"Yo si puedo", neuf millions d'alphabétisés avec ce programme cubain

Publié le par dan29000

Neuf millions d’alphabétisés avec le programme cubain « Yo, sí puedo »

 

vendredi 27 février 2015
par  RG

 

L’autre service diffusé dans le monde avec les programmes de santé.

 

30 pays d’Amérique, d’Afrique et d’Océanie emploient cette méthode !

 

 

La Havane - Le programme d’alphabétisation cubain pour adultes « Yo sí puedo » (Oui, je peux), compte déjà plus de 9 millions de diplômés, selon une déclaration de Cira Piñeiro, première vice-ministre de l’Éducation (Mined).

 

La fonctionnaire a également ratifié qu’il y a 30 pays d’Amérique, d’Afrique et d’Océanie qui emploient cette méthode, laquelle s’adapte à la langue ou au dialecte de la communauté qui l’utilise.

D’autre part, Edel Valdés, spécialiste du département de collaboration de la direction des Relations Internationales du Mined, a commenté qu’il y a 533 000 personnes qui reçoivent actuellement des cours en plus de celles qui ont déjà bénéficiées de ceux-ci.

 

« Nous ne pouvons pas avoir la certitude que notre nombre de diplômés augmentera d’un demi million, car l’éducation pour les adultes est un travail très complexe, les personnes qui le reçoivent ont des obligations familiales ou professionnelles qui empêchent souvent de poursuivre leurs études. De toute façon il y a toujours ceux qui parviennent à surmonter ces obstacles : nous avons l’expérience du Venezuela, de la Bolivie, du Nicaragua et de la Colombie où, une fois terminées les campagnes d’alphabétisation, on a implanté le « Yo, sí puedo seguir » (Oui, je peux continuer), pour atteindre le sixième degré de scolarité, comptant 1 113 000 diplômes », a-t-il expliqué.

 

La méthode « Yo, sí puedo » a été créée suite à une proposition du Commandant en Chef Fidel Castro qui, après l’expérience de la brigade cubaine qui a offert des classes radiophonique en Haïti, a conçu l’idée d’utiliser le support audiovisuel comme soutient à la scolarisation dans les pays sous-développés.

 

Source : AIN

Publié dans actualités

Commenter cet article