Fin de mission, Phil Klay, National book award 2014, aux éditions Gallmeister

Publié le par dan29000

"On a tiré sur des chiens.

Pas par accident.

De façon délibérée."

 

Les trois premières phrases du livre de Phil Klay, Fin de mission, paru fin janvier aux éditions Gallmeister.

 

Un recueil de douze nouvelles sur la guerre, en Irak ou en Afghanistan ou qui pourrait être ailleurs. Encore un bouquin sur la guerre, se dit-on au début. Tant de romans, de nouvelles, de films sur ce sujet !

 

Pourtant dès les premières pages de Fin de mission, première nouvelle qui donne son titre au livre, on comprend assez vite que nous sommes face à une des belles surprises de cette seconde rentrée littéraire de l'année.

 

Quand on tue des hommes, des femmes et parfois des enfants, on peut aussi tuer des chiens, même quand on aime les chiens. Tuer des chiens qui lèchent le sang des cadavres ! Le bruit et la fureur, la peur et la mort, la douleur et la torture des prisonniers, les doutes et la dépression, durant des mois...

 

Et soudain, il faut revenir chez soi, et reprendre contact avec sa femme, son canapé... et son chien. Mais jamais rien ne sera plus comme avant. Celui qui revient n'est plus celui qui est parti. Avec humanisme et parfois humour, Phil Klay nous livre ici douze histoires à la première personne, aucun plaidoyer, aucun réquisitoire, juste des faits bruts de soldats en guerre qui parfois ne savent pas pourquoi. L'auteur choisit avec intelligence ses narrateurs, un aumônier, un type dans les services mortuaires, un autre qui doit apprendre le base-ball aux Irakiens ! Si si. Apporter la "civilisation" aux habitants des pays envahis à toujours été une des illusions tragi-comiques de l'armée américaine !

On se doute du succès du base-ball à Bagdad !

 

La guerre est toujours un chaos sans fin, pour le pays, pour les armées, pour les participants, pour les populations, pour ceux qui attendent et pour ceux qui reviennent en songeant à ceux qui ne reviennent pas. La guerre démolit un pays, une société, des hommes, et les familles des hommes, mais aussi démolit durablement l'âme humaine.

 

Phil Klay, âgé de trente ans, fut vétéran des Marines en 2007 et 2008 en Irak. A son retour il obtient un master à New York et publie sa première nouvelle dans la magnifique revue Granta. Premier succès. Puis ce fut le New York Times, Newsweek et Tin House. Paru en mars 2014 aux États-Unis, Fin de mission a reçu un accueil critique et public tout à fait unanime et obtint le prix littéraire le plus prestigieux du pays, le National book award 2014. L'accueil critique en France est aussi impressionnant depuis quelques semaines. Tout ceci étant plus que mérité, tant le ton de Phil Klay est juste, humain et sans compromis, un livre qui demeure en mémoire longtemps après sa lecture.

Un écrivain est né, et nous ne pouvons que nous associer à l'impatience de Colum McCann de lire la suite !

 

Dan29000

 

Fin de mission

Phil Klay

Nouvelles

Traduit de l'américain par François Happe

Collection Americana

Éditions Gallmeister

2015 / 302 p / 23,80 euros

 

 

Publié dans lectures

Commenter cet article

Léa Touch Book 15/03/2016 20:24

C'est un très beau recueil :)