Vague d'actes racistes et islamophobes dans la France

Publié le par dan29000

Vague d’actes racistes et islamophobes dans la région et partout en France (Maj 10/01)

 

 

 

 

A l’heure où l’union nationale fait le plein chez les politicards, du Front de Gauche au Front National et où l’on peut sentir que le "cordon sanitaire républicain" se dissout bien dans la guerre aux musulmanEs (pardon, au terrorisme), il y en a bien quelques-uns qui ont compris que c’était le bon moment pour eux.

Dans la région :

  • à Villefranche-sur-Saône, une bombe artisanale a soufflé un kebab qui était lié à la mosquée du coin, la préfecture évoque une "piste criminelle" ;
  • Un lycéen de 17 ans, d’origine maghrébine, a déposé plainte ce jeudi après-midi au commissariat de Bourgoin-Jallieu pour violences aggravées. L’agression s’est déroulée en marge de la minute de recueillement observée ce matin au lycée de l’Oiselet à Bourgoin-Jallieu, lors de l’hommage aux victimes de Charlie Hebdo. source : le Dauphiné.com
  • Ce jeudi soir, les identitaires s’étaient donnés rendez-vous à 20h place des Jacobins dans le 2e arrondissement de Lyon pour réagir à leur manière à l’attentat à Charlie Hebdo. Près de 250 personnes ont fustigé "l’islamisation de la France et de l’Europe" à l’aide de banderoles et de slogans, demandant la "démission de François Hollande et le retour de Charles Martel". source : MLyon

Et un peu partout en France :

  • au Mans, trois ou quatre (les versions journaleuses divergent) grenades à plâtre (des grenades d’entrainement des militaires) jetées sur la mosquée des Sablons + une balle qui a perforé une porte ;
  • à Port-La-Nouvelle, dans l’Aude (même article du Monde), c’est au pistolet à grenaille que ça a tiré sur une petite salle de prière musulmane discrète ;
  • à Poitiers, c’est un tag "mort aux arabes" qui est venu redécorer la mosquée ;
  • à Caromb (Vaucluse), une bagnole "appartenant à des propriétaires de confession musulmane a également été criblée de balles" d’après Zaman
  • à Paris, c’est un Coran qui a été déchiré devant tout le monde place de la République lors du rassemblement mercredi soir.

MaJ :

  • Vandalisme raciste à la mosquée de Bayonne. A la bombe de peinture jaune, ils ont tracé le mot "charliberté" sur le portail qui ferme le site de la mosquée. Sur une poubelle et un mur voisin, d’autres écrits, racistes : "assassins" et "sales arabes".
  • Une tête de porc et des viscères ont été découverts, accrochés à la porte d’une salle de prière musulmane, vendredi matin à Corte (Haute-Corse)

MaJ2 :

  • A Bischwiller (Haut-Rhin), ce vendredi matin, des ouvriers travaillant sur le chantier d’une mosquée ont découvert l’inscription « Ich bin Charlie » (« Je suis Charlie »)
  • A Vendôme (Loir-et-Cher), deux impacts de balle ont été trouvés sur les portes de la mosquée
  • Quatre coups de feu ont été tirés dans la nuit de jeudi à vendredi sur la façade d’une mosquée de Saint-Juéry, une ville de 7 100 habitants près d’Albi (Tarn).
  • Des inscriptions contre l’islam ont été taguées sur les murs de mosquées en construction à Liévin et Béthune (Nord).

MaJ3 :

  • Digne-les-Bains : un lieu de culte musulman mitraillé au cours de la nuit de vendredi à samedi
  • En Corse-du-Sud, c’est le lieu de culte musulman de Baleone à Sarrola-Carcopino, l’un des plus grands de Corse et siège du Conseil régional du culte musulman(CRCM), qui a été visé par des tags à caractère raciste pendant cette même nuit. Plusieurs inscriptions "Arabi Fora" (les arabes dehors, ndrl) ont été retrouvées sur les murs de la salle de prière ainsi qu’une croix gamées sur le portail.
  • Une carcasse de sanglier a été découverte samedi devant une salle de prière musulmane du village de Ghisonaccia (Haute-Corse). La découverte a été faite à 5h30 samedi par des fidèles qui se rendaient à la salle de prière de cette ville sur la côte Est de l’île. Une carcasse de sanglier avait été déposée devant la porte d’entrée. Aucune inscription ou tract n’a été découvert sur place.

Voici aussi les analyses / communiqués qui sont paru sur rebellyon :
- Après l’attentat contre "Charlie Hebdo" : Ni folie meurtrière, Ni stigmatisation
- Notre rapport avec Charlie Hebdo
- Vague d’actes racistes et islamophobes dans la région et partout en France (Maj 10/01)
- Ça faisait longtemps que Charlie Hebdo ne faisait plus rire, aujourd’hui il fait pleurer

P.-S.

Article partiellement issu de Paris-Luttes

 

 

SOURCE / REBELLYON.INFO

Publié dans actualités

Commenter cet article