Massacre à Charlie Hebdo, réactions et la vidéo censurée

Publié le par dan29000

L’attaque du siège du journal Charlie Hebdo provoque l'indignation et la colère devant une telle violence aveugle et meurtrière contre des journalistes, des salariés. Elle vise à semer la terreur, contre la liberté d'expression, la liberté de la presse au nom de préjugés réactionnaires et obscurantistes.

Nous avons souvent eu l’occasion de nous engager, de débattre, voire de polémiquer avec les dessinateurs et journalistes de Charlie Hebdo, et avec qui nous avons eu des combats communs.

Le NPA adresse sa solidarité aux proches et familles des victimes, aux journalistes, aux salariés de Charlie Hebdo.

Mais nous ne serons d'aucune union nationale avec les apprentis sorciers qui jouent avec le racisme, attisent les haines contre les musulmans, les étrangers, ou se servent de cette affaire pour mettre en place de nouvelles lois liberticides. Ils portent une lourde responsabilité dans le climat xénophobe et délétère que nous connaissons aujourd’hui. 

Les uns et les autres sont des ennemis de la démocratie, de la liberté, des ennemis des travailleurs, des classes populaires, les ennemis d'un monde de solidarité.

Montreuil, le 7 janvier 2015

 

SOURCE / NPA

======================================

Attentat contre la rédaction de Charlie Hebdo.

mercredi 7 janvier 2015

Nous, journalistes et travailleurs de la Presse, des Médias, de la Culture et du Spectacle, avons appris avec effroi l’attaque dont à été victime la rédaction de Charlie Hebdo.
L’émotion légitime qu’ont provoqué la mort ou les blessures graves infligées à plusieurs de nos confrères ne doit pas prendre le pas sur les principes qui guident notre travail de journalistes et notre engagement de militants de la CNT.
Ces principes nous poussent à prendre ces évènements avec recul et professionnalisme et à ne pas agir ou parler sous le coup de l’émotion.
Ces principes nous poussent, aujourd’hui comme hier, à ne pas nous laisser aller aux raccourcis, aux préjugés et aux récupérations politiques d’un évènement aussi choquant.
Ces principes nous font dire néanmoins qu’aucun journaliste, travailleur de la presse et des médias ou simple individu ne saurait être menacé, blessé ou tué pour son travail de journaliste ou pour les propos qu’il tient et les opinions qu’il émet.

Nous tenons également à affirmer qu’à aucun moment nous n’accepterons que cet attentat soit utilisé à des fins politiques racistes, haineuses ou sécuritaires, par ceux-mêmes qui sont en grande partie responsables d’une situation sociale
catastrophique et qui brandissent les musulmans, les étrangers comme boucs émissaires.
Anticapitalistes, autogestionnaires et antiautoritaires, nous travailleurs de la presse, des médias, de la culture et du spectacle de la CNT ne reviendrons pas sur nos principes et ne nous laisserons intimider pour rien au monde.

Enfin, nous, êtres humains, condamnons ce lâche attentat et rendons hommage aux victimes.

Nous appelons au rassemblement de soutien ce mercredi à 18h Place de la République.

Le Syndicat Interprofessionnel de la Presse, des Médias, de la Culture et du Spectacle, Confédération Nationale du Travail.

 

SOURCE / CNT

 

