Yvan Colonna, l'impasse, sur Arte

Publié le par dan29000

Yvan Colonna, l'impasse

 

FRANCE 3 / JEUDI 05 FEVRIER A 23 H 35

 

 

Diffusé le

 

 

Docs interdits - Yvan Colonna, l'impasse

Yvan Colonna, ancien ennemi public numéro 1.

Pendant cinq ans, l'homme a été recherché par toutes les polices de France, son visage à la une des journaux. Sa traque a mobilisé plusieurs dizaines de services de police et de renseignements.

4 ans de cavale, 3 procès, et une inconnue : qui se cache derrière cette image ? Comment le fils d'un député français a-t-il pu être reconnu coupable du meurtre d'un préfet de la République, Claude Erignac, assassiné le 6 février 1998 ? Le plus haut représentant de l'Etat exécuté depuis Jean Moulin. Yvan Colonna a dit son innocence mais ne parle pas plus. 
Qui se cache vraiment derrière l'image du fugitif ? Le principal protagoniste lui même a su jouer de ses non-dits. Il a nié avec une grande constance son appartenance au mouvement armé. Il ne s'est jamais publiquement présenté comme un homme d'action. A refusé systématiquement tout profil psychologique. 

Loin de la contre-enquête, ce film se propose de remonter le temps pour dresser le portrait de cet homme silencieux. Mais retracer la vie de Colonna, c'est aussi décrypter les rapports tumultueux entre la Corse et le Continent.

Auteurs : Ariane Chemin, Samuel Lajus, Gilles Perez
Produit par 13 Productions
Participation France 3

 

SOURCE / FRANCE 3

 

+++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++

 

Jeudi 5 février 23:35 au vendredi 6 février 00:35 sur France 3
Voir dans la grille

Synopsis de Yvan Colonna, l'impasse

Loin de la contre-enquête sur le meurtre du préfet Claude Erignac, assassiné le 6 février 1998, ce documentaire propose de remonter le temps pour brosser le portrait d'Yvan Colonna. Comment ce fils de député français a-t-il pu être reconnu coupable du meurtre du préfet ? Les témoignages d'amis, de la famille, d'anciens militants et d'avocats d'Yvan Colonna permettent de découvrir le vrai visage de cet homme, ancien ennemi public numéro un. A travers le destin de Colonna, le documentaire retrace également l'histoire de la Corse, de la lutte armée et des combats menés sur l'île de beauté.

 

La critique TV de télérama du 31/01/2015

On aime un peu

Avant sa cavale, Yvan Colonna était déjà un homme fuyant. Un militant insaisissable, proche des autonomistes corses sans ­jamais figurer en première ligne. Un frondeur discret, plus ­radical que les autres, mais vivant paisiblement au milieu de ses chèvres. On connaît son portrait-robot, moins sa personnalité et son parcours.

Ce documentaire vient donc combler les blancs à la faveur d'archives et de témoignages fouillés (ses amis d'enfance, ses compagnons de lutte, ses avocats). A travers la biographie du berger de Cargèse, fils de député, condamné en 2003 à la prison à perpétuité pour le meurtre du préfet Claude Erignac, nous suivons plus largement l'aventure des autonomistes de l'île, depuis les émeutes d'Aléria en 1975 et la création du FLNC jusqu'à la trêve du Canal historique et la traque de Colonna. On l'aperçoit notamment, à 23 ans, donnant une première interview laborieuse pour la télévision.

Le film est ponctué par la liste des attentats qui ont secoué l'île avec, en face, des politiques parisiens enlisés dans ce « problème corse » (Pasqua, Chevènement, Joxe...). Trente ans de lutte armée pour la défense d'un territoire et la reconnaissance d'un peuple. Et quatre années de cavale pour Colonna, dont on entend ici quelques complices qui l'ont soutenu, hébergé ou aidé à prendre le maquis. — Erwan Desplanques

Prochaines diffusions TV de l'émission Yvan Colonna, l'impasse

Yvan Colonna, l'impasse

jeudi 05/02/2015 à 23:35 sur France 3 Ajouter ´ mes alertes
Showview : 8640211
voir dans le programme TV
169 Malentendant


 

 

 

Publié dans écrans

Commenter cet article

manitoo 06/02/2015 11:11

je pense qu'il est innocent ! justice pour lui, pour son fils c'est horrible.... quand on voit les étripeurs d'enfants vivre en liberté, la justice, la démocratie de la rigolade on soutient les indépendantistes ukrainiens, pourquoi pas les indépendantistes corses ? c'est quoi ce radio circus ?

custom40 09/02/2015 14:06

Votre pensée est elle bonne? Moi et les juges pensons le contraire.
Puisque nous somme dans la pensée et bien je pense et je souhaite que la coure européen entérinera les jugements Français.
De toute façon il y a fait du mal ailleurs.