Euskal Herria : Rassemblement pour la liberté d'expression, contre les procès politiques

Publié le par dan29000

 
Rassemblement du 29 janvier  : ''Liberté d'expression, stop aux procès politiques!"
 

Vingt-deux groupes se sont rassemblés afin de dénoncer les arrestations du 12 janvier dernier contre des avocats de prisonniers basques. Elles constituent pour eux une atteinte aux droits démocratiques fondamentaux ; ils appellent à se mobiliser lors du rassemblement organisé le jeudi 29 janvier à 18h30, Place de la Liberté à Bayonne.

 

 

Justine Giraudel|2015/01/22|0 iruzkin

Ainhoa_baglietto

L'avocate Ainhoa Baglietto, emmenée la 12 janvier par la Guardia Civil. (Jon URBE/ARGAZKI PRESS)
 
 
 

Vingt-deux groupes appellent à un rassemblement jeudi 29 janvier à 18h30, devant la Mairie de Bayonne. Cette liste éclectique qui compte la Ligue des Droits de l'Homme, la Cimade, des syndicats, des partis politiques et des associations, s'est regroupée en faveur de la liberté d'expression, pour dénoncer les procès politiques.

Rappel des faits : lundi 12 janvier, la Guardia Civil espagnole arrête seize personnes, dont douze avocats. Trois d'entre eux devaient assurer le jour même la défense de 19 des 33 militants abertzale jugés à Madrid – dont Haizpea Abrisketa et Aurore Martin - ainsi privés de ce droit. Le procès a été ajourné au 29 janvier.

Pour les organisateurs du rassemblement, le maintien du procès des militants, jugés pour leur activité politique et pour lequel ils encourent une peine de dix ans de prison, constitue une atteinte aux droits fondamentaux d'opinion, d'expression et de réunion. Ils dénoncent aussi unanimement l'atteinte au droit fondamental à se défendre et à un procès équitable. Et c'est pourquoi ils exigent la relaxe pour les inculpés du procès madrilène, la libération immédiate des membres présumés du mouvement Herrira et la possibilité pour les douze avocats d'exercer leur fonction en toute normalité.

Les vingt-deux groupes appelant au rassemblement du jeudi 29 janvier

La Ligue des Droits de l'Homme, le Comité de Défense des Droits de l'Homme en Pays Basque, La Cimade, Bake Bidea, Anai Artea, OIP Baiona, Etxerat, EKB / Ahaideak, CFDT Pays Basque, CGT territoriaux Biarritz, ELB – Confédération Paysanne, LAB, Euskal Herria Zuzenean, Europe Ecologie Les Verts, EHBAI (EA, AB, Sortu), le Parti de Gauche, LA COMMUNE, le NPA, Ensemble Pays Basque, Aitzina !, Autonomia Eraiki, Indar Beltza.

 

 

SOURCE / MEDIABASK.EUS

Publié dans actualités

Commenter cet article