=================================

Salut à toutes et tous
L'année commence très mal. Quel choc et quelle tristesse. Que d'émotions ce soir lors des rassemblements comme à Bordeaux qui ont regroupé des milliers des personnes, exprimant hommage et soutien aux personnes assassinées ce matin.
Un commando de 3 assassins a donc abattu 12 personnes, peut-être plus car d'autres sont grièvement blessés. Qui a fait ça ? On ne sait pas même si cela semble être le fait d'intégristes religieux islamistes, si l'on s'en tient à leurs cris ("le prophète est vengé"). Une barbarie qui serait le produit du fanatisme religieux.
C'est le journal "Charlie Hebdo" qui a été visé, ce sont les journalistes, les dessinateurs, les salariés de ce journal satyrique qui se sont fait flingués à bout portant, lâchement.
On nous dit que c'est la liberté d'expression qui est touchée. C'est vrai, mais pas n'importe quelle liberté, pas n'importe quelle expression. Sans partager tout ce qu'écrit ou dessine ce journal, n'empêche que le ton général c'était l'irrévérence, l'indépendance, parfois un côté libertaire, c'était l'anticléricalisme (contre toute les religion), l'athéisme, l'anti-racisme, l'antilibéralisme ...
Si ce sont bien des intégristes islamistes, ils n'ont pas visé le livre de Zemmour ni un journal comme "Valeurs actuelles" bien connus pour tenir des propos clairement anti-immigrés et islamophobes. Non ce sont les gens de Charlie Hebdo qui ont été atteints.
Nous sommes dans une situation préoccupante, très grave. Mais ce n'est sûrement pas Vigipirate ni n'importe quelle politique sécuritaire qui vont nous protéger. Car le vrai danger, c'est l'intolérance, ce sont les idées réactionnaires, les idées d'extrême droite et fascisantes. Le danger c'est la montée des racismes, de l'anti-sémitisme, de tous les préjugés qui développent la haine, la division, les discriminations. Le danger c'est enfin le développement de la pauvreté, de la précarité, du désespoir, de tout ce qui peut favoriser le développement du chacun pour soi, des individualismes, des préjugés de toutes sortes, des haines.
Puisque visiblement il s'agit de ça, d'où vient donc cette montée de l'intégrisme islamiste ? Une responsabilité énorme ne viendrait-elle pas des dirigeants occidentaux, de ces régimes si "démocratiques" si propres, si tolérants ? Ces pouvoirs du monde occidental n'imposent-elles pas leur loi sur le reste de la planète par le FMI, l'Europe, leurs armées ?
C'est pour cela qu'il ne peut pas être question "d'unité nationale" comme Hollande, Sarkozy et d'autres le défendent aujourd'hui. On ne peut être unis avec des gens de pouvoirs qui interviennent militairement en Afrique notamment au nom de la guerre anti-terroriste mais en réalité pour les intérêts des capitalistes nationaux. On ne peut pas être solidaires de nos gouvernants proches de dictateurs africains ou qui collaborant avec tant de régimes autoritaires, laissant faire les massacres des peuples palestiniens ou syriens.
La France continue de piller les richesses des pays du Sud, d'opprimer les peuples africains et asiatiques par sa politique impérialiste ou néo-coloniale et provoque ainsi misère et humiliation au quotidien.
C''est ce monde de violence et d'exploitation des peuples qui est un danger.
Philippe

============================================

Ça faisait longtemps que Charlie Hebdo ne faisait plus rire, aujourd’hui il fait pleurer.

7 jan

Il est minuit moins le quart dans le siècle. Nous sommes à un point de bascule historique sur l’islamophobie et le déchaînement du racisme en France et plus largement en Europe. La lecture simplifiée à l’extrême par les médias  de cette journée du 7 janviers 2015 va se résumer et s’imprimer dans de nombreux cerveaux « par l’attaque meurtrière contre un journal « de Gauche » par des Musulmans. Cela va déstabiliser et retourner des positionnements politiques. La Peur, la colère, la tétanie, l’incompréhension, la panique morale vont chez certains laisser largement place à la Haine.

Au-delà des paramètres d’opportunité militaire qui ont pu justifier le choix de ce journal par ce commando cette attaque correspond à une logique et à une vision politique des tak-taks : précipiter l’affrontement et la radicalisation de fractions importantes de la population. Charlie Hebdo bénéficie d’un capital symbolique encore important à gauche : il est encore considéré comme antiraciste et incarnant la liberté d’expression par de nombreuse personnes. Ce n’est pas Minute ou le Figaro qui ont été visés.
Les tak-tak savent que si la digue antiraciste de gauche saute, alors c’est toute l’Europe qui bascule dans le déchaînement d’une violence raciste symbolique et physique dont les musulmans sont les premières proies. Dans ce scenario les guerriers tak-taks qui se fantasment en défenseurs de l’Islam espèrent que les populations musulmanes alors violemment opprimées viendront trouver protection derrière eux.  Un peu comme les sionistes toujours prêts a instrumentaliser les vagues d’antisémitisme pour justifier l’existence de l’état d’Israël en refuge des populations juives opprimées, les tak-taks ont besoin de l’oppression de l’Islam pour conquérir les cœurs des croyants.

Ne soyons pas hypocrites, Charlie Hebdo n’est pas un ami politique. Depuis des années, il a basculé dans le camp de la pensée dominante et participe au développement d’une islamophobie de gauche. Pourtant personne ne peut ni ne doit se réjouir de l’exécution de ses journalistes. Rien ne peut justifier cet acte dans le contexte actuel de la France. Mais cette attaque ne doit pas faire taire non plus les critiques à l’encontre de Charlie Hebdo et de la presse en général sur sa ligne rédactionnelle et humoristique islamophobe.
Aujourd’hui, porter la guerre dans la salle de presse de Charlie hebdo c’est comme poser une bombe à la gare de Bologne. C’est un acte de terreur pour désorienter.

Sur cet acte, complotisme et islamophobie vont prospérer. L’attaque contre Charlie Hebdo permet la prise en otage de millions de personnes de confession musulmane en France et en Europe.

