Petit manuel de désobéissance citoyenne, signé William Bourdon, chez JC Lattès

Publié le par dan29000

Depuis quelques années est venu le temps des lanceurs d'alerte, ou le temps des désobéissants. Certains demeurent inconnus ou presque, d'autres deviennent en quelques mois des stars internationales. Un bénéfique souffle de rébellion parcourt la planète. La difficile posture de l'insurgé, de celui qui ose dire non, de l'indigné, du casseur de consensus mou, n'est pas aisée. Pour certains Chelsea Manning est dans la case héros, pour d'autres dans la case traitre à la patrie. Dans tous les cas, lui, est dans la case prison pour de nombreuses années, malgré la solidarité internationale. Assange lui est enfermé depuis plus de deux ans dans une ambassade à Londres, et Snowden en exil forcé en Russie !

Depuis la création de notre site d'actualités il y a six ans, nos lecteurs ont pu suivre ce mouvement sans frontière, protéiforme, où se croisent médias, ONG et parfois syndicats. Les livres sur le sujet ne manquent pas.

 

C'est aujourd'hui le célèbre avocat William Bourdon qui reprend le flambeau, avec ce bref "Petit manuel de désobéissance citoyenne", sous-titré "Devenez lanceur d'alerte"... Fondateur et président de l'association Sherpa, afin de rendre concrètes les responsabilités sociales des entreprises , il fut avocat de Transparency international, observateur pour la Cimade, ou encore défenseur d'un syndicaliste de SUD PTT tabassé par des CRS ou de la compagne de Coupat, Yldune Lévy dans la brumeuse affaire des épiciers de Tarnac. A signaler en 2005, qu'il fit verser plus de cinq millions d'euros par le groupe Total à des victimes birmanes lors d'une médiation avant procès. Enfin il est aussi l'avocat des familles franco-chiliennes du dictateur Pinochet.

 

Entre autres.

 

Le désobéissant, le lanceur d'alerte passe très vite de la position de rebelle à la position de victime. Représailles, placardisation, intimidations, licenciements, poursuites. Il s'agit donc de les protéger, ce que l'Union européenne ne fait pas, toujours, vu l'influence des lobbys ! Dans la première partie de son essai, l'auteur remonte dans le temps : les whistleblowers datant aux États-Unis de la guerre de sécession. Plus ce fut l'illustre Ralph Nader défendeurs des consommateurs durant les sixties. Et plus tard encore, Cicollela, Franchon, Snowden, Falciani ou Les Déboulonneurs ou Faucheurs volontaires... La liste est longue.

 

Dans la seconde partie, William Bourdon traite d'une problématique plus délicate : Comment sortir de l'ombre ? L'avocat plaide alors pour des autorités administratives indépendantes et pour un fort réveil citoyen face aux désordres des puissants.

Nous compterons surtout sur la mobilisation citoyenne !

Seul défaut de ce livre passionnant, une étrange bibliographie en fin de volume (articles, sites, documents, livres...) de treize pages où l'on peut trouver le site web du Medef (!?) mais presque aucun des livres importants sur les lanceurs d'alerte ! On se doute que cette curieuse bibliographie ne fut pas signée par l'auteur vu son emploi du temps plus que chargé... Mais tout de même...

 

Au final un essai utile qui vient en complément des ouvrages déjà parus (lire nos articles ci-dessous sur quelques livres indispensables) et qui développe bien entendu l'aspect juridique du sujet. Un combat qui a un bel avenir !

 

Dan29000

 

Petit manuel de désobéissance citoyenne

William Bourdon

Éditions JC Lattès

2014 / 220 p / 12,50 euros

 

 

 

Publié dans lectures

Commenter cet article