Survol des centrales, EDF dans le déni irresponsable du risque

Publié le par dan29000

Survol des centrales : le déni du risque par les autorités est irresponsable !

 

 

Alors que 6 nouveaux survols de centrales ont eu lieu cette nuit, EDF comme le Ministère de l’Intérieur continue d’affirmer qu’il n’y a aucun risque et minimisent la situation. Cette attitude de déni, récurrente lorsque surviennent des problèmes liés aux installations nucléaires, est irresponsable.

 

Au vu des déclarations contradictoires des autorités et d’EDF, on peut fortement douter de leur capacité à faire face et à maîtriser le risque. Tandis qu’EDF prétend qu’il aurait été possible de neutraliser les drones à tout moment, un responsable du Peloton Spécialisé de Protection de la Gendarmerie de Golfech tient la position inverse : "Ne sachant pas où l’objet volant pourrait s’écraser sur ce site sensible, nous avons choisi de ne pas le neutraliser" [1] !

Le crash d’un drone pourrait effectivement représenter une menace pour la sécurité des sites, tout comme l’éventualité du largage d’un explosif depuis un tel engin téléguidé. Par ailleurs, s’il est possible que ces survols soient inoffensifs, un drone peut également servir à effectuer des repérages en vue d’une attaque aérienne de plus grande ampleur.

Le Réseau "Sortir du nucléaire tient à rappeler que, contrairement à ce que répètent à loisir EDF et les autorités depuis quelques jours, les sites nucléaires français (et en particulier les piscines abritant le combustible usé) sont vulnérables au crash d’un avion. Ce risque est d’ailleurs confirmé par les propos du directeur de l’Institut de Radioprotection et de Sûreté Nucléaire lui-même. (À voir en vidéo).

Le Réseau "Sortir du nucléaire" appelle à prendre la menace au sérieux (et ce d’autant plus au regard du caractère coordonné de ces survols et de la nature des aéronefs repérés, qui ne sont pas des jouets), et rappelle que la seule mesure permettant une protection réelle des populations reste la fermeture des réacteurs nucléaires.

Publié dans environnement

Commenter cet article