Les seuls gagnants de cette attaque sont les réactionnaires de tous bords, islamophobes en tête. En face, les tak-taks qui veulent le repli sur elle d’une communauté musulmane hétérogène se frottent les mains. Cette attaque, c’est un verrou qui est mis en place pour nous bloquer entre le marteau des takfirs et l’enclume du néo-libéralisme.

Les multiples sensibilités présentes dans les quartiers vont faire face à la sommation de choisir l’embrigadement à la Cause nationale ou la marginalisation et la criminalisation.

Les conditions permettant l’arrivée d’une telle catastrophe étaient réunies, nous le craignions.
Le PS a liquidé durant des années toute opposition à gauche, et surtout celle qui tentait de se construire dans les quartiers populaires. Cela a contribué à laisser le terrain libre à ce qui peut se faire de pire en matière de nihilisme. Parce qu’au delà de la ligne réactionnaire, ce qui marque ce genre d’action c’est l’impasse politique économique et sociale dans laquelle l’Europe se retrouve à chaque crise économique. Le nihilisme d’une partie des nôtres prospère sur la misère que sèment les gouvernements capitalistes en Europe.

Ce qui s’est passé ce 7 janvier, c’est la possibilité offerte par les tak-taks à ceux qui nous oppriment de couper des liens de solidarité et de détruire une communauté de destin entre croyants et non croyants. C’est la possibilité de condamner à l’avance n’importe qui en fonction de sa croyance ou de son faciès.

Les analyses biaisées servant de propagande aux pires réactionnaires, les appels à l’ordre républicain,  à l’unité nationale, à la laïcité, à la liberté d’expression, à la démocratie parlementaire comme rempart face à la barbarie de l’ennemi intérieur nous tombent dessus comme une déferlante. Dans ce contexte la ritournelle sur « l’angélisme » dont la « gauche coupable » a fait preuve envers l’immigration et les Musulman.e.s risque de faire basculer bien des personnes raisonnables dans le camp de la haine de l’autre.

La population vivant en France se retrouve coincée dans ce contexte de crise économique entre l’enclume néolibérale qui ne donne pas de solution autre qu’individuelle et le marteau réactionnaire qui met les origines culturelles ou biologiques des classes populaires en compétition. La seule chose à faire est de tenir la ligne qui permette de nous sortir de ce piège : se battre collectivement pour la justice économique et sociale. Pris entre le marteau et l’enclume nous devons stopper le forgeron. Dans cette période sombre nous devons nous inspirer de ce qui se passe ailleurs dans le monde comme au Kurdistan coincé entre l’impérialisme occidental et les réactionnaires de Daesh. Ici comme ailleurs, nous avons la possibilité de créer les conditions de notre libération.

 

SOURCE / QUARTIERSLIBRES.WORDPRESS.COM

 

========================================================

 

Si la Connerie était une religion... Vous disais-je ce matin ?

Voilà qui sonne maintenant comme un message prémonitoire.... Vivre ensemble disions-nous en 2012, encore une promesse manquée. Mon Dieu, le mien, le vôtre ou autres... Qu'avez vous fait de notre pays ????

"Non, je ne suis pas Charlie " je n'ai même jamais adhèré au propos de ce journal, désolé de ma franchise mais si la liberté d'expression est une liberté, la non expression en est une autre.

L'alliance médiatico-politique a aussi sa part de responsabilité aux côtés de ces fous de dieux.

L'instrumentalisation de l'information, la banalisation de la violence et la dédramatisation des haines ont tissé peu à peu les germes de ces nouvelles folies.

Tous coupables ? Non, tous responsables !!!

Paix

Ridan

 

SOURCE / RIDAN FB

 

=========================================================

Siné de sa chambre d'hosto :

Il m’est impossible de mettre une idée devant l’autre depuis que j’ai appris

la nouvelle, il y a une heure ou deux. J’ai l’impression d’avoir reçu un immeuble de six étages sur la tronche.

À mon âge, j’avais déjà eu l’occasion de perdre quelques bons copains, Chaval, Tetsu, André François, Ronald Searle …et d’autres !

Mais quatre d’un coup, Tignous, Wolinski, Charb, Cabu… assassinés par des fous, des malades,

Trop c’est trop, c’est insupportable, c’est abominable… C’est inhumain !

Y a pas de mots pour décrire mon effondrement, ma peine.

Je pianote ces quelques mots de ma chambre d’hosto où on essaie de me sortir d’une grande anémie.

C’est pas ça qui va arranger les choses !

PS. Tout l’équipe de Siné Mensuel, est tout aussi effondrée que moi.

