Alternatives : Open Models, un livre à soutenir

Publié le par dan29000

Open Models : un livre à soutenir sur les modèles économiques alternatifs

 

Depuis que j’ai ouvert ce blog, j’ai toujours accordé une attention spéciale à l’articulation entre les modèles juridiques et les modèles économiques. C’est particulièrement important pour les projets utilisant des licences libres ou ouvertes, dont la soutenabilité doit être assurée par des modèles innovants. C’est la raison pour laquelle l’année dernière, je m’étais joint au projet Open Experience, lancé par Without Model. Il s’agissait d’organiser une série de rencontres-débats autour de la question des modèles économiques de l’Open, déclinée selon différents champs : Art & Culture, Logiciel, Education, Science, Manufacturing et Data. J’avais co-organisé et co-animé en janvier dernier le premier évènement consacré au secteur culturel, qui fut l’occasion pour moi de dresser une cartographie des différents modèles économiques que j’avais pu repérer en la matière.

couv

Dix mois plus tard, le projet Open Experience a bien prospéré : au-delà des 8 réunions qui ont pu être organisées : 35 articles ont été écrits sur le site de Without Model, 25 vidéos ont été enregistrées et un nombre impressionnants d’expériences innovantes ont pu être recensées. Dès le départ, Louis-David Benyayer, l’initiateur de ce projet, souhaitait pouvoir prolonger cette expérience par le biais d’un ouvrage, qui permettrait de faire un état de ces questionnements autour des modèles économiques de l’Open. Après un été de réflexion et en collaboration avec le magazine Usbeck et Rica, ce projet éditorial a pu se concrétiser. L’aventure Open Experience débouche sur l’ouvrage « Open Models : les business models de l’économie ouverte« , dont la couverture figure ci-dessus.

Le livre reprend, organise et synthétise les contenus produits pendant le cycle Open Experience, en ajoutant des éléments supplémentaires, comme des interviews originales ou 14 propositions destinées au gouvernement pour favoriser l’économie ouverte. Au final, 53 personnes auront fourni des contributions pour constituer cet ouvrage, avec des noms comme Michel Bauwens ou Bernard Stiegler, et je suis très honoré d’avoir pu apporter ma pierre à l’édifice par une cartographie des modèles ouverts dans le domaine de la culture.

Original sur le fond, ce livre l’est aussi sur la forme, puisque grâce à la contribution du designer Geoffrey Dorne, l’ouvrage papier sera accompagné de prolongements numériques auxquels le lecteur pourra avoir accès à partir de son téléphone et qui permettront de tirer le meilleur parti de tous les contenus produits dans le cadre d’Open Experience.

 

Enfin, et je n’aurais pas participé à ce projet sans cela, l’ouvrage et tous les contenus produits à cette occasion seront placés sous licence Creative Commons CC-BY-SA, de manière à ce qu’il s’inscrive lui-même dans l’Open. Et histoire de pousser la logique jusqu’au bout, Without Model a choisi de financer et distribuer ce livre en faisant appel directement au public.

Jusqu’au mois de décembre, vous pouvez vous rendre sur le site Open Models pour effectuer un pré-achat de l’ouvrage sous forme numérique ou physique. Que vous soyez un individu ou une organisation, c’est une manière de soutenir une démarche qui d’un bout à l’autre, se sera inscrit complètement dans l’esprit de la Culture libre. Je trouve d’ailleurs très important, à un moment où l’on a tendance à parler « d’Économie du partage » pour un peu tout et n’importe quoi que l’on puisse trouver des projets qui au-delà du « buzz-word » cherchent à creuser des questions importantes et à apporter une pierre à la réflexion.

Car au final, c’est ce que je retire de ma participation à cette initiative. Le Libre et l’Open sont nés dans la sphère du logiciel, où ils ont déjà produit des effets puissants. J’avais déjà pu constater par le travail que je conduis depuis plusieurs années sur ce blog que la logique d’ouverture s’était répandue dans le champ de la production des œuvres culturelles. Avec ce livre, on constate que ce sont des sphères économiques plus vastes encore, comme celles de l’éducation, de la science ou même de la production de biens matériels, qui s’affranchissent peu à peu des schémas classiques de la propriété intellectuelle pour basculer dans une logique de production collaborative et de mise en partage de la connaissance.

Open Models dresse un tableau d’initiatives inspirantes, qui montrent que des alternatives existent, à un moment où la pensée semble en panne pour sortir nos économies de la crise profonde dans laquelle elles sont plongées. Certains s’appuient sur ce type d’exemples pour envisager des modifications plus globales de nos systèmes économiques et je vous recommande à ce titre de visionner cette conférence donnée le mois dernier par Michel Bauwens et Bernard Stiegler sur le thème « Pour la Transition, une économie du partage de la connaissance et des biens communs. »

 

Grand merci et bravo à Louis-David Benyayer et Karine Durand-Garçon de Without Model pour avoir porté ce projet !

Classé dans :Modèles économiques/Modèles juridiques Tagged : licences libres, modèles économiques, open, open models, without model

Via un article de calimaq, publié le 25 octobre 2014
©© a-brest, article sous licence creative common info

Publié dans alternatives

Commenter cet article