CGT, la base prend la parole : pétition interne pour la démission de Lepaon et du bureau confédéral

Publié le par dan29000

CGT : la base prend la parole

 

 

Événement sans précédent à la CGT, depuis lundi, une pétition circule à l'intérieur de la première centrale syndicale française pour réclamer la démission de Tierry Lepaon et de l'ensemble du bureau confédéral. Les signataires du texte dénoncent un « abandon du syndicalisme de lutte de classes » depuis le début des années 90 et plaident pour une réorientation stratégique.

 

 

« L'affaire Lepaon a été pour beaucoup un révélateur des dérives du fonctionnement confédéral, mais pour nous cela vient de loin et c'est ce qui nous a décidé à rédiger ce texte » explique Philippe Cordat, secrétaire du comité régional de la CGT-Centre. C'est de là qu'est partie une pétition réclamant le départ « collectivement et sans délai » des dirigeants de la centrale syndicale qui « ont perdu toute crédibilité et représentativité pour parler au nom de la CGT ».

 

Parmi les premiers signataires de la pétition figurent des secrétaires généraux d'unions locales et départementales, de comités régionaux ou de chômeurs, d'anciens membres de la direction nationale du centre, du nord et du sud-est de la France. « Quantité de signatures arrivent chaque jour » se félicitent les promoteurs de la pétition. Parmi elles, certaines pèsent particulièrement lourd, comme celle de Patrick Picard, secrétaire de l'union départementale de Paris,

Adressée au départ aux organisations (fédérations, union départementale et locales, comités régionaux) qui composent le comité confédéral national (convoqué le 13 janvier en session extraordinaire par la commission exécutive confédérale, le CCN, le « parlement » de la CGT, est la seule instance habilitée à destituer le secrétaire général), la pétition est maintenant signée aussi par la base de la CGT, les syndicats, les unions locales, les syndiqués.

 

« NOUS VOULONS UN DÉBAT DE FOND »

 

Anticipant les tentatives d'arrangements au sommet, la pétition proclame qu' « au risque qu'elles se renouvellent demain, de telles “affaires” ne sauraient se régler à travers la rivalité de clan, ou par les luttes stériles d'appareil, de dirigeants qui ont failli aux responsabilités qui leur avaient été confiées et qui de plus ont fait le choix de vivre totalement en dehors des réalités qui sont celles des travailleurs. »

Les points sont mis sur les i : « Cette crise ne se résoudra pas en cédant aux pressions d'où qu'elles viennent et pas davantage en procédant simplement à quelques remplacements de personnes ! » Précisant leur pensée, les auteurs de la pétition fustigent le patronat et le gouvernement accusés d'intervenir « directement dans la vie de la CGT (...) en spéculant sur les noms de celles ou ceux qu’ils voient être califes à la place du calife ».

« Nous ne voulons pas rentrer dans un débat technique » explique Armelle Bruant, cadre et militante CGT à l'usine TDA Armements, dans le Loiret, et une des initiatrices de la pétition. « Qui sera le futur secrétaire général, ça m'est égal... Il s'agit de rédéfinir l'orientation stratégique du syndicat ! » « Nous voulons enclencher un débat de fond » renchérit Philippe Cordat.

« Ce qui est sans doute "la pointe émergée de l'iceberg" n'est-il pas au fond le résultat d'une rupture avec ce qu'était la CGT ? N'est-ce pas le résultat d'une capitulation qui a contribué à démobiliser, à désarmer et démoraliser les militants et les travailleurs eux-mêmes ? » interroge le texte qui tire à boulets rouge contre les rapports privilégiés avec la CFDT, depuis le début des années 90, avec pour corollaire « la négociation au détriment de l'action, les gages donnés au patronat et au gouvernement, l'institutionnalisation, la bureaucratisation de l'appareil confédéral et de sa direction ».

