Des nouvelles des habitants des yourtes de Bussière-Boffy

Publié le par dan29000

Bonjour à tous,
 

Nous, habitants des yourtes de Bussière-Boffy en Haute-Vienne, attaqués depuis 7 ans par le maire de notre commune en raison de notre habitat insolite, victimes de nombreuses procédures et discriminations quotidiennes, souhaitons informer toutes les personnes qui ont soutenu notre cause durant ces longues années de résistance, de la situation actuelle de nos familles.
 

 

 

 

Nous vous remercions tout d'abord d'avoir toujours cru en la légitimité de notre mode de vie, basé sur la sobriété volontaire et le respect de l'environnement.

 

Après toutes ces années, et malgré les nombreuses procédures qu'il a perdues, le maire de la commune a été réélu et a continué à nous harceler, - ainsi que les habitants du village qui nous soutiennent-, et à nous rendre la vie impossible.

 

De son côté, l’État a montré que notre mode de vie n'avait pas droit de cité dans notre monde, bien qu'à notre époque tout démontre le contraire ; ainsi, le parquet a fait appel, lorsqu'en 2013, le tribunal nous avait relaxé. Nous avons, comme vous le savez, et grâce au soutien financier de beaucoup d'entre vous, fait appel à la Cour de cassation pour donner un dernier espoir à toutes les familles vivant actuellement en yourte en France.
La procédure suit son cours et nous sommes défendus par un des meilleurs avocats de la Cour de cassation, maître Spinosi.

 

 

Pour autant, ces procédures sont interminables et le climat de notre village est devenu de plus en plus irrespirable. Nous ne pouvons y développer aucun projet à long terme, car nous sommes systématiquement poursuivis en justice par le maire. La commune a dernièrement créé un PLU classant plus de la moitié de la commune en zone naturelle, bloquant toujours plus notre vie et nos activités... Or ici ce n'est pas la nature qui a besoin de protection, mais plutôt les habitants, pour que cette région, menacée de désertification, reste vivante. Ce n'est un secret pour personne que ce PLU n'est qu'un prétexte pour geler nos droits sur la commune ; avec de nombreux habitants de la commune, nous avons d'ailleurs déposé un recours administratif (ça commence à devenir une routine ici!) contre ce plan local d'urbanisme.
 

Pour toutes ces raisons, et bien que les procès ne soient pas terminés, nos trois familles habitant en yourtes, acculées, ont démonté leurs habitats et partent vivre ailleurs.
Ces terrains redeviendront des friches, nous n'entendrons plus les enfants y jouer, seul un hérisson venu hiberner sous une des yourtes y habite encore... sans permis de construire...
Bref, c'est un village qui meurt.

 

 

 

Malgré tout, le procès peut encore être gagné, du moins si les juges de la Cour de cassation ne s'effraient pas de créer une jurisprudence en comblant un vide juridique.
Dès que nous en saurons plus à ce sujet, nous vous préviendrons
.

 

 

 

Nous voulons ajouter ici que la loi ALUR (loi sur le logement de Cécile Duflot), censée légaliser l'habitat en yourte, n'aura que peu d'effet concret sur la vie des habitants des yourtes en France, car nous habitons pour la plupart des terrains inconstructibles, ne sommes pas reliés aux réseaux d'eau et d'électricité et ne recevons que très rarement le soutien des autorités locales, nécessaire dans cette loi.

 

Pourtant, toutes ces particularités font notre force car elles nous rendent autonomes, et c'est ce qui fait peur à l’État.

 

Nous espérons que la petite graine de conscience que possède chacun d'entre nous finira un jour par prendre le dessus sur les abus de pouvoirs des dirigeants, car ce que nous avons défendu à Bussière-Boffy, et que nous défendrons partout ailleurs, est tout simplement le droit de vivre, ou plus particulièrement le "vivant".

 

 

 

Bonne vie à vous tous.
 

Les yourtes de Bussière-Boffy <yourtesbussiere@gmail.com>

Publié dans environnement, alternatives

Commenter cet article