Siné

 

SOURCE / SINE  FB

======================================================

Carnage meurtrier à Charlie Hebdo, notre condamnation est totale

arton1860

 

Le PIR exprime toutes ses condoléances aux familles endeuillées et dénonce de façon ferme et définitive le massacre épouvantable qui vient d’être commis à Charlie Hebdo. Un attentat odieux qui s’inscrit dans un contexte d’islamophobie extrême mais que rien ne saurait justifier, quels qu’en soient les motifs, les commanditaires et les exécutants. Par ailleurs le PIR dénonce les apprentis sorciers qui d’ores et déjà cherchent à instrumentaliser cette tragédie dans le sens de plus de répression et de violence contre les musulmans ou pour faire avancer leur agenda dans le cadre d’une stratégie de la tension de sinistre mémoire.

Paris, le 7 janvier 2015

 

SOURCE / indigenes-republique.fr

======================================================

Horreur, amitié, détermination

 

 

C’est l’horreur qui nous a saisis, ce matin, quand l’incroyable nouvelle est survenue : un attentat sanglant contre Charlie Hebdo, des hommes armés, douze morts, près de vingt blessés. L’horreur, qui nous abasourdit. Et nous laisse sans mots.

L’amitié, ensuite, pour ceux et celles que nous connaissons et que nous aimons, et pour ceux et celles que nous ne connaissons pas. La douleur pour les morts, la désolation pour les blessés, l’amitié et le désir de réconfort pour leurs proches, leurs amis, leurs enfants. Comment vous dire qu’on est avec vous, avec notre tendresse et notre impuissance ? Mais nous sommes avec vous, de tout notre cœur.

Et puis la détermination. Ce sont des journalistes qu’on a voulu tuer, c’est la presse qu’on a voulu abattre, c’est la liberté qu’on a voulu détruire. Eh bien, nous le disons : nous ne céderons pas. Dans les temps difficiles d’aujourd’hui, et les jours sombres qui se profilent, il est vital que la liberté continue, s’exprime, s’affirme. Nous continuerons notre travail d’information et de témoignage, avec encore plus de détermination et d’énergie que jamais.

 

Ce texte est publié en commun par Actu Environnement, Arrêt sur images, Basta Mag, Global Magazine, Huffington Post, Libéweb, Mediapart, Politis, Reporterre, Rue 89, Terra Eco, We Demain.

 

SOURCE/ MEDIAPART

 

=================================================

 

Réaction de Julien Salingue :


Non, rien ne peut justifier l'attaque contre Charlie Hebdo. Quelle que soit la guerre que l'on mène, les journalistes ne peuvent être des cibles légitimes.
Non, Charlie Hebdo ne l'avait pas "bien cherché". Quelles que soient les saloperies que l'on raconte, on ne mérite pas d'être tué pour ça.
Non, et ce quand bien même les auteurs de l'attaque se revendiqueraient de l'Islam, les Musulmans n'ont rien à voir, individuellement ou collectivement, avec ce qui s'est passé, et n'ont pas à s'excuser d'être musulmans ou à être contraints de se "désolidariser".
Non, ceux qui ont dénoncé avec raison l'islamophobie de Charlie Hebdo et d'autres médias ne portent aucune responsabilité dans ce qui s'est passé, et n'ont aucune raison de cesser de le faire à l'avenir.
Non, le "modèle français du vivre-ensemble" n'est pas "attaqué". Ce "modèle" est un mythe destiné à couvrir le racisme structurel à l'oeuvre en France, et personne ne me forcera à le défendre face à la "barbarie" qui le menacerait.
Non, "l'unité républicaine" aux côtés de racistes aux indignations sélectives n'est pas une réponse, et personne ne me forcera à mêler ma voix aux professionnels de la récupération politique et aux amalgameurs en tout genre.
Oui, depuis ce midi j'ai envie de pleurer. De colère et de dépit.
Mais on lâche rien.
https://www.facebook.com/julien.slng?fref=ts

 

=============================================================

Publié dans actualités

Commenter cet article

mehdi mountather 14/01/2015 11:23

L'application de l'islam ordre d'ALLAH pour les êtres humains ai compris Manuel Valls et les français a part si Manuel Valls et les français ne sont pas des êtres humains. Mobilisation a Paris le 11 le 11 symbole de satan des franc maçons et leurs marionnettes les terroristes satanique pas islamistes la preuve les attentats terroristes en Algérie et dans le monde le 11 après ce complot de Charlie Hebdo et ce dessin sur le prophète Mohamed ALLAH punit la France par les accidents de la route historique crash d'avion météorite boule de feu les inondations pire Xynthia les séismes plus 5 les tornades vent violent les foudres les grêlons tsunami volcan typhon. aux musulmans de quitter la France surtout les kabyles pour éviter la mort.Alerte d'orage H24 en France ces catastrophes naturelles la guerre d'ALLAH contre les amis de satan les ennemis de prophète Mohamed et l'islam