Le sens des affaires, voyage au bout de la corruption, Fabrice Arfi

Publié le par dan29000

Alors que Sarkozy tente depuis quelques semaines de faire un retour politique et médiatique, plus ou moins bien organisé, les affaires qui le cernent de toute part se poursuivent dans les cabinets des juges. Environ une dizaine. A l'origine de la mise au jour de plusieurs de plusieurs d'entre elles, Mediapart, et son journaliste, Fabrice Arfi, devenu aujourd'hui chef du service enquêtes.

 

Si les noms de ces affaires sont célèbres, Karachi, Bettencourt, Takieddine, Kadhafi ou encore Cahuzac, il est important d'éviter de les prendre pour de simples faits divers d'une cinquième république bien malade.

 

Ces affaires ont un sens profond. C'est le sujet de ce livre important, car il nous concerne tous. La corruption est un fléau qui se généralise à grande vitesse, avec parfois un résultat mortifère, comme la récente actualité mexicaine nous le prouve où 43 étudiants furent kidnappés et ensuite livrés aux narcotranfiquants par une police corrompue par les cartels. Et furent tués ! Si la France n'en est pas là, pourtant dans l'affaire Karachi les morts se sont accumulés, comme dans la soudaine guerre menée contre Kadhafi, avec pour résultat aujourd'hui un pays ingouvernable ravagé par les luttes de clans.

 

Sarkozy ne fut pas qu'un président de la république parmi d'autres. Il fut et demeure un chef de clan, un chef de réseaux ramifiés au-delà de la politique, s'infiltrant dans la justice, la police, la diplomatie et les médias. A l'image du célèbre politicien-manipulateur Berlusconi. Alors il était temps de faire le point.

 

C'est ce que réussit avec justesse et talent Fabrice Arfi. Une mise en perspective de ces fameuses affaires qui défigurent le peu de démocratie encore existant dans notre pays. Tout en demeurant lisible par le plus grand nombre, son enquête permet de mieux comprendre comment fonctionne ce combat essentiel. Quelles motivations, quelles méthodes, quels doutes. Comment enquêter quand on se sait dans le viseur. S'il y a un aspect polar avec ce livre, cela demeure bien entendu un formidable travail de journalisme d'investigation. Qui était un peu disparu avant l'arrivée et le succès de ce nouveau média qu'est Médiapart avec ses cent mille abonnés payants.

 

Enfin nous avons particulièrement aimé que l'auteur convoque aussi la littérature. Dans ce genre de livre, ce n'est pas évident. Cela débute dès les premières pages avec La ferme des animaux de George Orwell publié en France en 1947, cela se poursuit avec Paul Eluard, et s'achève avec Victor Hugo en 1847.

Un livre qu'il faut lire et faire lire, face au cancer généralisé de la corruption qui fausse encore plus un jeu démocratique déjà bien fatigué.

 

Dan29000

 

Le sens des affaires

Voyage au bout de la corruption

Fabrice Arfi

Calmann-lévy éditions

2014 / 264 p / 18 euros

 

 

Publié dans lectures

Commenter cet article