Vandana Shiva, pour une désobéissance créatrice, entretiens avec Lionel Astruc, chez Actes Sud

Publié le par dan29000

Alors que les idéologies et les partis sont en constante perte de vitesse depuis bien des années, le mouvement alter-mondialiste s'est installé sur la scène politique internationale, de Porto Alegre à Londres. Difficile de ne pas s'en féliciter. Les Forums sociaux firent avancer de nombreux combats démontrant qu'un autre monde est toujours possible et mettant en échec le sinistre TINA (There is no alternative).

 

Un mouvement qui a besoin d'images, de symboles, et de voix.

 

Depuis déjà bien des années, Vandana Shiva est l'une de ces plus belles voix. Depuis plusieurs décennies, elle est le plus fort symbole de la bataille sur les semences, une bataille longue et essentielle face au pouvoir de nuisance des multinationales, en Inde ou ailleurs. La privatisation du vivant est un des grands projets de ces prédateurs dont le terrain de jeu est le monde. Leur but, maximiser les profits en organisant le vol en réunion des semences exploitées par les paysans. Alors que les terres arables diminuent à toute vitesse, en Afrique et en Europe, victimes du bétonnage dans le cadre de grands travaux inutiles, le combat international de Vandana Shiva est primordial.

 

Nous avions déjà attiré l'attention de nos lecteurs sur cette personne admirable qui, en Inde arriva à mobiliser jusqu'à 500 000 manifestants, et a réussi au fil des années à implanter dans son pays un réseau de 120 banques de graines ! Ce nouveau livre marque encore une étape sur le dialogue qu'elle engage avec le monde entier malgré un emploi du temps digne d'un ministre !

 

Lionel Astruc, auteur de Manger local (Actes Sud) et Aux sources de l'alimentation durable (Glénat) nous propose ici une série d'entretiens passionnants en cinq mouvements :

 

Reconquérir la souveraineté alimentaire (surplus, pénurie, petites entreprises) et la guerre des matières premières (les résistances).

 

Puis Vandana Shiva explique, avec clarté, l'enjeu de la liberté des semences. Immense enjeu pour de petites graines, la standardisation et ses dangers, les ravages du lobby agrochimique et les alternatives. Un chapitre est aussi consacré à l'écoféminisme que Vandana Shiva nous propose : féminiser le monde, vaste programme, surtout en Inde. Une belle bouffée d'air frais en ces temps où notre pays est intoxiqué par la vente massive du "livre" de Zemmour !

 

Enfin, le dernier aspect de ce dialogue avec Lionel Astruc concerne le combat de cette résistante pour une déclaration des droits de la Terre afin de tenter de réconcilier économie, science et démocratie. Mobiliser partout et toujours, et savoir désobéir dans un contexte de non-violence hérité de Gandhi.

 

Ce second livre de Lionel Astruc que nous chroniquons est encore un livre de résistance comme nous les aimons. Un livre de résistance portant les paroles d'une résistante, docteur en physique quantique et en philosophie et Prix Nobel alternatif. Une voix qui rend optimiste dans un monde pourtant mortifère.

 

Dan29000

 

Vandana Shiva

Pour une désobéissance créatrice

Entretiens avec Lionel Astruc

Préface d'Olivier Schutter

Collection Domaine du possible

Éditions Actes Sud / Colibris

Version numérique disponible

2014 / 204 p / 19 euros

 

 

Publié dans lectures

Commenter cet article