Les anonymes - Un' pienghjite micca, un film de Pierre Schoeller, en DVD

Publié le par dan29000

Pierre Schoeller, scénariste de télévision, nous l'avions découvert en 2008 avec la belle réussite de Versailles, où le regretté Guillaume Depardieu tenait un de ses plus beaux rôles. Puis ce fut trois ans plus tard L'exercice de l'État qui se retrouva couvert de prix. A juste titre. Déjà l'on pouvait y retrouver Olivier Gourmet, aussi crédible en ministre des transport s'opposant à la future privatisation des gares, qu'en flic dans Les anonymes.

 

Nous avons encore tous en mémoire l'affaire Erignac, du nom du préfet de la région Corse, abattu à Ajaccio en 1998. Un crime d'exception qui débouchera quelques années plus tard sur une justice d'exception. Le film, tendu, précis, documenté, ne prend pas parti. D'ailleurs qui connait vraiment la vérité sur cette affaire ? A part les hommes du commando ! Après un long travail d'investigation, le cinéaste réussit à nous restituer les faits dans leur brutalité. Les arrestations, les aveux, les rétractations durant les quatre-vingt-seize heures de garde à vue des militants nationalistes corses interpellés.

 

Les anonymes, ou encore Groupe des anonymes, selon l'appellation des enquêteurs, sont les membres du commando ayant revendiqué le meurtre du préfet. Revendication non siglée, et dont l'un des chefs du FNLC se démarquera assez vite. Pourtant le film n'est pas vraiment un film politique, pas d'idéologie dans ces deux heures, mais un brillant portrait d'une situation, d'hommes et de femmes pris dans un engrenage violent, un constat des deux grandes options divergentes pour la résistance du peuple corse. Violence or not violence. Telle est la question. Question d'ailleurs habituelle aussi au pays basque ou par le passé en Irlande. Les situations d'oppression d'un peuple par un État engendrant cette question, liée à la question nationale.

 

Signalons enfin la démarche de Pierre Schoeller, démarche juste, à savoir le choix d'avoir tourné en Corse, avec de nombreux acteurs corses, en respectant la langue corse. D'où le double titre du film. Si parfois les téléfilms sont décevants, celui-ci échappe à la médiocrité ambiante et aurait mérité une sortie en salles, au-delà de sa diffusion sur Canal+ l'an passé. Gageons que sa sortie cet automne en DVD va lui permettre d'élargir son public, en déplorant que sur un tel film, aucun complément ne soit proposé.

 

Si Amalric et Gourmet sont, comme d'habitude excellents, on remarquera la confirmation du grand talent de Karole Rocher, déjà remarquée chez Anne Fontaine, Guédiguian, et dans Polisse ou Braquo. Même si les acteurs corses sont le sel du film, avec en particulier Jean-Philippe Ricci dans le rôle d'Yvan Colonna.

 

On notera enfin qu'en 2013, Yvan Colonna, qui fut condamné à la perpétuité, sans période de sureté en 2007, par une cour d'assise "spéciale", a saisi la Cour européenne des droits de l'homme, estimant, à juste titre, n'avoir pas eu de procès équitable.

 

Un nouvel exemple du grand talent de Pierre Schoeller.

 

Dan29000

 

Les anonymes

Un' pienghjite micca (Ne pleurez pas)

Pierre Schoeller

Mathieu Amalric, Olivier Gourmet, Karole Rocher, Didier Ferrari

Éditions Montparnasse

2014 / DVD / 124' / 15 euros

 

==============================================

PRESSE :

 

  • « Une réalité que personne n’a su rendre avec autant de précision et d’émotion » - Le Monde
  •  
  • « Superbe » - Télérama
  •  
  • « Des acteurs magnifiques » - Libération
  •  
  • « Un film sous haute tension » - L’Express
  •  
  • « Une œuvre intemporelle sur l’engagement politique et ses limites. Remarquable. » - Le JDD

 

Publié dans écrans

Commenter cet article