Presse alternative : La Canarde sauvage, le numéro 1

Publié le par dan29000

NFORMATION du 04, 05 et 84

La Canarde sauvage

journal local et satirique à parution plus ou moins mensuelle - participation libre

 

Article mis en ligne le jeudi 19 février 2015

 

Le numéro 1 de La Canarde sauvage vient de sortir :
http://lacanardesauvage.free.fr/spip.php?article2

On y parle (encore) de Charlie Castaner le pote à Macron !
Des flics qui protègent le fric, de gîte à ouvrir, d’affaires populaires & outils politiques, d’ITER minable et de pas mal d’autres choses.
Participation libre !

Au sommaire :

• 22 v’là les flics !
• Il suffit de passer le pont, c’est tout de suite l’aventure…
• Ne vivons plus comme des esclaves
• Affaires populaires & outils politiques (2) Vous pouvez lire ici, le premier volet de cet article…
• Les brèves du numéro.

Travail de député (suite)
(voir n° 0 http://lacanardesauvage.free.fr/spip.php?breve16)

Notre député le plus bas… alpin, Charlie Castaner, a encore rapporté, cette fois-ci pour son pote Macron, en tant que vice-président du COPIESAS sur la mobilisation de l’épargne et de l’actionnariat des salariés [1]. Pourquoi légiférer sur l’épargne alors qu’une loi à peine trentenaire existe ? Parce qu’elle permet de contourner la législation existante qui protégeait trop bien les salariés ? Qu’elle propose d’exonérer les entrepreneurs du forfait social et d’orienter l’épargne des salariés vers le financement des investissements des TPE/PME afin de remplacer les prêts bancaires ? Banques qui préfèrent, pour leur rentabilité, mettre des billes là où l’État prévoit de soutenir tels ou tels investissements plutôt que d’aider les petites entreprises !
Toi qui peint, carrelle, décore ou cuisine tu n’es pas soutenu par l’État dans ta petite entreprise, c’est plutôt l’inverse.

Ne serait-il pas préférable d’augmenter les salaires pour pouvoir le dépenser ou le mettre en commun dans des actions désirées plutôt que d’inciter à des placements à la con ? Demande-t-on aux actionnaires de placer leur argent à tel endroit sous la pression de la loi ? Enfin, l’actionnariat salarial, l’AS du COPIESAS n’est-il pas un oxymore en régime d’exploitation capitaliste ? Voila une réforme qui « aura des effets concrets pour les ménages et les entreprises » nous dit notre cher député. Mais faire les poches des salariés pour alimenter l’investissement patronal pourrait bien provoquer quelques allergies chez les électeurs !

Notes :
[1] COPIESAS (Conseil d’orientation de la participation, de l’intéressement, de l’épargne salariale et de l’actionnariat salarié).
On peut tenter de lire ce rapport ici (les lecteurs qui s’en sortiront sans mal de tronche, peuvent venir gratter avec nous !) : http://travail-emploi.gouv.fr/IMG/pdf/RAPPORT_COPIESAS_26nov2014.pdf

http://lacanardesauvage.free.fr/spip.php?article2

http://lacanardesauvage.free.fr/

 

 

SOURCE / MILLE BABORDS

Publié dans lectures

Commenter cet article