TGI de Montpellier : solidarité avec les trois inculpés pour récupération de nourriture périmée

Publié le par dan29000

Le 27 mai 2014, un groupe de 3 personnes a récupéré des sacs de nourriture dans les poubelles du supermarché "Intermarché Frontignan". La nourriture ainsi récupérée était "périmée" de quelques jours, quelques heures parfois, mais ne présentait aucun danger à la consommation. Ces denrées ayant perdu leur valeur monétaire (mais pas nutritionnelle !), elles étaient destinées à être jetées.


Ils ont été arrêtés par la Brigade Anti-Criminalité (BAC) en sortant du parking du magasin, et ont ensuite passé 12h en garde à vue au commissariat de Sète pour avoir "frauduleusement soustrait des denrées périssables avec date dépassée". Pour ce motif, et alors que Intermarché n'a pas porté plainte, ils seront poursuivis devant la justice.

 

Quel mal y a-t-il à récupérer des "déchets" dans les poubelles pour nourrir ceux qui ont faim ?


La pauvreté est peu à peu criminalisée, cette histoire en est un exemple flagrant.


Le gâchis, ces tonnes de victuailles jetées et la consommation à outrance doivent nous faire réfléchir : jusqu'à quand la planète et les humains qui la peuplent pourront tenir à ce rythme-là ?
La société de consommation dans laquelle nous vivons, où le gaspillage devient la norme, devrait se poser les bonnes questions !


Savoir qui doit être jugé : ne seraient-ce pas les dirigeants (politiques, financiers, juges, flics, agro-alimentaires...) ?

 

Nous appelons toutes personnes, collectifs (formels ou non) qui trouvent cette situation ahurissante et intolérable à venir témoigner leurs soutiens aux 3 inculpés le mardi 3 février 2015, lors de l'audience de 14H au TGI de Montpellier

 

A cette occasion, nous partagerons ensemble une soupe

 

Collectif de soutien, janvier 2015

Publié dans actualités

Commenter cet article