Leur "Marche républicaine" dimanche, avec PS et UMP, c'est NON !

Publié le par dan29000

Salut à toutes et tous


A propos de la "marche républicaine" de dimanche 11 à Paris : Le "tous ensemble" habituellement on est pour. Mais "l'unité nationale" vantée par Hollande, reprise par Sarkozy et même réclamée par LePen, c'est un genre de "tous ensemble" au goût bizarre, très bizarre. On nous dit qu'il faut défendre les valeurs de la République. Ah bon ? Parce que nous aurions des valeurs communes avec Sarkozy et l'UMP, avec Dupont-Aignan et Debout la République, avec Valls et Cazeneuve et le gouvernement PS ? La répression et les violences policières contre le mouvement social, le meurtre de Rémi Fraisse, ça fait partie de ces valeurs ? Les manifestations interdites de ces derniers mois, ça relève de leur défense absolue de la liberté d'expression ? Est-il imaginable qu'avec avec l'UMP, avec le PS gouvernemental, on puisse combattre ensemble l’intolérance, le racisme, les idées réactionnaires ?
A Paris, c'est carrément Hollande et le PS qui a demandé à Sarkozy et l'UMP d'être ensemble pour organiser cette marche républicaine : une grossière manipulation pour mettre tout le monde (ou presque) en rang derrière eux. Cela pose forcément un gros problème. Comment aller derrière ceux qui s'en prennent aux Roms, aux Sans-papiers, ceux qui expulsent, qui rejettent, qui appauvrissent, précarisent et surexploitent des millions de gens, ceux qui laissent mourir de froid des pauvres gens dans la rue. C'est leur société de misère qui provoque la montée des préjugés et des haines et des fous de toute sorte.
On ne peut pas marcher dans cette combine. Oui, nous voulons exprimer notre grande tristesse, rendre hommage aux victimes (celles d'aujourd'hui compris), oui nous voulons défendre haut et fort les idées de tolérance et de fraternité, combattre haut et fort les idées réactionnaires, les intégrismes religieux, la barbarie fasciste. Mais nous ne pouvons pas le faire avec n'importe qui, en tout cas pas avec Valls, pas avec Sarkozy. Pas avec ces gens-là !
Les syndicats, les associations militantes, les partis de gauche ne peuvent pas s'allier avec les partis de "droite", de droite extrême, d'extrême droite. Il est nécessaire que se construise un mouvement solidaire, vraiment de gauche qui mène une bataille contre toutes les discriminations, contre les stigmatisations liées à la bataille contre les politiques ultralibérales qui détruisent les bases d'une société solidaire, contre les politiques impérialistes et néo-coloniales. On a besoin de mouvement clairement en solidarité des peuples, clairement contre toutes les formes d'oppression et d'exploitation.
Ce week-end il devrait y avoir dans de nombreuses villes des manifestations importantes. Dans des villes comme Toulouse ou Rouen et sans doute d'autres encore, il semble possible d'y aller sans se faire prendre dans un chantage à l'unité et au silence. Soyons nombreux à faire entendre la révolte contre les fondamentalismes, contre les racismes, pour la solidarité entre les peuples.
Philippe

 

SOURCE / PHILIPPE POUTOU SUR FB

Publié dans actualités

Commenter cet article