautiere/article-review-12957.html

http://www.bandedessinee.info/Chronique-Perico-T1-Regis-Hautiere-et-Philippe-Berthet-Dargaud

http://www.sambabd.be/tag/perico, etc...  (mp)

 

SOURCE / CUBA COOPERATION FRANCE

Publié dans lectures

Commenter cet article