 

« LA “POLIITIQUE CONTRACTUELLE”

EST UNE MASCARADE »

 

Et les signataires de la pétition de lister ce qui leur reste en travers de la gorge. Notamment, « les récentes déclarations à la presse du secrétaire général affirmant “qu’il n’y a pas d’opposition de principe entre patronat et salariés ” ou celle selon laquelle il y aurait “effectivement un problème de coût du travail dans certaines professions ”... »

C'est une certaine conception de syndicalisme, celle des « partenaires sociaux » et du « dialogue social », qui prévaut depuis une vingtaine d'année, qui est ainsi mise sur la sellette. « La “politique contractuelle” est une mascarade », s'insurge Armelle Bruant. « C'est du même tonneau que le lean management appliqué dans toutes les entreprises, du privé comme du public. Une méthode vicieuse qui vise à faire croire aux salariés que leurs intérêts sont les mêmes que ceux des directions. »

La CGT « a toujours autant de mal à dégager une ligne claire », se lamentait récemment le quotidien néolibéral La Tribune. Très prosaïquement, le patronat et le gouvernement redoutent que la crise de la première centrale syndicale en France finissent par déboucher sur un coulage de leur « politique contractuelle », déjà bien mal en point. Ce n'est pas le passage de la « lutte des places » à la lutte des classes, revendiquée par les signataires de la pétition, qui va les rassurer. À suivre

________________

PREMIERS SIGNATAIRES

Alain BORG secrétaire général de l’UD du Loir et Cher, Philippe CORDAT secrétaire général du comité Régional de la CGT Centre, Sébastien MARTINEAU secrétaire général de l’UD du Cher, Michel PINAULT secrétaire général de l’UL de la CGT de St Florent/Cher, Charles HOAREAU membre du bureau de l’UD des Bouches du Rhône ancien responsable  du Comité National des Chômeurs et précaires de la CGT, Jean-Pierre PAGE ancien membre de la Commission Exécutive Confédérale (1991-2000) et responsable du département international de la CGT, Fabien BURDINO secrétaire général de l’UL CGT de Port St Louis et membre CE UD 13, Olivier MATEU secrétaire UD CGT 13, Luisa BENBOUZID ancien membre du bureau national du comité chômeurs CGT, Philippe BAOT ancien membre du bureau du comité national des chômeurs CGT, Robert RABOTOT, Richard PALAO CE UL d’Orléans responsable UFROS 45, Lucie PRIARONE retraitée CGT agro 3, Alain GUILMAIN secrétaire de l'UD CGT de Loir et Cher, Régis BARBOU secrétaire général de l'UL CGT de Romorantin, Ludovic GARNIER secrétaire général de l'UL de la CGT de Blois, Laurent BIDRON secrétaire général de l'UL de la CGT de Mer, Caty BRANCOURT secrétaire générale de l'UL de la Cgt de Bourges, Guylaine RAFFIN secrétaire générale de l'UD de la Cgt d'Eure et Loir, Jean Louis CORVAISIER responsable du groupe Cgt au Ceser Centre, Jean Pierre  BENOIS  Secrétaire de l'USTM de la Cgt de Loir et Cher, Sébastien BOULANGER responsable de l'USD Cgt santé action sociale 41, Guillaume VINÇONNEAU Secrétaire Régional du SNTRS CGT Provence, Yves CASTINO secrétaire général CGT CHU Marseille Timone, UL CGT Port de Bouc, Noël KOUICI secrétaire section syndicale CGT chantier naval Marseille et
membre CE UD 13, section syndicale CGT chantier naval Marseille, Roland DIAGNE membre des Commissions Exécutives de la Ferc, de l'UD59, du Sden CGT Nord, Serge BONUTTI secrétaire général union syndicale CGT agroalimentaire PACA, Olivier LEBERQUIER SG CGT Fralib, Samuel MEEGENS SG UL CGT Tourcoing, Edmond MAUDUY ex SG CGT Air France Marseille/Marignane (jusqu’en 2014), Pierre GIROUX Secrétaire régional SNTRS CGT Alpes, Sébastien MIGLIORE ancien secrétaire adjoint de UL CGT Ales, Bureau du syndicat de la CGT des Hospitalier de Chartres, M DELEPINE A. Rémy Secrétaire du syndicat CGT des Hospitaliers de Chartres, Blaise OSCAR élu CGT CCAS ville de Marseille, syndicat CGT du Crédit du Nord PACA, Claude BELLIER ex SG du syndicat CGT du Crédit du Nord, Roger DEPRE Secrétaire à la Politique Financière de l'UD des Pyrénées-Orientales (66), Alain ZORNETTE  ancien SG du comité régional Cgt centre (1993-2004), Janine CAPDEVILLE CE UFR organismes sociaux, Laure GENTRY Conseil régional PACA membre CE UD 13, Christophe CLARET SG adjoint UL Port de Bouc et membre CE UD 13, Michel CONNANGLE retraité CGT 33, Chantal BONNAURE, membre du bureau de l'UL CGT Centre Marseille, Conseiller du salarié, syndicat CGT de TDA Armements SAS (groupe THALES) La ferté Saint Aubin (45), Marie-Paule SAVAJOl, secrétaire académique CGT educ'action Orléans-Tours, Vincent DULOUT SYAC CGT 13, Aimé MUSTO bureau CGT Air France Marseille/Marignane, Pascal MONTOYA CGT Air France Marseille, Bernard FLAYOL Ex Secrétaire général du syndicat CGT DSI Pole emploi, Union locale CGT Aubagne, Laurence COLLONGE UD 18 région centre, Denis HAKENHOLZ retraité EDF cgt, Robert AUVITY ancien secrétaire général de l'UL CGT de Bourges (18), Michel DUPUY Cadre retraité CGT Veolia eau (94), Jean-Pierre TRICAUD bureau de l' Union Syndicale des Retraités CGT DORDOGNE (24), Hervé ARTEAUD, FAPT 44. Simple militant de base à La Poste, St Nazaire, Isabelle MARILIER Retraitée Membre de la CE du Syndicat CGT Université Aix-Marseille, Philippe BASROGER CGT FAPT Fleury Les Aubrais, Elisabeth BOUCHU Conseillère Prud'homme CGT, Bernard VIRE Secrétaire Général Adjoint de l'Union Locale d'Alès, Joël GAUVAIN ancien SG UGICT/CGT Air France de la CE UGICT/CGT du CESER IDF, Alain THEUX Filpac CGT USR Gironde, Michèle HENRY retraitée UGICT-CGT de la CRAM, Michel HENRY ancien SG de l'Union Locale CGT d'ORLEANS, José MURE conseiller prud'hommes membre de la CE de l'UL de Bolléne 84500, Jules COTTE Secrétaire Général Syndicat CGT PTAS 13 (Equipement) et UF CGT DIRM Med MEDDE Phares et Balises Ouest Méditerranée, Fairouz BENCHAIB membre CE UL Marseille centre, Zoher MESSAOUDI SG UL Marseille quartier Nord et membre bureau UD CGT 13, bureau UL CGT Marseille quartiers Nord, Yohann PERROT syndiqué CGT ADEF 13, syndicat CGT Ineos / Petroineos Lavera, Robin CIPOLLA CPAM 13 UGICT-CGT, MATRAS JOEL secrétaire adjoint de l'URS du loir et cher, André. BANCEL Section Centrale CGT des retraités Mines/Energie DROME ARDECHE, michele BOUCLET cgt edf/gdf blois, Philippe HERVET Délégué Syndical CGT THALES-AVIONICS Vendôme, Martine PAGANI déléguée du personnel ugict CGT cpam 13, Isabelle ATTIA conseiller du salarie airbus helecopter 13, Yvan DONNAT  Fédération des Finances (sre de l'UFR) - section CGT Finances Publiques Bouches du Rhône-USR 13
 
Pour signer cette adresse aux organisations du CCN (en son nom personnel ou au nom d’une organisation de la CGT) envoyer un courriel à : defendons.la.cgt@orange.fr en précisant : nom, prénom, mandat éventuel et organisation
 

 


SOURCE/ MEDIAPART

Publié dans actualités

Commenter cet article